Attachement, insécurité ou jalousie ?

Réalisée par Eric le 27 mai 2014 13 réponses

Bonjour,

À chaque fois que je suis amoureux on peut dire que je suis aussi malheureux. Je m'explique : les émotions que je vis quand je suis dans l'étape passionnelle de la rencontre amoureuse me procurent de l'excitation et de la joie, bien sûr, mais très rapidement la jalousie et son cortège d'émotions négatives (haine, colère et tristesse), comportements tout aussi négatifs (suspicion, doutes) et angoisses m'envahissent.

C'est invivable, malgré ma conscientisation de mon comportement, rien n'y fait, ces angoisses, ces peurs d'être quitté, peur de la rivalité me dévorent. Je ne peux aimer sans douter et haïr en même temps. Je me compare sans cesse à d'autres hommes et, bien sûr, me dévalorise.

Comment arriver à m'accepter et à me sentir en sécurité dans mes relations amoureuses et amicales ?

Merci infiniment pour vos conseils.

13 réponses

  • Meilleure réponse

    Bonjour Eric,

    Cette ambivalence porte en elle les fruits de la passion. On peut déceler cela sous un autre angle, celui où se révèle le sens des pulsions, jusqu'à lors vitales et destructrices mélangées, celui aussi où l'on se sent tellement vivant, submergé par son imaginaire, se vivant comme l'objet impuissant de ces passions. En avoir conscience est une chose, se passer de son bénéfice en est une autre...

    Philippe Raynal

    Téléchargé le 29 Mai 2014

    Logo Philippe Raynal
    Philippe Raynal Oncy-sur-École

    87 réponses

    468 J'aime

Expliquez votre cas à notre communauté de psychologues !

Quelle est votre question ? Des psychologues, psychothérapeutes et psychopraticiens répondent à vos questions.
Vérifiez s'il existe des questions similaires déjà répondues :
    • Écrivez correctement : évitez les fautes d'orthographe et les mots en majuscules
    • Soyez clair et concis : utilisez un langage direct et incluez des exemples concrets
    • Soyez respectueux :utilisez un vocabulaire adéquat et restez poli
    • Évitez le Spam :n'incluez pas d'informations personnelles (téléphone, e-mail, etc.) ni de publicité

    Si vous souhaitez demander des informations cliquez ici
    Comment souhaitez-vous envoyer votre question ?
    Supprimer
    Nom / prénom ou pseudo (il sera publié)
    E-mail où recevoir les réponses
    Pour qu'ils puissent vous aider par téléphone
    Pour sélectionner des experts de votre zone
    Pour sélectionner les experts les plus adéquats
    • 7400 Psychologues à votre disposition
    • 4200 Questions posées
    • 25550 Réponses obtenues
    • Bonjour Eric,
      Je comprends votre désespoir, la jalousie est la manifestation d'une profonde tristesse qui est en vous, d'un manque de confiance en vous lié à votre vécu, à votre passé.
      N'hésitez pas à consulter un thérapeute, il/elle pourra vous aider à parcourir votre existence et à trouver où la jalousie prend racine, dans quel moment de votre vie, ainsi vous aider à vous libérer de ce sentiment lourd et "étouffant" pour vous même en premier et pour les autres ensuite! Courage n'hésitez à revenir ici ou à contacter un d'entre nous sur son email perso.
      Bien à vous
      Livia Clara-Vilnat praticienne en psychologie clinique

      Téléchargé le 15 Février 2017

      Logo Livia CLARA-VILNAT

      858 réponses

      3317 J'aime

    • Bonjour Eric,

      J'entends à quel point c'est douloureux d'être au centre de cette tempête d'émotions. Comme vous le dites si bien dans votre question : "Comment arriver à m'accepter.." Eh oui, ça passe par l'accueil de qui nous sommes - tel que nous sommes, de là autre chose peut prendre place.

      Pour l'instant, vous vous laissez dévorer par vos pensées et émotions.
      Allez trouver de l'aide chez un thérapeute avec qui vous vous sentirez en confiance pour cheminer vers vous-même.

      Dans ce processus de guérison intérieure, les Fleurs de Bach peuvent vraiment vous offrir un soutien pour ce travail.
      La pratique de la méditation ou Pleine Conscience, vous aidera aussi à ne plus vivre ces montagnes russes émotionnelles, et faire de l'espace dans ce tumulte.

      Ensuite la forme que prendra cette thérapie à vous de sentir ce qui résonnera en vous - car l’accueil du thérapeute vous aidera à cheminer vers votre propre accueil.

      Bonne chance dans ce parcours. C'est un beau chemin pas toujours facile, mais qui mérite d'être parcouru.

      Jessica Sarapoff

      Téléchargé le 03 Novembre 2014

      Logo Jessica Sarapoff

      1 réponse

      1 J'aime

    • Bonjour Eric,

      Ce que vous vivez n'est pas un phénomène rare... En effet dans la relation amoureuse sont réactivés les principaux schémas relationnels vécus, principalement dans l'enfance, avec son cortège d'émotions associées ainsi que la "résurrection" de certains personnages du passé qui peut mener à un télescopage des identités.

      Un phénomène de vécu "revécu" avec les mêmes douleurs que les événements d'origine, qui recommence jusqu'à ce que en saisissiez le message.

      La passion amoureuse est une merveilleuse occasion d'aller revisiter, à travers une psychothérapie, ces vestiges du passé agissant en vous, afin de reconnaître, nommer chaque chose pour la remettre à sa juste place.
      En ce sens une thérapie d'orientation analytique semble la plus à même de vous éclairer sur ce point.

      Cordialement,
      H.K.

      Téléchargé le 10 Octobre 2014

      Logo Hélène Kaeppelin

      25 réponses

      60 J'aime

    • Bonjour Eric,

      Vous êtes dans une forme de "Don Juanisme", cela vous procure tout à la fois satisfaction dans la séduction et le charme de ce retour à la culpabilité et jalousie de l'ambiguité de la situation vis-à-vis de ceux ou celles que vous aimez déjà en amour ou en amitié.

      Le choix cornélien de rester ou de partir est comme de dire "oui ou non" ? Où se trouve la véritable facilité dans cela ! Il faut relativiser vos approches et la fréquence de vos envies du plaisir de séduire coûte que coûte... Voilà, je pense que vous devriez aller voir un spécialiste de la dépendance affective.

      Cordialement,
      Olivier DAWANT
      Psychologue à Caen

      Téléchargé le 15 Septembre 2014

      Logo Olivier Dawant - Psychologue

      232 réponses

      187 J'aime

    • Bonjour

      A la lecture de votre question, vous faites très bien ressortir votre manque d'estime de vous même, vous manque de confiance en vous. Passé l'aveuglement des 6 premiers mois, le retour à la réalité vous est difficile.

      Mais vous me donnez aussi l'impression d'avoir besoin de vivre dans des émotions extrêmes, vous passez de l'amour à la haine. Comme si seules des excitations fortes vous montraient que vous êtes en vie.

      Votre démarche sur ce site montre que vous êtes dans un début de prise de conscience, mais vous comprenez que cela ne suffit pas. C'est tout ce qu'on retrouve en psychothérapie et c'est pour cela qu'il faut passer de l'analytique au comportemental : "une fois que je sais qu'en fais-je ?"

      Il vous faut donc aller plus loin aujourd'hui et entamer (mais il est possible que vous ayez déjà entrepris cette démarche) une psychothérapie cognitivo-comportementale. Il va falloir comprendre quels sont les mécanismes émotionnels qui sous-tendent votre comportements pour aller vers un mieux-être relationnel.

      Bon courage à vous !

      Sylvianne Spitzer
      Psychologue, psychothérapeute, victimologue

      Téléchargé le 08 Juin 2014

      Logo Sylvianne Spitzer - Psychologue - Psychothérapeute -  Psychanalyste
      Sylvianne Spitzer - Psychologue - Psychothérapeute - Psychanalyste Montrouge

      636 réponses

      1552 J'aime

    • La relation intime nous reconnecte à nos expériences du passé. Nos premières relations intimes avec notre famille, nos proches, nous ont construit. Les relations amoureuses ont tendance à faire remonter à la surface les blessures du passé qui n'ont pas été guéries. C'est aussi une opportunité de les guérir du fait que cela ne se passe pas avec les mêmes personnes.

      Bon courage

      Téléchargé le 03 Juin 2014

      Logo Thierry Lepage

      18 réponses

      23 J'aime

    • Bonjour

      Je vous renvoie directement à votre jeunesse. Avez eu des relations difficiles avec d'autres femmes ? Avez-vous ce sentiment d'abandon ? Ce sentiment est liée a un contrôle totale de la personne. Il peut provoquer un mélange et confusions de toutes vos émotions.

      Téléchargé le 01 Juin 2014

      Logo Psychanalyste - À Fleur De Peau

      82 réponses

      39 J'aime

    • Bonjour Eric,

      Votre témoignage est l'illustration parfaite qu'il ne suffit pas de prendre conscience pour que s'amorce un véritable changement. Savoir et vouloir ne signifient pas pouvoir...

      Une thérapie visant à :
      - modifier dans le concret votre perception et votre comportement vis à vis de l'autre, ainsi que votre regard sur vous-même pourrait certainement vous aider à restaurer l'estime que vous avez de vous-même, ainsi qu'à démonter les mécanismes qui vous poussent dans cette compulsion de répétition. Se pourrait-il par exemple, que cette souffrance porte également en elle une forme de jouissance qui fait se sentir vivant ?

      - revisiter votre histoire personnelle, peut-être y a t'il dans votre parcours de vie des sensations et des interactions précoces construites sur un mode voisin de ce que vous vivez actuellement.

      Gardez confiance, car ce que vous vivez n'est pas une fatalité ; un travail avec un thérapeute vous aider à conduire ce changement que vous souhaitez.

      Eve BRIAND

      Téléchargé le 31 Mai 2014

      Logo Eve Briand - Cabinet de Psychothérapie

      37 réponses

      27 J'aime

    • Bonjour Eric,

      Dans votre résumé vous liez vos relations à de l’excitation, de la joie mais aussi de la peur, de l’angoisse, des doutes, de la haine, de la colère comme si un bonheur intense ne pouvait être vrai que si celui-ci se complétait par tous ces sentiments négatifs.
      Il semble que votre façon de fonctionner soit, à présent, bien ancré : amour = malheur.

      Se « dégager » de ce type de mécanisme est d’autant plus dur lorsque l’on a, avant que la relation s’installe, la quasi-certitude de ce qui va se produire avant que cela ne se produise.

      S’accepter c’est apprendre à s’apprécier tel que l’on est.

      Vous ressentirez la sécurité dont vous parlez dans vos relations amoureuses et amicales lorsque certains évènements antérieurs intervenus dans votre vie seront plus clairs, plus compris donc travaillés.
      La conscientisation de la situation ne suffit pas. Un travail en psychothérapie vous aidera à passer au-delà ses sentiments qui perdurent et nuisent à votre bien être.

      Cordialement

      Thierry Bonsignour
      Conseiller conjugal et familial
      Praticien en psychothérapie
      Sophrologue

      Téléchargé le 29 Mai 2014

      Logo Thierry Bonsignour

      22 réponses

      54 J'aime

    • Bonjour Eric,

      A la lecture des quelques éléments que vous apportez à votre récit, il semblerait que votre relation avec votre mère ne vous ait pas permis de vous sentir sécurisé et suffisamment aimé. Vos émotions correspondent certainement à des chocs émotionnels subis pendant l'enfance, et cette perte de l'Autre à surement un sens dans votre histoire. De plus, il semblerait également, que votre relation avec votre père ne vous ait pas permis de forger votre identité masculine, car trop absent, inexistant psychologiquement et affectivement, ou au contraire trop pesant dans sa personnalité écrasante.

      En ayant conscientisé votre comportement vous avez fait un premier pas, mais pour vous sentir plus en accord avec vos envies et le schéma de vie affective que vous souhaitez vivre, il va falloir vous libérer des affects et des blessures de l'enfance en retournant les visiter pour que l'homme que vous êtes devenu puisse comprendre ce qui s'est passé dans le psychisme du petit garçon que vous étiez. Pour cela, un accompagnement vous sera fort utile. Et si vous êtes prêt, le thérapeute que vous avez choisi pourra vous guider sur ce chemin introspectif, vous tenir la main pour vous rassurer, et vous éclairer lorsque certains passages vous paraitrons trop sombres. Vous êtes le seul à pouvoir prendre la décision de vous libérer de ces émotions négatives...

      Bonne continuation à vous.

      Téléchargé le 29 Mai 2014

      Logo Martine PACHERIE - Cabinet de psychothérapie
      Martine PACHERIE - Cabinet de psychothérapie Le Mans

      28 réponses

      27 J'aime

    • Bonjour Eric.

      Il est toujours difficile de répondre au pourquoi d'un "problème"qui vous encombre, voir, qui vous handicape.
      L'être humain est complexe et répondre pourquoi ramène à la simplicité.

      Pou mettre du sens sur ce qui se passe, sur ce sentiment de jalousie déstructeur, il faudrait vous faire accompagner. Guy AUSLOSS, un grand thérapeute systémique a écrit qu'on ne peut se poser que les problèmes qu'on est capable de résoudre (la compétence des familles). Cela veut dire que vous avez la capacité à régler ce problème, mais vous ne voyez pas encore comment (c'est complexe). Vous faire accompagner vous aidera à regarder différemment votre problème et à trouver votre solution.

      Je vous souhaite de trouver la bonne personne qui saura vous aider. Courage, il y a toujours une solution...
      J.JULIEN

      Téléchargé le 29 Mai 2014

      Logo Jacques Julien
      Jacques Julien La Rochelle

      16 réponses

      31 J'aime

    • Bonjour,

      Vous êtes entré dans un cercle vicieux : vous craignez qu'on vous quitte et vous mettez en branle des comportement de jalousie qui vont pousser votre partenaire à vous quitter.

      Vous avez bien compris votre fonctionnement, pourtant vous dites ne pas arriver à en tenir compte dans vos relations. Pourquoi ? Et surtout pourquoi ce manque d'estime de Soi ?

      C'est là qu'on voit les mécanismes intéressants d'une psychothérapie, il ne suffit pas de savoir comment si on ne sait pas pourquoi et que faire. Or c'est dans le cadre bien sûr d'abord d'une approche analytique puis d'une psychothérapie cognitivo-comportementale que vous arriverez à mettre fin à votre souffrance et que vous pourrez envisagez sereinement une relation à deux à long terme.

      Bonne continuation,
      Sylvianne Spitzer
      Psychologue, psychothérapeute, victimologue

      Téléchargé le 28 Mai 2014

      Logo Sylvianne Spitzer - Psychologue - Psychothérapeute -  Psychanalyste
      Sylvianne Spitzer - Psychologue - Psychothérapeute - Psychanalyste Montrouge

      636 réponses

      1552 J'aime

    Questions similaires Voir toutes les questions