Comment aider un ami dépendant alcoolique ?

Réalisée par isabelle supiot le 04 Septembre 2012 6 réponses

Au début d'une relation amoureuse. J'ai un peu peur et, en même temps, j'aimerais l'aider au mieux. Il aurait tendance à s'éloigner pour me protéger, mais se confie beaucoup. Mais il a peur de s'engager dans cette relation, car son alcoolisme lui a déjà fait perdre une femme qu'il aimait.

Il a un frère jumeau qui est tombé bien bas après un échec professionnel (affaire foirée crêperie) jusqu'à la clochardisation. Et il lui a ouvert la porte et est entré dans l'alcoolisme avec lui...

Merci de votre réponse

Réponses des cabinets et utilisateurs de Psychologue.net

  • Meilleure réponse

    (1) L'addiction à l'alcool est une problématique complexe qui nécessite un accompagnement spécifique. Le mieux que vous puissiez faire est d'être vous-même au plus proche de vous et d'être à ses côtés en témoignant votre présence et votre engagement. De son côté, il lui appartient de faire le chemin qui est juste pour lui et d'être accompagné par un professionnel, s'il souhaite écrire autrement le chemin de sa vie.

    Bien à vous,
    G. Poupard

    ...Lire la réponse complète Répondue par Guillaume Poupard - Résonance Et Synergie. 05 Septembre 2012
  • Bonjour,

    L'addiction à l'alcool est un sujet important qu'il faut traiter d'une part en psychothérapie et d'autre part avec un médecin spécialiste des questions .

    La prise en charge psychologique de l'alcoolodépendance qui est une véritable détresse est une souffrance intérieure importante du sujet en question. Les troubles par l'excès d'alcool conduisent à la dépression et le patient dans son addiction.

    Votre ami doit suivre une psychothérapie avec un psychologue spécialisé dans les addictions et les troubles du comportement.
    Votre ami pourra à l'issue de son analyse pouvoir envisager une vie commune avec la femme de son coeur.

    Actuellement sa position est difficile pour une vie commune, il risquerait de récidiver encore une fois. la patience et la tolérance doivent être vos maîtres mots. En attendant une amélioration thérapeutique, vous devez le persuader de prendre contact avec un psychologue.

    Cordialement
    Olivier DAWANT
    Psychologue à Caen

    ...Lire la réponse complète Répondue par Olivier Dawant - Psychologue. 10 Juin 2013
  • Bonjour,

    Votre ami vous dit qu'avant de pouvoir vous engager dans une relation amoureuse avec lui, il doit déjà pouvoir résoudre son problème de dépendance et il est tout à fait cohérent dans cette logique.

    Il vous dit que le lien affectif avec son frère l'a entraîné, et il craint de vous entraîner aussi dans son problème. La dépendance est un trouble grave et difficile à soigner seul, c'est pourquoi tant de gens en souffrent. Vous pouvez l'aider en l'encourageant à se soigner, et à lui donner ce temps de soin, seul et indépendant, mais en l'attendant pendant ce temps de soin. La problématique de la dépendance est en jeu, et il est essentiel que votre relation amoureuse soit bien séparée dans le temps de la problématique de la dépendance à l'alcool.

    Il existe des centres d'alcoologie dans toutes la France, dans les hôpitaux généraux.

    Bien cordialement,
    Véronique DI MERCURIO
    75015 PARIS

    ...Lire la réponse complète Répondue par Véronique Di Mercurio. 07 Septembre 2012
  • (1) L'addiction à l'alcool est une problématique complexe qui nécessite un accompagnement spécifique. Le mieux que vous puissiez faire est d'être vous-même au plus proche de vous et d'être à ses côtés en témoignant votre présence et votre engagement. De son côté, il lui appartient de faire le chemin qui est juste pour lui et d'être accompagné par un professionnel, s'il souhaite écrire autrement le chemin de sa vie.

    Bien à vous,
    G. Poupard

    ...Lire la réponse complète Répondue par Guillaume Poupard - Résonance Et Synergie. 05 Septembre 2012
  • Dans la situation que vous décrivez, le mieux que vous pouvez faire est de conseiller à votre ami de se faire aider par un(e) professionnel(le), et le cas échéant, de lui répéter cela aussi souvent que nécessaire.

    En effet, l'alcoolisme est une pathologie qui ne peut pas trouver d'issue favorable sans une aide spécialisée, dans la plupart des cas. En outre, vous devriez sans doute aussi penser un peu plus à vous-même. Car un risque est de vous retrouver avec des problèmes au lieu de parvenir à aider votre ami, ce qu'il semble savoir mieux que vous.

    De ce point de vue, voir un(e) psychologue vous permettrait de mieux comprendre vos sentiments pour cet homme notamment, de vous faire accompagner dans votre démarche d'aide et de vous protéger le cas échéant.

    Bonne suite à vous et bonne chance.

    Françoise Zannier - Docteur en Psychologie - Psychologue Coach Psychothérapeute - Paris

    ...Lire la réponse complète Répondue par Françoise Zannier - Dr En Psychologie - Psychologue Psychothérapeute Coach. 05 Septembre 2012
  • Bonjour,

    Il serait intéressant que vous vous adressiez à un psychologue pour vous faire aider dans ce type de problématique de dépendance alcoolique. En effet, une thérapie de couple pourrait le conduire à prendre conscience de ses difficultés par rapport à son frère jumeau et familiale, dans un premier temps, et, par la suite, entreprendre une thérapie individuelle.

    Il s'agit aussi de faire un bilan médical par rapport à son alcoolisme, pour ne pas omettre des éléments physiologiques importants. Vous ne pouvez pas l'aider toute seule, vous avez besoin d'un tiers dans ce type de problématique.

    Très cordialement,
    Mme Presio

    ...Lire la réponse complète Répondue par Cabinet Psychologue Marie Presio - Mère-Enfant/adolescent-Angoisse-Dépressi. 05 Septembre 2012
  • Bonjour,

    N'ayant pas été confronté à de nombreux cas d'alcoolisme dans mes activités, je ne serai pas le mieux placé pour vous répondre et j'espère que mes collègues sauront mieux le faire à ma place. Ceci dit, c'est chaque fois une situation complexe. Vous dites "il aurait tendance à s'éloigner pour me protéger...". Peut-être... mais peut-être n'a-t'il pas envie d'être aidé, car ce serait pour lui renoncer à la bouteille... et puis, se sentir dépendant et infériorisé. Car la personne alcoolique a souvent besoin de retrouver, à travers l'alcool, ce sentiment de toute puissance qui lui manque.

    Continuez à rester vigilante comme vous le faites, afin de ne pas vous laisser dépasser par sa problématique. S'il souhaite, lui, contacter un centre d'alcoologie dans votre région, tant mieux... sinon ?

    ...Lire la réponse complète Répondue par Maurice Gaillard - Psychologue. 05 Septembre 2012