Oublier un amour

Réalisée par Joudy le 25 Juin 2013 5 réponses

Bonjour,

Ça fait 3 mois que je suis séparée de mon fiancé et je n'arrive pas à l'oublier. J'ai vécu le grand amour avec lui pendant un an et demi et nous travaillions pour notre futur commun, je ne m'attendais pas à cette séparation. J'ai subi plusieurs chocs de sa part, il s'est comporté d'une manière ignoble et il a supprimé tous les moyens de communications avec moi. Mes amis et mes proches me disent que je dois l'oublier, et en pensant je crois que je ne dois plus continuer à l'aimer et baigner dans nos souvenirs qui m'affligent.

J'ai eu recours à une psychothérapeute mais les solutions qu'elle me donne sont traditionnelles : c'est de sortir, de rencontrer de nouveaux gens, de faire des activités, de se faire belle, etc. Pourtant, je ne trouve plus ce goût de vivre et je sens que je ne parviendrai jamais à oublier ou à recommencer une nouvelle relation (je suis âgée de 24 ans).

Pourriez-vous m'aider ? Ce sont surtout les souvenirs et sa belle image que je refuse inconsciemment d'effacer...

Merci d'avance

Réponses des cabinets et utilisateurs de Psychologue.net

  • Meilleure réponse

    (1) Bonsoir,

    Pourquoi voulez vous oublier ? Rien ne s'efface. Au contraire, cette belle histoire doit vous marquer et restera un beau souvenir dans votre vie. Quant à continuez à l'aimer, il vous faudra faire un chemin afin de comprendre pourquoi vous tentez de conserver votre amour pour quelqu'un qui ne vous aime pas.

    Je suis étonnée que votre thérapeute vous ait "donné" des solutions, car ce n'est pas son rôle. Les solutions c'est à vous de les trouver, certes votre thérapeute est là pour vous soutenir, vous écouter et vous aider à comprendre pourquoi vous faites tel choix, mais ce n'est pas au thérapeute de choisir pour vous ! Sans doute, n'avez-vous pas trouvé la personne qui aurait pu vous aider au mieux.

    Je ne saurai que vous conseiller de reprendre une psychothérapie avec un(e) psychologue/psychothérapeute.

    Bon courage

    Sylvianne Spitzer
    Psychologue, psychothérapeute, victimologue

    ...Lire la réponse complète Répondue par Sylvianne Spitzer. 15 Juillet 2013
  • (1) Bonsoir,

    Pourquoi voulez vous oublier ? Rien ne s'efface. Au contraire, cette belle histoire doit vous marquer et restera un beau souvenir dans votre vie. Quant à continuez à l'aimer, il vous faudra faire un chemin afin de comprendre pourquoi vous tentez de conserver votre amour pour quelqu'un qui ne vous aime pas.

    Je suis étonnée que votre thérapeute vous ait "donné" des solutions, car ce n'est pas son rôle. Les solutions c'est à vous de les trouver, certes votre thérapeute est là pour vous soutenir, vous écouter et vous aider à comprendre pourquoi vous faites tel choix, mais ce n'est pas au thérapeute de choisir pour vous ! Sans doute, n'avez-vous pas trouvé la personne qui aurait pu vous aider au mieux.

    Je ne saurai que vous conseiller de reprendre une psychothérapie avec un(e) psychologue/psychothérapeute.

    Bon courage

    Sylvianne Spitzer
    Psychologue, psychothérapeute, victimologue

    ...Lire la réponse complète Répondue par Sylvianne Spitzer. 15 Juillet 2013
  • (1) Je ne vais pas répéter ce qui a été dit par des collègues. Oui bien sûr, il s'agit d'un "deuil à faire". Pour moi l'aboutissement d'un travail de deuil consiste à récupérer l'énergie qui était la vôtre avant la situation qui a été "traumatique", c'est-à-dire, probablement ici, avant que la relation amoureuse avec votre fiancé commence.

    Il ne s'agit, surtout, ni d'oublier ni de refouler. Au contraire, de vous faire aider par un psychothérapeute qui pourrait contenir votre souffrance en vous permettant d'exprimer; d'une part votre désillusion, votre incompréhension face à certains comportements, d'autre part aussi de revisiter les bons moments du "grand amour" vécu ensemble. Re-contacter et exprimer les émotions qui sont les vôtres, encore maintenant, en lien avec ces expériences vécues, autant celles qui ont été agréables que celles qui ont été destructrices.

    Il n'y a rien à effacer. Vous avez vécu cela, tant ce qui a constitué une belle image en vous que ce qui l'a détruite. Il n'y a rien à oublier. Juste traverser; et vous retrouver dans l'ouverture qui était la vôtre à 22 ans avant de le rencontrer, prête pour une nouvelle relation, mais mieux armée, forte justement de cette expérience-ci, avec ce qu'elle a eu de dommageable comme avec ce qu'elle a eu de bon.

    Vous allez Joudy, vous construire la belle vie à laquelle vous avez droit. Je vous le souhaite.

    Jacques POISSON
    psychologue- psychothérapeute à Foix -Ariège

    ...Lire la réponse complète Répondue par Jacques Poisson. 01 Juillet 2013
  • (1) Bonjour,

    Vous êtes bien dans un déni de la réalité avec un déni d'affection. Cela doit remonter à votre noyau familial et votre passé antérieur. Vous refusez de voir le nouvel accès vers des jours plus propices. Laissez les souvenirs, les" flash-back " et la nostalgie de côté, dans un petit coin de votre mémoire.

    Il faut maintenant prendre une nouvelle direction dans le positif et l'enthousiasme. Sur le plan cognitif, il faut inverser votre pensée du négatif au positif. Vous devez bien sur prendre un contact avec un psychologue qui sera plus près de vous.

    Cordialement,
    Olivier DAWANT
    psychologue à Caen

    ...Lire la réponse complète Répondue par Olivier Dawant - Psychologue. 27 Juin 2013
  • (1) Bonsoir Joudy,

    Vous avez effectivement avec le deuil d'une relation que vous avez intensément investi... parce que vous avez vécu le grand amour.
    Vous avez aussi parlé ainsi " j'ai vécu des chocs de sa part, il s'est comporté d'une manière ignoble et il a supprimé tous les moyens de communications avec moi". Quels genres de chocs, il serait intéressant de développer ce point.

    La valeur traumatique de chocs a "le pouvoir de garder" liés les êtres. L'oubli est impossible y compris celui des traces de violence subie, même si elle sont stockées (refoulées) à un endroit de notre mémoire ... ces éléments de vie, sous forme d'information devenues inconscientes... nous agissent toujours.

    C'est ce que vos amis témoins de votre expérience amoureuse tentent tente peut-être de vous dire... le deuil de la relation est à poursuivre bien sur mais aussi, le travail "avec le trauma" qui atteint votre la perception et l'estime de soi, devrait peut-être débuter...
    Je vous invite à consulter de nouveau, reprendre contact avec votre psy ou vous orienter vers un autre professionnel...

    En tout cas ne restez pas seule " à baigner dans vous souvenirs qui vous affligent".

    Bien à vous,

    Magali LAZARO-HERVE

    ...Lire la réponse complète Répondue par Cabinet De Psychologie Clinique - Magali Lazaro-Herve. 27 Juin 2013
  • (1) Bonjour Joudy,

    Votre histoire s'est terminée il y a seulement 3 mois ! Il faut déjà accepter que cela prenne du temps, ensuite, vous n'avez pas à l'oublier, vous avez à faire le deuil de cette relation, accepter ne veut pas dire oublier ou être d'accord avec ce qui s'est passé ! On accepte lorsque vous pouvez être dans de nouveaux projets et que vous avez une certaine distance émotionnelle avec ce que vous avez perdu ; c'est normal que vous ayez mal.

    Par contre, si vous sentez, d'ici quelques temps, que la douleur est toujours aussi forte et que vous n'arrivez pas à vous en sortir, je vous conseille de consulter non pas pour vous entendre dire des solutions mais pour vous aider à faire le deuil de cette histoire, vous devez savoir que lorsque vous avez à faire un deuil, inconsciemment vous êtes ramenée à tous les deuils précédents auxquels vous avez été confrontés, la psychologue vous aide alors à comprendre pourquoi il est si difficile d'accepter ce qui s'est passé. Il est important que vous puissiez parler de ce qui vous arrive.

    C. Mulmann

    ...Lire la réponse complète Répondue par Claire Mulmann Psychologue . 26 Juin 2013

Que voulez-vous demander ?

Vérifiez s'il existe des questions similaires déjà répondues :
    Voir
    Les psychologues, psychothérapeutes ou psychopraticiens
    répondent gratuitement à vos questions