Le lâcher prise pour s'épanouir

<strong>Article révisé</strong> par le

Article révisé par le Comité Psychologue.net

Si nous sommes nombreux/ses à nous accrocher au passé pour justifier nos décisions actuelles, il est important d'apprendre à vivre dans le présent et à lâcher prise.

27 juin 2019 · Lecture : min.
Le lâcher prise pour s'épanouir

"Parfois, lâcher prise est un acte plus puissant que se défendre ou s'accrocher." Eckhart Tolle

Accepter permet d'avancer

Accepter le passé permet de mieux avancer. Nous avons tous pu expérimenter la douleur physique ou émotionnelle sous une forme ou une autre via un deuil, rupture, licenciement ou encore une maladie. Ces étapes nous construisent, nous façonnent et nous en sortons grandis si nous savons les laisser derrière nous. Nous ne pouvons pas choisir d'échapper à ces événements, mais nous pouvons choisir notre attitude face à eux. L'importance que nous leur donnons et le pouvoir qu'ils ont/auront sur notre vie.

Deux attitudes possibles sont possibles face à ces épreuves :

  • une attitude pessimiste : nous pouvons nous résigner et trainer toutes nos blessures/douleurs comme des boulets. Nous poser en victimes et essayer d'avancer avec ce poids sur nos épaules.
  • une attitude optimiste : nous pouvons voir toutes ces difficultés comme des expériences ou une source d'apprentissage. Nous devons accepter ce qui est, et nous en servir comme d'un moteur. Il devient alors inutile de porter poids/fardeau jusqu'à notre mort. Cela permet de nous rendre plus léger face à la vie et de se rendre compte que notre attitude face à une blessure est plus importante que la blessure elle-même.

Apprendre d'une expérience difficile

Lâcher prise n'est pas aussi difficile qu'il n'y paraît. Quel est tout simplement l'intérêt de ressasser des situations douloureuses ou de les perpétuer ? Vous ne pouvez pas changer le passé, ce qui est fait est fait. Aussi pour apprendre d'une expérience passée difficile ou ne plus en être esclave, vous devez apprendre à faire face à ce qui vous est arrivé, vous devez accepter de ne pas pouvoir changer la situation, vous rendre compte que vous avez sûrement fait votre possible à ce moment-là même, et passer à autre chose.

C'est en acceptant de fermer certaines portes, que nous en ouvrons d'autres.  Vous avez la possibilité de vous recréer chaque jour, ne laissez pas votre passé définir qui vous êtes, ni vous changer en ce que vous ne souhaitez pas être. Lâcher prise, c'est tout simplement avoir confiance en l'avenir et accepter le présent.

Le lâcher prise au quotidien

Si lâcher prise c'est d'abord accepter ce qui était et est, c'est aussi beaucoup d'autres choses au quotidien comme :

  • Soyez détaché.e :  quand vous entendez des propos, conversations qui vous déplaisent et que vos pensées sont négatives, dites-vous intérieurement "non attaché", cela vous permet de lâcher prise instantanément sur la situation. En coupant l'emprise, vous vous permettez de garder toutes vos énergies et de revoir vos perceptions. Pensez à focaliser vos images mentales, pensées ou encore attitudes sur des choses heureuses. On ne change pas les événements mais on change nos réactions.

  • Sortez de votre zone de confort : c'est quoi sortir de sa zone de confort ? Changez nos perceptions, écoutez les autres points de vue, faire de nouvelles choses, apprendre chaque jour en somme en n'ayant pas peur de se heurter à ses propres filtres. 
  • Changez vos croyances : faites une liste de vos croyances, notamment celles limitatives qui viennent souvent de l'environnement (parents, enseignants, etc.) comme "tu dois t'oublier pour les autres" ou "arrête de pleurer, tu n'es plus un bébé", etc. Reprenez le pouvoir sur ces fausses croyances en écrivant à côté que vous reprenez le pouvoir personnel sur ces phrases toutes faites et tout ce que vous jugerez bon d'écrire pour mettre à mal ces croyances.
  • Soyez sensible : être transparent et accepter qui l'on est, chacun avec sa sensibilité, c'est accepter ses défauts, ses besoins, ses peurs, sa sensibilité et aussi accepter de l'aide quand on en a besoin.
  • Prônez la communication constructive : les guerres de point de vue n'amènent à rien, mais au contraire sachez que toute énergie négative envers autrui passe par soi, aussi l'autre est un outil d'évolution pour soi car il permet d'exercer sa non-résistance, le lâcher prise, et vous montre ce que vous pouvez accepter ou non. Blâmer l'autre ou le faire sentir coupable n'amène à rien. Attention aussi à vous respecter et respecter vos limites.
  • Diminuez/bannissez les critiques : la critique négative ne permet pas de vous faire vibrer et d'entretenir des pensées positives. Tout ce que vous pensez se reflète dans votre quotidien, aussi, plus vos pensées sont positives, plus ce qui vous arrive vous est bénéfique. 

Et vous, quelles sont vos astuces pour lâcher prise ? 

Si vous souhaitez travailler votre lacher prise, des professionnels spécialisés en développement personnel sont à votre écoute.

Photos : Shutterstock

psychologues
Écrit par

Psychologue.net

Laissez un commentaire
Le nom sera publié mais pas l'e-mail