10 signes qu'une relation va devenir toxique

10 signes qu'une nouvelle relation peut imploser ou conduire au chagrin.

15 OCT. 2020 · Lecture : min.
10 signes qu'une relation va devenir toxique

Les nouvelles relations sont excitantes. L'alchimie des débuts est enivrante et addictive. La tentation de jeter la prudence au vent et de plonger la tête la première est puissante, mais ce n'est peut-être pas la meilleure idée. Prendre les choses lentement et s'assurer qu'un nouveau partenaire est vraiment celui que l'on croit peut sauver une personne d'une relation difficile, voire traumatisante.

Il est souvent impossible de dire si une personne est narcissique au départ. La plupart des gens veulent faire bonne impression au début d'une nouvelle relation, il est donc courant de paraître attentionné et sympathique. Pourtant, au fil des mois, plusieurs signes peuvent apparaître si un partenaire peut être toxique.

1. Au départ, un partenaire veut tout savoir sur une personne, mais il semble maintenant exceptionnellement désintéressé et ennuyé. Ce chaud et froid donne un sentiment de contrôle au partenaire toxique. L’abandon émotionnel va avoir pour effet que la personne réclame de retrouver l’amour du partenaire, ce qui nécessite souvent le sacrifice d’aspects de certains traits de cette même personne.

2. Le partenaire fait des commentaires blessants et piquants, mais lorsqu'il est confronté, il s'excuse comme si c'était une «blague», puis blâme la personne pour sa «sensibilité excessive».

3. Il ou elle critique constamment et fait des potins sur les autres derrière leur dos, y compris ses amis les plus proches.

4. Les excuses sont rares et dépourvues de remords sincères. Les mêmes comportements continuent après les excuses.

5. Un partenaire tente de réécrire l'histoire pour se positionner en tant que victime dans le scénario. En tant que victime, il ou elle détourne la responsabilité et blâme injustement les autres. 

6. Au début, il ou elle semble ouvert d'esprit et aventureux, mais évite plus tard les activités qui nécessitent des efforts.

7. Le partenaire croit qu'il ou elle a toujours raison et sait tout

8. Il ou elle se renferme, fait une crise et garde rancune lorsque les choses ne se passent pas comme prévu. Il est important de faire la distinction entre se renfermer et prendre une minute pour se calmer afin de ré-aborder le problème calmement. Se renfermer est un abandon complet de l'interaction, car un partenaire ne reçoit pas ce qu'il ou elle veut.

9. Le partenaire semble subtilement vouloir gérer le contrôle des finances, des activités, des loisirs et des relations de l'autre personne. Si le contrôle n’est pas abandonné, le partenaire critique et dégrade la participation de l'autre personne à ces activités.

10. Il ou elle a une estime de soi gonflée et a besoin de se faire caresser l'ego.

À partir de quand faut-il s'alarmer ?

Il est essentiel de noter que seules et isolées, ces 10 tendances sont facilement excusées et balayées sous le tapis. Les personnes compréhensives accordent régulièrement à un partenaire le bénéfice du doute, en disant par exemple : «Il/elle passe une mauvaise journée.» Bien que cette gentilesse et empathie soient importantes et nécessaires, si l'empathie est rarement réciproque et si les sentiments d'une personne sont continuellement ignorés, cela pourrait être un signal d'alarme.

Si un partenaire présente régulièrement 7 de ces 10 habitudes, il peut être important de reconnaître qu'il ou elle opère de manière égocentrique. Souvent, un partenaire avec un ego fragile utilise inconsciemment des mécanismes de défense hyperactifs pour protéger un sentiment fragile de soi. Cela peut être trompeur car un partenaire peut agir avec confiance. Pourtant, il ou elle peut compenser par des mécanismes de défense gonflés et inconscients, tels que le narcissisme, la déviation, la projection, la position de la victime, le déni, l'idéalisation / dévaluation et l'identification projective.

Les mécanismes de défense sont normaux et nécessaires, mais lorsqu'une structure défensive travaille pour empêcher tout ce qui menace l'estime de soi d'un partenaire, comme la responsabilité, les remords, la conscience de soi, l'empathie, l'humilité, l'altruisme et la perspicacité, le système est autoritaire. Comme un champ de force, les défenses travaillent à l'unisson pour conjurer toute émotion qui menace le noyau. Malheureusement, cette structure défensive globale peut être enracinée dans le caractère d’une personne et ne peut pas être facilement modifiée.

Ironiquement, un partenaire peut être capable d'afficher certaines de ces capacités dans des situations en dehors de la relation. Par exemple, au travail, un partenaire est responsable. Pourtant, dans le contexte des relations interpersonnelles, le partenaire est incapable de prendre la responsabilité de lui-même.

Cela peut prêter à confusion et inciter une personne à se blâmer. Pourtant, ce type de partenaire a peut-être appris les terribles conséquences d'éviter la responsabilité au travail. Ainsi, il ou elle tente d'atténuer les répercussions. Il ou elle peut ne pas ressentir de vrais remords. Dans le contexte d'une relation, cependant, le partenaire peut inconsciemment réaliser qu'il n'y a pas de conséquences «réelles» parce qu'il peut contrôler et manipuler la personne.

L'observation de ces 10 tendances relationnelles peut révéler la vraie nature d'un nouveau partenaire. Malheureusement, ces caractéristiques peuvent être enracinées et difficiles à corriger. Il est essentiel d’évaluer la motivation d’un partenaire. Et souvenez-vous qu'un thérapeute de couple peut aussi être une très bonne option pour travailler sur les faiblesses du couple.

Photos : Shutterstock

psychologues
Linkedin
Écrit par

Psychologue.net

Bibliographie

  • Linnell, R. (2018). The burn zone: A memoir. Berkeley, CA: She Writes Press. 
  • Medical Xpress, 7 signs of a toxic relationship, by Murdoch University : https://medicalxpress.com/news/2019-10-toxic-relationship.html

Laissez un commentaire

derniers articles sur thérapie couple