4 conseils pour lutter contre les pensées négatives et la faible estime de soi

Dans une période comme celle-ci de grands changements et d'incertitudes, nous avons plus de temps et de raisons de réfléchir : prenons donc soin de nos pensées.

20 MARS 2020 · Lecture : min.
4 conseils pour lutter contre les pensées négatives et la faible estime de soi

Si vous pensez toujours au pire, ce n'est pas seulement une question de caractère mais une forme d'adaptation évolutive qui nous a permis d'éviter les dangers et de réagir rapidement en cas de crise. Nous sommes "programmés" pour apprendre plus des expériences négatives que des expériences positives et cela arrive surtout aux femmes.

Un peu d'aide peut venir de l'observation de l'apparition d'une pensée négative, sans l'alimenter (plus je me concentre sur elle, plus je lui donne de pouvoir).

Que faire de vos pensées négatives ?

  • Considérez différents résultats d'une même situation. Par exemple : si je pense à la façon dont une situation évoluera dans le futur, j'écris la pensée négative qui vient immédiatement à moi puis j'écris son contraire.
  • Essayez d'arrêter de penser en termes d'obligations et faites votre propre liste de valeurs et de priorités.
  • Arrêtez de vous confronter avec l'extérieur, l'important est de se dépasser. Essayez de voir les petits progrès que vous faites lorsque vous définissez votre propre petit objectif personnel.
  • Compte tenu du point ci-dessus, fixez-vous des objectifs réalisables. Inutile d'écrire "Je veux être heureux" : décomposez le concept de bonheur en petits objectifs à atteindre progressivement.
  • Essayez de distinguer les sensations des faits réels.

Et comment améliorer son estime de soi en même temps ?

Quant à l'estime de soi, avant de s'entraîner à l'alimenter, il est important de bien comprendre de quoi on parle.

Alors, qu'est-ce que l'estime de soi ? Et plus que tout, de quoi est-il fait ? L'autorégulation, la réalisation de soi, l'auto-efficacité, la confiance en soi et la satisfaction de soi se rejoignent dans l'estime de soi.

Quiconque ayant une faible estime de soi peut encore avoir une oscillation de ces composants, il est donc important de comprendre lesquels d'entre eux "manquent".

Habituellement, ceux qui ont une faible estime de soi ont une forte différence entre le soi perçu et le soi idéal (comme ils aimeraient être).

Une première étape importante à prendre pour approfondir votre estime de soi est de vous poser une question pour chaque composante.

  • Autorégulation : puis-je réguler mes processus internes (pensées et émotions) en réponse à des stimuli internes ou environnementaux ?
  • Réalisation de soi : puis-je réaliser mon potentiel en termes de maturation psychique et émotionnelle et de comportement ?
  • Auto-efficacité : suis-je conscient de pouvoir dominer des activités, des situations ou des aspects spécifiques de mon fonctionnement psychologique et social ?
  • Auto-certification : puis-je apprécier ce que je suis, ce que j'ai? Est-ce que j'apprécie qui et ce qui m'entoure ?
  • Confiance en moi : en pensant à moi-même et à mes compétences, est-ce que je sais que je peux faire face à un certain type de situation ?

3 étapes pour remplacer vos pensées négatives par des pensées positives

  • 1 - Une fois que vous avez analysé votre estime de soi en profondeur, vous pouvez essayer d'identifier les pensées négatives qui font partie de votre conversation intérieure : ce n'est pas une chose simple, elles sont souvent automatiques. Il faut donc un petit effort !
  • 2 - Une fois que vous avez identifié des pensées négatives, essayez de représenter votre vous crtique comme un monstre, puis écrivez sur toutes les pensées identifiées.
  • 3 -Il serait alors important de remplacer progressivement les pensées dysfonctionnelles par des pensées positives peut-être au sein d'un parcours psychologique et avec le soutien d'un professionnel.

Photos : Shutterstock

Sans aucun doute, la période que nous traversons n'aide pas à être positive et de bonne humeur, mais j'espère avoir été utile !

psychologues
Linkedin
Écrit par

Psychologue.net

Laissez un commentaire
2 Commentaires
  • Citoyen du monde

    Excellente analyse,je suis un homme et je suis totalement dans les pensés négatives,alors moi je materialise ces pensés avec un substitut en me concentrant sur des activités sportives,velo,course,rando,escalade,pour ma part cela m aide énormément,surtout quand on arrive pas a dormir,merci pour ce Genre d article factuelle.

  • Thian 93

    Peut on avoir des troubles alimentaire en lien avec l estimé de soi? Peut on s auto saboter car on estime ne pas pouvoir réussir ou plaire à quelque un ?

derniers articles sur anxiété