4 questions à se poser avant de divorcer

<strong>Article révisé</strong> par le

Article révisé par le Comité Psychologue.net

Pour ceux qui en font l'expérience, le divorce est un long processus non seulement sur le plan juridique mais aussi - ou surtout - sur le plan psychologique.

21 MAI 2020 · Lecture : min.
4 questions à se poser avant de divorcer

Avant de prendre une décision sous le coup de l'impulsion, essayez d'analyser les raisons qui vous poussent à choisir un divorce. La durée moyenne du mariage, avant la séparation, est d'environ 17 ans, avec un âge moyen de 48 ans pour les maris et de 45 ans pour les épouses.

Pour ceux qui en font l'expérience, le divorce est un long processus non seulement sur le plan juridique mais aussi - ou surtout - sur le plan psychologique. Dans certains cas, en effet, la souffrance de la rupture de la relation peut se transformer en pathologie, surtout si les deux époux n'ont pas l'intention de collaborer et s'ils sont en présence d'enfants issus du mariage. Le divorce ne commence pas au moment où vous signez les papiers, mais bien avant. À partir du moment où vous constatez la détérioration de la relation avec le partenaire jusqu'à la décision réelle, en fait, le processus peut être très difficile et avec de nombreux obstacles.

L'incertitude peut en être un. Dois-je demander le divorce ou non ? Beaucoup de gens se posent cette question avant d'agir. Avant de continuer à interrompre gravement la relation, il peut être utile de vous poser quelques questions sur la relation. Voici quelques questions qui peuvent vous aider à prendre la bonne décision.

Quelles sont les causes de la rupture ?

Repensez à la vie avec votre partenaire, identifiez les principales raisons qui ont conduit à la détérioration de la relation et l'importance qu'elles revêtent pour vous. Il peut également être utile de rechercher la dernière motivation qui a conduit à penser au divorce et de comprendre s'il est possible de trouver une solution.

Avez-vous fait tout votre possible pour sauver la relation ?

L'une des pires situations dans lesquelles vous pouvez vous retrouver après avoir signé les papiers d'un divorce est la présence de regrets. Pour cette raison, il est préférable d'analyser son propre comportement et celui du partenaire et d'essayer de comprendre si, pour notre part, nous avons tout mis en œuvre pour sauver la relation, y compris un parcours avec un thérapeute spécialisé en thérapie de couple.

Faites une liste des solutions possibles pour éviter le divorce. Il y en a ? Si la réponse est oui, essayez de les mettre en pratique.

Seriez-vous plus heureux/se de demander le divorce ?

Essayez de vous demander si ce choix vous permet vraiment de vous sentir mieux. Faites un tableau entre les éléments positifs et négatifs de votre mariage. Êtes-vous toujours amoureux/se ? Quelles sont vos craintes en cas de divorce ? Quels seraient les problèmes à affronter si vous poursuiviez la relation ? Réfléchissez également à la façon de planifier votre avenir sur le plan économique avant que la pause ne soit définitive.

Quelles seront les conséquences pour les enfants ?

Souvent, la présence d'enfants dans le mariage peut avoir un effet dissuasif sur le divorce. Pourtant, si tous les éléments analysés aboutissent à cette décision, la séparation du couple est la meilleure décision pour ne pas nuire davantage aux enfants. L'important est de parler au partenaire pour trouver un accord qui ne fera pas souffrir les enfants et de ne pas les utiliser comme arme pendant la séparation. Si vous souhaitez recevoir plus d'informations sur le sujet et si vous pensez que votre relation peut être sauvée, vous pouvez consulter notre liste d'experts en thérapie de couple.

Photos : Shutterstock

psychologues
Linkedin
Écrit par

Psychologue.net

Laissez un commentaire
Le nom sera publié mais pas l'e-mail

derniers articles sur thérapie couple