9 caractéristiques d'une personne émotionnellement dépendante

Le dépendant émotionnel a un besoin affectif extrême, il est capable de sacrifier sa propre individualité afin de maintenir une «stabilité» dans sa vie amoureuse.

2 JUIL. 2020 · Lecture : min.
9 caractéristiques d'une personne émotionnellement dépendante

La dépendance émotionnelle est un trouble psychologique qui génère un attachement excessif à quelqu'un. La personne affective dépendante est incapable de maintenir des relations saines. Par crainte d'abandon, la personne s'oublie complètement en faveur de son partenaire, de sa famille ou de ses amis. En d'autres termes, la personne vit pour satisfaire les souhaits de l'autre.

La dépendance émotionnelle est un comportement addictif dans lequel l'individu croit qu'il a besoin de l'autre pour se sentir complet et heureux.

Nous allons maintenant vous présenter 9 traits très communs observés chez les dépendants émotionnels. Il est important de noter que la liste suivante ne remplace pas un diagnostic psychologique. Si vous présentez certains de ces comportements et pensez que vous souffrez de dépendance émotionnelle, le mieux est de demander l'aide d'un psychologue.

1. La personne se sent anxieuse et angoissée quand elle est seule

Pour quelqu'un dépendant émotionnellement, être seul signifie être vulnérable et non protégé. La personne ne se sent pas en sécurité pour mener une vie indépendante et, par conséquent, elle a besoin de l'autre pour donner un sens à son existence. La peur de la solitude amène le dépendant émotionnel à abandonner complètement son autonomie.

2. Énorme difficulté à prendre des décisions quotidiennes

Le dépendant émotionnel est incapable de prendre des décisions simples, telles que quoi faire pour le dîner ou quels vêtements porter, sans l'avis de l'autre. En raison de la peur de se tromper, vous avez besoin de la validation des autres pour vous sentir calme. Vous ressentez le besoin de consulter votre partenaire, un membre de votre famille ou un ami dans tout ce que vous faites.

3. Faible estime de soi et sentiment d'infériorité

La personne émotionnellement dépendante a généralement une faible estime de soi et souffre d'un complexe d'infériorité, ce qui signifie qu'elle a une perception très négative d'elle-même. Quand elle fait quelque chose de bien, elle se compare toujours aux autres. Elle ne reconnaît pas ses qualités et son potentiel. Cela conduit à un besoin accru de soutien et de tendresse. Elle ne se sent satisfaite d'elle-même que lorsqu'elle a l'approbation constante de l'autre.

4. La personne se sent responsable de répondre aux attentes des autres

En raison de la difficulté d'avoir des aspirations individuelles, la personne dépendante émotionnelle adopte les attentes des autres comme les siennes, annulant ses rêves, ses désirs et ses objectifs personnels. Lorsque l'autre réussit, elle se réjouit comme si la réalisation était la sienne, mais si cette personne échoue, elle se sent coupable.

L'humeur de la personne dépendante affective dépend également de l'humeur de l'autre. Si l'autre est heureux, elle ressentira le même bonheur. Si l'autre est triste, elle se sentira mal.

5. C'est une personne passive et soumise

Elle sacrifie constamment ses besoins pour plaire à l'autre. Elle est incapable de défendre ses propres intérêts, même lorsqu'elle se sent dépassée par les exigences des autres. Lorsque vous êtes émotionnellement attaché à quelqu'un, vous n'osez jamais prendre l'initiative ou exprimer votre opinion. Elle a peur du rejet et de l'abandon. Ensuite, elle vit une vie qui n'est pas la sienne, surtout si elle trouve quelqu'un qui est prêt à prendre des décisions pour elle.

6. Difficulté à fixer des limites

Savoir fixer des limites est essentiel pour développer des relations saines. C'est ce qui nous permet d'enseigner aux autres ce que sont nos valeurs, comment nous aimons être traités et ce que nous considérons comme acceptable dans une relation. Le dépendant émotionnel ne sait pas dire non. Il accepte tout ce que l'autre veut et propose, même quand il sait que cela lui fera du mal.

7. Croyance en l'amour romantique

Il a une vision romantique de l'amour, basée sur une série de mythes tels que "nous sommes des êtres incomplets jusqu'à ce que nous trouvions un partenaire", "sans toi je ne peux pas vivre", "l'amour peut tout faire", "le véritable amour est pour toujours", "La jalousie est le plus grand signe d'amour", etc. Dans la pratique, cela signifie que l'autre a un énorme pouvoir sur la personne affective, car cette dernière place toujours la relation au-dessus de tout.

8. La personne est jalouse

L'insécurité, la faible estime de soi et la peur de l'abandon rendent les dépendants émotionnels très jaloux. Il veut toujours savoir où se trouve le/la partenaire (et avec qui il est), envoyer des messages ou passer mille appels. Il ne supporte pas la séparation, ni celles de courte durée. Il abandonne ses amis ou sa famille car il doit toujours passer plus de temps avec son/sa partenaire.

9. La personne est facilement manipulable

Toutes ces caractéristiques font que la personne dépendante affective est souvent victime de personnes manipulatrices et narcissiques. Souvent, elles entrent dans des relations toxiques et il n'est pas rare que la dépendance entraîne des violences émotionnelles et physiques.

Photos : Shutterstock

psychologues
Linkedin
Écrit par

Psychologue.net

Laissez un commentaire
Le nom sera publié mais pas l'e-mail
4 Commentaires
  • Kam

    Bonjour, J étais consciente de cet dépendance, je me reconnais dans cet article... Mais comment se débarrasser de cette habitude ?

  • Sun

    Bon je suis plutôt une personne équilibrée mais bon je le savais . Je tenais juste à dire que vous pouvez être victime de pervers en étant plutôt équilibrée normaux pas soumis etc on choisit pas son supérieur hiérarchique son patron des membres de sa famille etc car les pervers sont partout moi je prends mes distances quand je vois que l'autre est tordu si il ou elle lui manque une case ,vous êtes même obligée de couper de partir souvent car un ou une perverse c'est lui où elle qui vous choisit comme proie c'est un prédateur et non pas le contraire c'est du harcelllement j'ai souvent était obligée de partir car pas soutenu et inférieur au niveau hiérarchique aucun soutien . La plupart se soumettent car peur de perdre travail argent etc et au niveau sentimental par peur d'être seul et la famille pareil on la choisit pas j'ai été obligée de couper des contacts y compris avec un de mes parents quand j'étais plus jeune . Je ne peux pas laisser dire que les manipulateurs choisissent des personnes dépendantes affectives etc c'est aussi vrai mais pas que des personnes fortes indépendantes charismatiques ...ils choisissent aussi quand on vient de rencontrer une personne on s'en rend pas compte forcément de suite les pervers portent des masques et après et bien le mal est fait vous êtes obligée de couper de partir . Les pervers choisissent des personnes inférieurs a eux hiérarchiquement ils risquent pas grand chose des nouveaux des stagiaires ou dans un lien amoureux au départ tout gentil et ensuite cruel méchant vicieux il est rarement tout de suite . n'importe qui peut être victime d'un manipulateur ou manipulatrice ça c'est important de le préciser . Je lis trop souvent que les victimes sont dépendantes soumises dociles qu'elles s'oublient etc . Ce n'est pas dutout mon profil et j'ai étais pourtant victime plusieurs fois le simple fait d'être vivant... un être humain quoi peut faire de vous une proie potentiel . Donc si vous tombez sur un ou une perverse coupait et partait une personne cruel vicieuse méchante menteuse avec vous est un malade c'est pas vous le problème c'est lui où elle et éviter de vous justifiez de vous défendre d'essayer de lui faire comprendre ces gens là sont tordus constamment faire du mal est naturel normal pour elles c'est leurs seuls plaisir dans leurs vies détruire la vie des autres et c'est incurable un de mes parents et mort ainsi en dénigrant insultant son aide a domicile une femme adorable jusqu'au bout les pervers agissent ainsi jusqu'à leurs derniers souffles . Trop gentil jamais ne vous oubliez pas c'est avec soi qu'on vit H24 et ma devise mieux vaut être seule que mal accompagnée

  • Olycandice

    c'est moi ça,je me reconnais totalement dans les explications.Y'a t'il une solution pour cela? Je me retrouve coincé dans une relation toxique ou j'ai peur de me détacher de l'autre

  • Kenza.sc

    Bonjour je ressens exactement tous ça. À me demander ce que j'ai qui ne va pas. Je comprends mieux. Mais est-ce qu'il y aurait quelque chose à faire pour sortir de ça. Je pense que cela vient du manque paternel que j'ai eu et une hyper sensibilité mais je sais pas... Merci beaucoup

derniers articles sur dépendance affective