Rumination : mon cerveau bouillonne....à en devenir dingue !

Je rumine, ça tourne en boucle dans ma tête... je stresse, j'angoisse... je n'en peux plus et j'ai beau essayé d'arrêter... je n'y parviens pas !

22 SEPT. 2020 · Lecture : min.

PUBLICITÉ

Rumination : mon cerveau bouillonne....à en devenir dingue !

Qui n'a jamais eu une idée, une pensée ou encore un ressenti lui venir à l'esprit de manière inopinée, sans que l'on ne sache ni pourquoi ni comment, nous laissant un sentiment étrange, ridicule, inutile , futile , inapproprié ou tout au contraire important, inquiétant, stressant voire même angoissant ?

Presque tout le monde oserais-je dire ! Et dans la grande majorité des cas, cette pensée, cette idée , ce ressenti ,repart tout aussi impromptu et rapide qu'il est survenu …et c'est tant mieux !

Comment fonctionnent ces ruminations ?

Mais parfois, il arrive aussi que ces pensées, reviennent tout de suite, ou plus tard, dans un autre contexte, une autre situation ,qui a, mais qui peut aussi n'avoir aucun lien avec celle vécue au départ.

Dès lors, cela nous interpelle, et l'on commence à y prêter davantage attention : « Comment se fait -il que je pense à cela ? » « pourquoi je pense à cela ? » « non mais là, il faut que j'arrête de penser à cela … c'est ridicule ! » « ça ne sert à rien ! » « ça m'énerve » , « ça me stresse » « j'ai beau essayer de ne pas y penser , c'est plus fort que moi ! »

Et sans le vouloir, sans que l'on comprenne ni comment , ni pourquoi, voilà que la machine « à penser » se met en route, faisant revenir de manière incessante cette première pensée ou question, souvent sans réponse, en amenant une autre, …puis une autre encore… jusqu'à ce que des dizaines et des dizaines de questions ou de pensées tournent en boucle dans notre esprit , qui s'emballe et ne parvient plus à stopper le flux.

On tente alors de s'occuper l'esprit en pensant à autre chose, en changeant d'activité, on tente de se convaincre, «on le sait, c'est ridicule et l'on va bien finir par y arriver !! » , « on gère plutôt bien habituellement et nous n'avons jamais été comme ça auparavant »… On y parvient parfois, ce qui nous laisse un peu de répit , mais ça revient encore et encore et …on ne sait plus comment faire pour que cela cesse. Cela nous envahit dans notre vie quotidienne, le jour, la nuit, au travail, à la maison dès le réveil, jusque tard le soir et l'on s'épuise, quoique l'on fasse ces questions, ces pensées sont là, on est comme dépossédé de toute logique rationnelle qui nous permettrait de mettre fin à « cette torture mentale » que l'on s'inflige malgré nous…

Que faire face à ces ruminations ?

Consulter est une démarche difficile… Après tout , on n'est pas « dingue » non plus ! On peut donc se débrouiller seul… Mais pas facile de voir ce qui ne marche pas, ou ce que l'on pourrait faire de différent lorsqu'on a le cerveau envahit de pensées… lorsqu'on a la tête dans le guidon.

Oser consulter, c'est avant tout reconnaitre qu'on a une difficulté dont on ne parvient pas à se sortir seul et qu'il est nécessaire d'avoir un appui extérieur pour lever la tête du guidon.

Oser consulter, c'est faire en sorte que cette difficulté ne devienne pas un problème et que ce problème ne devienne pas une pathologie.

Oser consulter, c'est commencer par se poser la question : Dans quelle mesure ces idées, ces pensées envahissent ma vie aujourd'hui ?

Bien à vous.

Photos : Shutterstock

PUBLICITÉ

Écrit par

Mary Elodie -Cabinet Aporia

Voir profil
Laissez un commentaire

PUBLICITÉ

derniers articles sur anxiété