6 conseils indispensables pour accompagner un enfant surdoué

Votre enfant défi votre autorité, demande plus de liberté et transgresse les interdits ? Pas de panique vous avez sûrement affaire à un enfant surdoué.

28 JANV. 2021 · Lecture : min.

PUBLICITÉ

6 conseils indispensables pour accompagner un enfant surdoué

À votre époque, on vous a appris à obéir à l'autorité : "c'était comme çà et pas autrement". Or cette méthode ne semble pas fonctionner avec votre enfant qui transgresse vos interdits, défit les lois de l'autorité et n'en fait qu'à sa tête! Les enfants surdoués sont nos Maîtres, vos Maîtres. J'en ai eu 3, et chacun à leur manière à contribuer à faire de moi la thérapeute que je suis. Voici 6 conseils d'une maman de surdoués à des parents qui sont souvent en perte de repères pour mieux comprendre et mieux accompagner vos enfants.

Voici une nouvelle vision de l'éducation qui va en chambouler plus d'un(e) et pourtant qui est la clé de l'éducation avec un / une surdouée

"Vos enfants ne sont pas vos enfants. Ils sont fils et filles du désir de Vie en lui-même. Ils viennent par vous mais non de vous, et bien qu'ils soient avec vous, ce n'est pas à vous qu'ils appartiennent. Vous pouvez leur donner votre amour mais non vos pensées, car ils ont leurs propres pensées. Vous pouvez loger leur corps mais non leurs âmes, car leurs âmes habitent la demeure de demain, que vous ne pouvez visiter, pas même dans vos rêves. Vous pouvez vous efforcer de leur ressembler, mais n'essayez pas qu'ils vous ressemblent."Khalil Gibran

1 -Une question de vision

Du temps de mes parents, pas question de s'opposer à l'autorité. Il suffit de regarder les films pour voir le modèle prédominant. Les enfants ont été considérés jusqu'à il y a encore pas si longtemps comme des objets à formater. Des êtres sans intelligence et sans morale, des espère de bêtes sauvages dont la mission parentale consisterait à les éduquer pour les adapter à la société. L'autre mission des parents consistaient jusqu'à présent à garantir la réussite de leur enfant. En présupposant que la réussite sociale et économique garantit le bonheur.

Après avoir éduqué 3 enfants surdoués et avoir accompagné de nombreux enfants surdoués, je sais que cette vision est aujourd'hui dépassée, erronée. Les enfants surdoués sont plus intelligents que leur parents car ils sont dotés d'une intelligence émotionnelle et relationnelle bien plus évoluée. Comme je l'explique à mes jeunes clients, c'est comme comparer un dauphin qui a évolué en milieu naturel et un dauphin qui a été dressé dans un parc aquatique. C'est la même espèce mais bien plus évoluée car celui qui a vécu en milieu naturel a fait SES EXPERIENCES et ne s'est pas limités aux notions de bien et mal imposées par ses dresseurs.

L'enjeu de l'enfant surdoué, n'en déplaisent aux parents, est de sortir des cases, des cadres, des "il faut", "tu dois" pour aller apprendre à nager hors des sentiers battus pour créer de nouvelles voies, de nouvelles façons d'ETRE Un -DIVI-DU , un être divin. Et oui, nous avons simplement oublié depuis des siècles notre nature divine (au delà de toute religion) et c'est çà qui fait que notre vie n'a plus de sens même si "on a tout pour être heureux".

2 - Ouvrez la portes aux surdoués

La plupart des parents ont été élevé avec des règles, des normes imposées par la société, l'éducation et la structure familiale. En Alsace comme dans certaines régions de France, demander à ses enfants d'obéir à l'autorité c'était protéger ses enfants car pendant la 2nde guerre, il ne fallait pas faire de vague. Mon grand père à moi était juif alors j''ai aussi hérité de cette éducation hyper rigide du "c'est comme çà et pas autrement ". Sauf que pour une surdouée, ne pas comprendre un ordre c'est plus qu'insécurisant. Je me souviens que mes parents me répondaient "tu ne peux pas comprendre". Sous entendu, tu es idiote car toi tu es enfant. Moi je sais mieux que toi.

Sauf que les surdoués ont un niveau de conscience, de compréhension bien plus évoluée que la majorité des adultes. Il suffit de les écouter. Sauf que leur vérités est parfois difficile à entendre car elle nous met face à nos incohérences, injustices etc... pas simple pour un parent de reconnaître l'impuissance, tout en apportant le cadre dont l'enfant a besoin.

3 - Autorité = sécurité

Les parents pensent à tord qu'ils doivent être sévères, autoritaire pour se faire comprendre et obéir par leur enfant. Sauf que les enfants surdoués ont besoin de comprendre et d'être partie prenante dans les décisions. Les enfants surdoués ont déjà pré installé dans leur cerveau un modèle relationnel plus évolué : la coopération, la communication non violente où la confrontation d'idée fait émerger une 3ème voie qui convient aux 2 parties. plus question de dominant / dominé , le surdoué prend son parent pour son égal. Ce qui est très déstabilisant pour le parent qui s'attendait à dresser son petit homme comme un petit chien.

Vous l'avez compris, le modèle qui perdurait jusqu'à présent a montré ses limites. On le voit partout dans les entreprises, les écoles, à la maison , plus personne n'accepte la soumission et encore moins l'injustice sans broncher! on a besoin de sens et de cohérence! Même le gouvernement à du mal à se faire entendre et respecter. On en a marre d'être pris pour des moutons !

4 - Expérimenter pour changer

Alors comment faire pour trouver un autre modèle, d'autres façon de faire ? Le surdoué n'a pas d'autre choix que de transgresser les règles qui lui sont imposées afin de pouvoir se faire son propre avis. LEs règles et normes ne sont plus acquises de fait. Le surdoué a besoin de se faire son propre avis qui évoluera au fil du temps, au fil des rencontres. C'est une pensée évolutive. Finis les carcans et les règles du bien et du mal figées dans le marbre et impossible à remettre en question ! Le surdoué expérimente tout, tout le temps pour se construire ses propres barrières, ses propres normes. J'ai le souvenir que ma fille a bu par exemple 50cl de bière "pour voir ce que çà fait ". L'enjeu en tant que parent consiste moins à punir que de guider, accompagner, enseigner des dangers pour aider l'enfant.

5- Loin des idées reçues

Quand j'avais 13ans, mettre des jupes courtes, se maquiller c'était vulgaire.

A 13 ans mon fils avait les ongles noirs, les cheveux bleu ou rouge et écoutait du métal. Son père a tout de suite pensé qu'il était dépressif et qu'il allait "mal tourner". Il n'a même pas tenté de comprendre quel sens MAxime donnait à tout celà, il l'a catalogué, enfermé dans une cage et lui imposant d'en sortir. Or pour Maxime c'était une façon de marquer sa différence, son opposition à un modèle paternel dans lequel il ne se reconnaissait pas. Et puis il faut aller voir l'ombre pour pouvoir reconnaître la lumière. Une citation Zen dit un truc du genre "si vous voulez que votre fils soit honnête, laissez-le être malhonnête ". Autrement dit, faites lui confiance pour faire sa propre expérience. Un enfant surdoué est foncièrement bon et en plus il est guidé. Je ne dis pas que c'est impossible mais la probabilité pour qu'il déraille complètement est très mince. Il est équipé d'un système d'alarme interne qui le remet sur les rails. Je l'ai expérimenté avec mes 3 enfants.

Le surdoué a besoin de reconnaissance dans sa différence. Plus vous accepterez sa différence moins il aura besoin de vous provoquer.

6 - Une opportunité d'évoluer

Si votre enfant vous a choisi comme famille, ce n'est surement pas par hasard. Vous avez vous aussi à apprendre de lui et il vous fera évoluer dans votre vie si vous accepter de vous laisser toucher par sa façon de voir les choses.

J'ai personnellement compris que mes enfants ne m'appartiennent pas, qu'ils savent mieux que moi ce qui est bon pour lui. Oui je sais c'est une croyance très compliquée à défaire quand on est parent, et surtout si votre enfant a des problèmes. Ma fille a été obèse jusqu'à ses 16ans. Du jour où elle a été motivée, elle a perdu 50 kilos et je suis convaincue qu'elle devait en passer par là! Celà n'a pas été facile de lacher mon besoin de contrôler et ma peur d'être responsable d'éventuelle maladie. Mais j'ai finis pas lacher prise et de travailler sur la blessure d'humiliation qu'elle me renvoyait. Je n'ai jamais cessé de lui faire confiance en sa capacité de trouver ses propres réponses. Je lui ai proposé des solutions, des professionnels pour l'accompagner mais depuis qu'elle a 13 ans c'est elle qui décide au final. Je lui ai appris ainsi à devenir responsable et souveraine de son corps et je suis convaincue que c'est le plus important.

Alors oui avoir un enfant surdoué est un vrai cadeau pour nous ouvrir à plus de conscience, à sortir des apriori, à nous rendre plus humain et à expérimenter que la différence est source de richesse. Le monde echange, les humains changent, il est temps que nos croyances évoluent afin de nous ouvrir à un autre monde qui nous inviterai à être curieux de ceux que nous ne connaissons pas, au lieu d'en avoir peur à priori.

Ces enfants surdoués ont besoin de vous, de nous pour s'épanouir et pour offrir le meilleur et devenir des explorateurs du nouveau monde .

Photos : Shutterstock

PUBLICITÉ

Écrit par

DIFFERENCIELLE - Carole Lepicard

Voir profil

Bibliographie

  • le Prophète de Khali Gibran
  • Trop heureux pour être heureux Anne siaud Fachin

Laissez un commentaire

PUBLICITÉ

derniers articles sur psychologie enfant