Avoir des enfants rend-il vraiment les parents heureux ?

Une nouvelle étude met en lumière l'association entre le niveau de bonheur et le fait d'avoir des enfants.

8 FÉVR. 2021 · Lecture : min.

PUBLICITÉ

Avoir des enfants rend-il vraiment les parents heureux ?

Les personnes avec enfants sont-elles plus heureuses que les couples sans enfants ?

Intuitivement, de nombreuses personnes répondraient à cette question par un «oui», mais des études scientifiques suggèrent que la réalité est décidément plus compliquée que cette simple hypothèse. Une nouvelle étude, maintenant publiée dans le Journal of Population Economics, a analysé les données d'enquête de plus d'un million de personnes recueillies sur 11 ans pour identifier les facteurs qui influencent la façon dont la présence d'enfants affecte le bien-être des parents (Blanchflower et Clark, 2020) .

La première analyse, ne tenant pas compte de facteurs supplémentaires, a révélé un résultat surprenant : en moyenne, le fait d'avoir des enfants était associé à un moins grand bien-être des parents que de ne pas avoir d'enfants, d'après les données de l'Enquête sociale générale américaine. Cette constatation était statistiquement significative pour les hommes et les femmes.

Comment expliquer cette constatation contre-intuitive ?

Pour le savoir, les scientifiques ont analysé davantage l'ensemble de données. Premièrement, ils ont inclus le revenu du ménage dans le modèle, estimant que les enfants sont chers. Dans les familles les plus pauvres, cette pression financière peut réduire le bonheur. Même dans cette analyse, avoir des enfants était associé à un moins grand bien-être des parents qu'à ne pas avoir d'enfants.

Cependant, le revenu du ménage n'est peut-être pas un bon indicateur de stress financier. Une famille à faible revenu qui vit dans une région à faible coût de la vie pourrait subir moins de stress financier qu'une famille à revenu plus élevé qui vit dans une région où le coût de la vie est beaucoup plus élevé. Par conséquent, les chercheurs ont mené une analyse supplémentaire dans laquelle ils ont inclus une mesure directe de la question de savoir si la famille avait ou non éprouvé des difficultés à payer ses factures au cours de la dernière année. Cette analyse a montré que les difficultés de paiement des factures représentaient un facteur d'influence central sur la relation entre avoir des enfants et bien-être des parents. Lorsque les chercheurs contrôlaient statistiquement les difficultés financières, avoir des enfants était en fait lié à un plus grand bien-être des parents.

Les chercheurs ont ensuite continué à inclure également l'âge des enfants dans leurs analyses. Ici, une autre découverte intéressante a été observée. Si le fait d'avoir des enfants plus jeunes était lié à un meilleur bien-être des parents, cette relation était beaucoup moins forte pour les adolescents, ce qui reflétait peut-être des conflits croissants entre parents et enfants à mesure que les enfants grandissaient. De plus, avoir des beaux-enfants était lié à un moins grand bien-être des parents que d'avoir leurs propres enfants issus de la relation actuelle.

Pris ensemble, la relation entre le fait d'avoir des enfants et le bien-être des parents n'est pas aussi simple qu'on pourrait le penser, les difficultés financières jouant un rôle important dans la question de savoir si le fait d'avoir des enfants mène ou non à un plus grand bonheur.

Photos : Shutterstock

PUBLICITÉ

psychologues
Linkedin
Écrit par

Psychologue.net

Bibliographie

Laissez un commentaire

PUBLICITÉ

Commentaires 1
  • ERIC

    pas besoin d'etre psy pour en etre conscient......

derniers articles sur thérapie familiale