Psychologue.net
Psychologue.net
Sur Google Play Sur la App Store

Ce que votre Facebook dit de vous !

<strong>Article révisé</strong> par le

Article révisé par le Comité Psychologue.net

Chaque jour, nous sommes nombreux à communiquer sur Facebook, mais que disent nos statuts et nos mises à jour de notre personnalité ?

10 mai 2016 · Lecture : min.
Ce que votre Facebook dit de vous !

Vos "like" sur Facebook traduisent votre personnalité beaucoup plus que vous le pensez. Est-ce que les réseaux sociaux vous connaissent mieux que vos amis ? C'est la question que l'on pourrait se poser au vu d'une étude réalisée par des chercheurs de l'Université de Cambridge.

Une étude sur les motifs d'utilisation de Facebook et la personnalité

Notre vie sur les réseaux sociaux est riche d'informations en tout genre, et des chercheurs ont décidé de se pencher sur un réseau social en particulier, Facebook. Ce géant de l'internet recense 1,09 milliard d'utilisateurs actifs chaque jour dans le monde (chiffre du dernier trimestre 2016). Tous ces utilisateurs aux personnalités diverses utilisent donc Facebook de manière différente. Pourquoi certains ont tendance à parler de politique, de leur partenaires ou d'une cause qui leur importent tandis que d'autres choisiront de publier des anecdotes amusantes de leur vie courante ? Oui, depuis le commencement de Facebook, les mises à jour de statut sont l'une des caractéristiques préférées des utilisateurs.

Le premier objectif des chercheurs de l'Université Brunel (Londres) était de mener une étude sur les motifs d'utilisation de Facebook et les fréquences de mises à jour des statuts en lien avec la personnalité. Le deuxième objectif portait sur la fréquence des "j'aime" reçus et des commentaires sur les mises à jour.

L'évaluation s'est faite à partir de 4 catégories de motifs pour l'utilisation de Facebook : la validation, la communication, l'expression de soi et l'information. Quant à la personnalité, elle fut évaluée à partir de 5 grands facteurs qui sont l'ouverture d'esprit (curiosité et imagination), la conscience (respect des obligations, autodiscipline), l'extraversion (tendance à rechercher la compagnie des autres), l'affabilité (le fait d'être agréable et compatissant), et l'impulsivité (colérique, instabilité émotionnelle).

Les résultats de l'étude

Les résultats ont ainsi mis en évidence que :

  • Les extravertis ont tendance à mettre à jour leurs statuts concernant leur vie quotidienne et leurs activités sociales. Facebook leur permet de communiquer et de rester connectés avec les autres.
  • Les personnes avec une faible estime de soi sont plus susceptibles de parler de leur partenaire romantique et reçoivent moins de "j'aime" et de commentaires car leurs statuts sont plus négatifs ou traitent de sujets impopulaires sur Facebook.

shutterstock-176941343.jpg

  • Les personnes avec une meilleure estime d'elles-mêmes préfèrent mettre leurs enfants en avant, elles sont généralement consciencieuses, organisées, responsables et travailleuses. Elles se servent de Facebook moins souvent, et quand elles se connectent c'est pour partager des moments en famille.
  • Les narcissiques ont tendance à rechercher de l'attention et de la validation sur Facebook, ils font donc plus de mises à jour concernant leurs réalisations, leur sport, ou encore leur alimentation. Ils reçoivent plusieurs"J'aime" et des commentaires sur leurs mises à jour, ce qui les renforce à mettre en avant leurs exploits. Le sport et l'alimentation sont des sujets qui permettent de gagner l'approbation des autres, et vont de pair avec la fréquence importante des mises à jour pour faire de l'autopromotion, tout en recherchant des amis qui pourraient les admirer sur Facebook.
  • Enfin, les personnes les plus ouvertes sont davantage susceptibles de parler de l'actualité, de sujets intellectuels, de rapporter des informations ou d'exprimer leurs opinions politiques. Elles utilisent généralement Facebook pour partager des informations, plus que pour socialiser.

shutterstock-542946169.jpg

La méthode utilisée

Tara C. Marshall et ses collègues ont mené une étude sur 555 utilisateurs américains de Facebook avec une moyenne d'âge de 30 ans. Pour cela, ils ont complété des tests de personnalité, d'estime de soi et de narcissisme, ainsi que des questionnaires portant sur leurs motifs d'utilisation de Facebook et les fréquences des mises à jour de leurs statuts sur 20 sujets différents.

L'étude montre bien que les motifs d'utilisation de Facebook et les contenus des statuts sont influencés par notre propre personnalité. D'ailleurs, "dans l'avenir, les ordinateurs seront capables de déterminer nos traits psychologiques et de réagir en fonction" avance une chercheuse du centre de psychométrie de Cambridge, Wu Youyou.

Et vous, à quelle personnalité avez-vous tendance à vous identifier ?

Source : Étude de Tara C. Marshall

Photos : Shutterstock

psychologues
Écrit par

Psychologue.net

Laissez un commentaire
Le nom sera publié mais pas l'e-mail