Cette peur qui nous paralyse

La peur semble être un mal qui nous ronge. Commencer quelque chose de nouveau peut faire peur, le changement et la crainte de ne pas être à la hauteur peut nous affoler, la peur de l’échec..

16 OCT. 2020 · Lecture : min.
Cette peur qui nous paralyse

La peur semble être un mal qui nous ronge. Commencer quelque chose de nouveau peut faire peur, le changement et la crainte de ne pas être à la hauteur peut nous affoler, la peur de l'échec peut nous effrayer. Et finalement c'est la vie qui nous terrorise !!…La peur est avant tout un problème d'éducation. Si vous « rééduquez » votre esprit, il vous deviendra possible d'accepter les angoisses que certains événements engendrent naturellement. Vous ne vivrez plus vos craintes comme des obstacles à vos projets et votre épanouissement.

Cette petite voix intérieure, ce monologue qui vous dit « tu ferais mieux de ne rien changer à ta vie, ne prends pas le risque tu pourrais le regretter ! »

Dans ma pratique de psychologue, je distingue 3 niveaux de peur :

  • Le 1er niveau concerne les appréhensions que tout le monde est susceptible de ressentir devant une situation rencontrée dans la vie, qu'elle soit naturelle ou accidentelle : vieillesse, infirmité, retraite, solitude, départ des enfants, changement, souci d'argent, maladie, perte d'un être cher… => SITUATION EXTERIEURE
  • Le 2ème niveau. Ces peurs ne dépendent pas d'une situation extérieure donnée. Elles sont l'expression de votre moi profond et de votre difficulté à faire face à l'adversité : exclusion, échec, vulnérabilité, impuissance, mésestime de soi...=> SON MOI PROFOND
  • Le 3ème niveau correspond à La peur qui nous paralyse. Elles se résument en quelques mots : « Je n'arrive pas à faire face. ». A l'origine de ces angoisses, quelles qu'elles soient il y a simplement la peur de ne pas savoir comment affronter l'événement qui se présentera. => INHIBITION

Transformer sa peur en énergie positive !

La peur de 3ème niveau peut aller jusqu'à des tensions musculaires, des douleurs de dos, des maladies psychosomatiques, dont les maux de ventre ou de tête... Soulager ces douleurs, renouer avec son corps, retrouver la sensation de bien-être permet de prendre de la distance avec les contrariétés et d'éloigner l'angoisse. Pour cela, il faut accepter de consacrer du temps à s'occuper de soi !

Photos : Shutterstock

Écrit par

Valérie Rouzineau

Voir profil

Bibliographie

  • L'intelligence émotionnelle, Daniel Goleman, Edition J'ai Lu
  • Handbook of emotions, Michael Lewis et Jeannette Halivand, Guiford Pressil

Laissez un commentaire

derniers articles sur anxiété