Choix du métier du jeune et injonction parentale : devenir “clown” ou “ingénieur”?

A travers la parabole du clown et de l'ingénieur, découvrez certains pièges du conseil d'orientation fourni par les parents aux enfants.

5 OCT. 2021 · Lecture : min.

PUBLICITÉ

Choix du métier du jeune et injonction parentale : devenir “clown” ou “ingénieur”?

En tant que parent on se retrouve souvent face au choix d'orientation des enfants qui s'orientent vers des métiers plaisir (jardinier, footballer, influenceur web…), liés à leurs centre d'intérêts sans considération particulière pour les critères dits adultes et rationnels comme l'intensité de la demande du "marché" du travail, la stabilité de l'emploi, le niveau de salaire.

L'attractivité des métiers - deux visions distinctes entre les parents et les enfants

Le métier qui génère actuellement l'écart le plus grand est probablement celui d'influenceur/youtubeur qui fait rêver les 11-16 ans qui arrive dorénavant en deuxième place des métiers les plus désirables derrière celui de médecin. Côté parents, ce métier d'influenceurs se trouve à la dernière place des métiers qui inspirent confiance. Il y a bien évidemment des distorsions d'information de part et d'autres

  • près de la moitié des parents ne savent pas que ce métier peut constituer une activité rémunérée.
  • les jeunes connaissent plus les revenus des stars-influenceurs que les revenus de 95% des influenceurs qui touchent moins de 500 € par partenariat de publicité.

L'étude Harris Interactive 2021 ci dessous montre bien les métiers "souhaités" par les parents pour leurs enfants.

iwJSRTUu-pcVbF003q0R9rKTBbi4M3JV_Y37c5pJ

Mais au-delà de cette différence d'information, il est intéressant d'observer les relations qui se mettent en place sur ce sujet du choix métier, et ses conséquences possibles en termes de relation parents-enfants.

La parabole du clown et de l'ingénieur - le piège du conseil avisé par les parents

Ci dessous une petite histoire à scénarios qui rassemble bien les différents situations d'orientation entre les parents et les enfants.

Scénario 1 - Un jeune consulte ses parents sur son choix d'orientation

  • "j'aimerais devenir clown professionnel et travailler dans le monde du cirque" dit le jeune
  • "ce n'est pas un métier sérieux, tu ne gagneras jamais bien ta vie, tu devrais plutôt faire ingénieur"

Le jeune fait une école d'ingénieurs. A 40 ans, il retourne voir ses parents et leur dit: "Vous devez me payer une thérapie car je suis ingénieur à succès, je gagne bien ma vie mais mon travail ne m'apporte pas de joie, je suis déprimé, vous auriez dû me laisser faire le métier de clown".

Scénario 2 - Un jeune consulte ses parents sur son choix d'orientation

  • "j'aimerais devenir clown professionnel et travailler dans le monde du cirque" dit le jeune
  • "si c'est ta passion, fais-le !"

Le jeune fait une école de cirque. A 40 ans, il retourne voir ses parents et leur dit. "Vous devez me payer une thérapie car je travaille comme clown, ça me plait mais j'en ai assez de galérer sur mes fins de mois et de la précarité du métier. Je suis déprimé, vous auriez dû me dissuader de faire le métier de clown."

Scénario 3 - Un jeune consulte ses parents sur son choix d'orientation

  • "j'aimerais devenir clown professionnel et travailler dans le monde du cirque" dit le jeune
  • "C'est toi qui sait le mieux ce qui est bien pour toi. Décide toi même"

À 40 ans, il retourne voir ses parents et leur dit: "Vous devez me payer une thérapie car depuis que je suis petit j'hésite entre faire clown et ingénieur, je fias un peu des deux, mais ne fais à fond ni l'un ni l'autre. Je ne réussis ni dans l'un ni dans l'autre, je trouve que je ne vaux rien. Je suis déprimé, vous auriez dû me donner un vrai conseil plutôt que de me laisser décider seul"

 

Scénario 1

Scénario 2

Scénario 3

Vision du monde / Croyance

La réussite repose sur le pragmatisme, choisir un métier c'est un choix rationnel pour gagner de l'argent et sécuriser son avenir. Les passions c'est pour les hobbies.

La passion est la base de la réussite, on ne peut pas faire les choses bien sans passion. La passion mène à l'excellence.

Les décisions sont une affaire personnelle, tu te construiras seul par tes décisions, tes succès et tes échecs.

Injonction / Projection

"Sois sérieux, rationnel"

"Vis ta passion"

"Sois autonome"

On voit ainsi bien que le sujet est piégeux. Dans le scénario 1 on retrouve une volonté de contrôle probablement bienveillante des parents, qui peuvent reposer sur leurs propres croyances. Dans le scénario 2 on voit une volonté de soutien fort des parents, qui peut être perçue comme excessivement responsabilisante pour le jeune. Dans le scénario 3 le jeune se trouve totalement autonome sur son choix. En y regardant de prêt on y retrouve 3 injonctions, la troisième ayant un caractère paradoxal, puisqu'il impose l'autonomie, qui de ce fait n'est pas choisie par l'enfant censé être autonome. C'est une liberté en trompe l'oeil…..

Le fond du sujet si on regarde la relation entre parent et enfant dans les 3 scénarios, c'est une relation d'autorité ou le parent porte un conseil à l'enfant et présuppose que l'avenir est contrôlable, qu'une décision aujourd'hui a des conséquences prévisibles dans le futur. C'est l'utilité émotionnelle des croyances que d'apporter cette sécurité par une forme d'illusion de prédictibilité. Or la réalité de la vie est changement et incertitudes.

Pas de recette miracle mais des postures et des cadrages qui peuvent se tenter.

  1. Afficher l'incertitude et la partager. . Que sera le monde dans 10 ans, bien malin qui saura le prévoir. Quels métiers seront demandés alors que tout change très vite?
  2. Présenter l'orientation comme un chemin avec de multiples petits carrefours amenant vers une carrière qui sera elle même variée avec plusieurs métiers pratiqués dans une vie plutôt qu'une grande décision unique.
  3. Réduire le lien logique entre le choix d'une spécialité au lycée et un métier. Si tu choisis l'option littéraire en première, tu seras journaliste. En réalité, quand on s'engage dans les études supérieures, il existe 2 grand niveau de décision. Après le bac en grandes catégories de filières (ingénieur, médecin, entreprise p.ex.) mais au sein de ces filières le choix du métier peut se faire bien plus tard, à partir de la licence, voire du deuxième master. C'est le rôle des parents de contrebalancer la logique parfois présente au sein de l'éducation nationale de rigidifier des liens logiques entre "matière" et "métier".

Photos : Shutterstock

PUBLICITÉ

Écrit par

Bernard HASSON

Voir profil

Bibliographie

  • Métiers souhaités, changements convoités, quelles aspirations pour les français ?, Harris Interactive, à Paris, le 08 septembre : https://harris-interactive.fr/opinion_polls/metiers-souhaites-changements-convoites-quelles-aspirations-pour-les-francais/
  • Influenceur fait plus rêver les jeunes que vétérinaire ou prof, Lematin.ch, 10 novembre 2019, 15:18 : https://www.lematin.ch/story/influenceur-fait-plus-rever-les-jeunes-que-veterinaire-ou-prof-747279498525

Laissez un commentaire

PUBLICITÉ

derniers articles sur psychologue ado