Comment éviter les conflits familiaux lors des repas de fêtes ?

<strong>Article révisé</strong> par le

Article révisé par le Comité Psychologue.net

Bien que les fêtes de Noël ne doivent pas être un moment de conflits entre proches, cette situation est plus que commune dans certaines familles. Comment les éviter ?

21 déc. 2016 · Lecture : min.
Comment éviter les conflits familiaux lors des repas de fêtes ?

Veille de Noël, Noël, Nouvel an.... les fêtes sont remplies de compromis qui réunissent toute la famille. Cependant, ces instants qui devraient être des moments de joie et de bonheur peuvent se terminer, de nombreuses fois, en conflits familiaux et en situations délicates si deux ou plusieurs membres de la famille ne s'entendent pas.

Les motifs des conflits familiaux ?

Si l'Été est la période où ont lieu la majorité des divorces et séparations, les séparations de couple et de familles sont également nombreuses durant les fêtes de fin d'année. Les motifs de ces conflits nous sont souvent familiers :

  • Une mauvaise organisation sur la préparation de la fête avec des discussions interminables sur les plats à préparer, le lieu de la fête, les cadeaux à offrir,... c'est l'étincelle qui suffit à allumer la mèche.
  • Le manque de communication entre certains membres termine d'entraîner des conflits non résolus qui tôt ou tard remontent à la surface. En d'autres mots, Noël n'est pas la source du problème, c'est simplement le moment où les problèmes cachés ou endormis remontent à la surface.
  • Des attentes trop élevées à ces dates peuvent générer beaucoup de désillusion et de frustration.

shutterstock-112695754.jpg

Comment éviter ces conflits ?

Nous avons tous quelqu'un dans notre famille avec qui le courant ne passe pas, où il n'y a pas ce feeling.Si nous ne sommes pas obligés d'aimer tous les membres de notre famille, en revanche nous devons les respecter et les traiter avec courtoisie, ainsi à l'heure de nous mettre à table, nous pouvons éviter les  tensions et les conflits en suivant les étapes suivantes :

Tout d'abord, nous devons être conscient que si deux membres de notre famille ne s'entendent pas, il faut veiller à ne pas les placer à l’un côté de l’autre à table. Au contraire, cela augmenterait les risques que des conflits inutiles surviennent. 

De plus, il vaut mieux éviter les sujets de conversation qui peuvent se terminer en polémique ou en discussion compliquée. Dans ce sens, la religion et la politique sont les deux sujets principaux de polémique. bien qu'il Dès lors il est opportun et important d'éviter tout sujet où deux membres de votre famille ont des avis complètement divergents.

Il est préférable de parler de thèmes conviviaux et agréables, comme les vacances et les voyages.

shutterstock-323667668.jpg

Il est recommandé de ne pas proposer trop d'alcool, car une des conséquences de l’alcool est qu’il desinhibe et peut entraîner une personne à dire des choses qu'elle n'avait pas envie de dire, ou encore de faire des choses dont elle pourrait s'en vouloir plus tard.

Ainsi, c'est toute la famille qui doit s'unir pour éviter les conflits. Dans de nombreux cas, l'intervention d'un tiers est nécessaire pour résoudre ou mettre fin au conflit : grands-parents, parents, frères... Et si malgré tout ça ce n'est pas suffisant, éventuellement une thérapie familiale pourrait vous aider à passer au-dessus des rancœurs familiales et à vivre plus sereinement .

Photos : Shutterstock

psychologues
Écrit par

Psychologue.net

Laissez un commentaire
Le nom sera publié mais pas l'e-mail