Psychologue.net
Psychologue.net
Sur Google Play Sur la App Store

Comment faire face au harcèlement de rue ?

Lancé par un illustrateur, le Projet Crocodiles offre des pistes pour réagir face au harcèlement de rue et faire cesser la situation, que l'on soit victime ou témoin.

30 oct. 2014 Violence et maltraitance - Lecture : min.

psychologues

Le harcèlement de rue est un phénomène malheureusement beaucoup trop présent : chaque jour, dans la rue, dans les transports, des personnes, en majorité des femmes, se font agresser verbalement ou physiquement. Projet Crocodiles propose des statégies pour apprendre à réagir.

On appelle "harcèlement de rue" le fait de se faire agresser verbalement ou physiquement par des inconnus dans la rue, dans les transports, dans un bar... Très minimisé pendant de nombreuses années, le harcèlement de rue est sortie de l'ombre grâce au documentaire de Sofia Peeters.

Dans ce film, la jeune femme filme son quotidien dans les rues de Bruxelles : insultes, propositions indécentes, bruits de bouche... Elle se fait constamment aborder par des inconnus qui pensent lui faire des remarques flatteuses. Le grand public découvre enfin une situation vécue par toutes les femmes, et comprend que ce phénomène est extrèmement présent. Le harcèlement de rue n'est pas, comme les victimes l'entendent souvent, un "cas isolé". C'est le pain quotidien de milliers de personnes.

Du fait que le harcèlement de rue ait été minimisé pendant longtemps, victimes et témoins ne savent pas vraiment comment réagir face à une agression. Et c'est là l'utilité du Projet Crocodiles.

tumblr-ncvab03afs1sy17tso1-1280.jpg

Porté par le talentueux Thomas Mathieu, on découvre des témoignages de personnes victimes ou témoins d'agressions, mais aussi des clés pour apprendre à réagir et faire cesser la situation de harcèlement au plus vite.

Dans ces illustrations, les hommes sont représentés par des crocodiles, non pour montrer que tous les hommes sont des harceleurs en puissance, mais pour déranger les lecteurs et leur faire prendre conscience de la différence de traitement entre les hommes et les femmes.

Projet Crocodiles propose non seulement des solutions concrètes pour combattre le harcèlement de rue, mais aussi, et ce n'est pas une mince affaire, des arguments pour convaincre les sceptiques qui pensent que les victimes "aiment ça", qu'elles sont "des cas isolées", ou qui ont tendance à user de slutshaming (faire culpabiliser la victime, par exemple en lui disant qu'elle avait une jupe trop courte).

Comment réagir si je suis victime de harcèlement ?

Il est difficile de réagir lorsque l'on est victime de harcèlement : le plus souvent, nous aurons tendance à faire comme si nous ne remarquons rien, à tourner la tête ou à mettre nos écouteurs. Parfois, cela ne suffit pas. La première fois que l'on ose s'adresser à son agresseur, c'est très dur, on tremble et on pense qu'on ne va pas y arriver. Mais il est important de faire prendre conscience à l'agresseur de son comportement, et également d'alerter les personnes présentes.

  • En premier lieu, identifiez le harcèlement : propos déplacés, insultes, gestes... Parlez fort, soyez clair, regardez la personne dans les yeux, occupez l'espaces, rendez-vous grand.
  • Nommez le comportement et soulignez en quoi il est mauvais : "ne me sifflez pas, c'est du harcèlement", "votre main touche ma cuisse, ça me gêne, enlevez-la".
  • Dites exactement ce que vous voulez ("arrêtez de me regarder comme ça", "ne me suivez pas"), cela permet la plupart du temps de débloquer des situations.
  • Attaquer le comportement, et non la personne ("vous me harcelez" et non "gros con").

Si vous n'osez pas vous confronter de manière aussi directe à l'agresseur, il existe d'autres stratégies :

  • Utiliser une phrase ou un proverbe qui n'a rien à voir avec la situation pour déstabiliser l'agresseur, qui cherchera un sens à votre phrase
  • Répéter le mème argument en boucle pour le faire partir (Projet Crocodiles propose par exemple de toujours répondre "ne me parlez pas comme ça, c'est du harcèlement").

Prenez à témoin les personnes qui vous entourent : répétez à haute voix les paroles de l'agresseur en incluant les témoins ("tu vas me frapper devant tous ces gens?" "vous avez tous vu ce qu'il vient de me dire?"). Désignez quelqu'un dans la foule pour vous porter assistance afin de briser l'effet spectateur ("vous, avec l'écharpe verte, ne me laissez pas seule, cet homme m'a agressé").

tumblr-mvyihmzrie1sy17tso1-1280.jpg

Comment réagir si je suis témoin d'une agression ?

En tant que témoin d'une agression, le phénomène de dilution de la responsabilité fait que nous avons du mal à agir : nous pensons que quelqu'un va le faire, et, puisque personne ne réagit, nous pensons que ce n'est peut-être pas si grave que cela.

L'immobilisme peut aussi être dû à la peur, ou encore au fait que nous ne sachions pas comment réagir. Là encore Projet Crocodiles nous propose quelques stratégies :

  • Toujours penser à sa propose sécurité et à celle de la victime.
  • Se confronter à l'agresseur, lui expliquer qu'il ne peut pas faire cela : "arrêtez de faire ça, c'est du harcèlement, laissez cette personne tranquille, éloignez-vous". Parler fort et clairement, regarder la personne dans les yeux, se grandir.
  • S'allier avec d'autres personnes avant de réagir ou pendant : lorsqu'une première personne réagit, cela incite les autres à le faire
  • Distraire l'agresseur peut être une solution : se faire passer pour un ami de la victime, ou demande un renseignement à l'agresseur, par exemple. Le but étant de surprendre l'agresseur afin de faire retomber sa violence.
  • Appeller la police, alerter les personnes dans un bar ou un boîte, et si nécessaire faire des photos ou vidéos pour avoir des preuves.

Si le harcèlement de rue est vue comme une banalité, mème lorsqu'il est modéré, cela implique que les autres formes de violences sexuées soient acceptées petit à petit. Apprendre à réagir et informer sur le harcèlement de rue est un grand pas

Pour aller plus loin :

ProjetCrocodiles : une bande dessinée est d'ores et déjà sortie, nommée Les Crocodiles.

Non c'est Non, par Irene Zeilinger

Stopharcelementderue.org

0 J'aime

Laissez un commentaire

Le nom sera publié mais pas l'e-mail

INFORMATION BASIQUE SUR LA PROTECTION DES DONNÉES
Responsable: Verticales Intercom, S.L.
Finalités:
a) Envoi de la demande au client annonceur.
b) Activités de publicité et prospection commerciale pour divers médias et canaux de communication de produits et services propres.
c) Activités de publicité et prospection commerciale pour divers médias et canaux de communication de produits et services de tiers de différents secteurs d’activité, pouvant impliquer la cession de données personnelles aux dits tiers.
d) Segmentation et élaboration de profils pour des finalités de publicité et prospection commerciale.
e) Gestion des services et applications qu’offrent le Site aux Utilisateurs.
Légitimation: Consentement de l’intéressé(e).
Destinataires: Il est prévu de céder les données aux clients annonceurs pour mener à bien la demande d’information sur les services annoncés.
Droits: Vous avez le droit d’accéder, rectifier et éliminer les données ou de vous opposer au traitement des mêmes ou à l’une des finalités, ainsi que d’autres droits, comme il est expliqué dans l’information additionnelle.
Information additionnelle: Vous pouvez consulter l’information additionnelle et détaillée sur la Protection des Données sur psychologue.net/proteccion_datos

À lire aussi