Comment mettre fin à une exigence de soi excessive en amour

Il existe des croyances erronées concernant l'amour qui nous conditionnent et génèrent de l'anxiété. L'une d'elle est de croire que nous devons être parfaits pour l'autre personne.

15 JANV. 2020 · Lecture : min.

PUBLICITÉ

Comment mettre fin à une exigence de soi excessive en amour

Un biais cognitif est le terme utilisé en psychologie pour définir une idée ou un raisonnement irrationnel dépourvu de logique, une erreur de l'esprit, un piège de la psyché, mis là par la société, à travers ses mythes, préjugés et coutumes.

Nous allons détecter certaines de ces croyances toxiques qui polluent la qualité des relations avec le couple, avec les autres et avec soi-même. Nous allons démonter avec des arguments rationnels certains des biais cognitifs les plus courants dans ce domaine et qui nous empêchent d'être heureux, en sapant notre estime de soi et en nous donnant une idée fausse de ce qu'une relation devrait ou ne devrait pas être.

La plus grande croyance toxique en amour

L'un des biais cognitifs que je trouve le plus souvent dans ma carrière de psychologue :

  • Pour être avec une personne, je dois être parfait ou pour avoir un rendez-vous, tout doit bien se passer.

Qui n'a pas entamé de relation ou n'a pas eu de rendez-vous pour rencontrer quelqu'un, et a eu ce sentiment, cette obligation de tendre vers le parfait ? Peut-être que les mots qui résonnaient dans son esprit n'étaient pas les mêmes que ceux qui apparaissent dans les deux phrases que j'ai proposées, car "je sais parfaitement bien ...! Qu'il n'y a pas besoin d'être parfait".

Et si oui peut-être que sont apparues des phrases similaires aux suivantes ? «Cette robe me rend trop grosse ; il me sort un bouton justement en ce moment; quelque chose de drôle doit m'arriver ou il/elle s'ennuiera ; je ne peux pas lui dire certaines choses dans ma vie ou elle ne m'acceptera pas ; il vaut mieux que je l'appelle et que je lui dise que j'ai contracté Ebola pour reporter à un autre jour ... ".

Toutes ces sortes de pensées montrent que plus qu'un "date", vous sentez que vous êtes confronté à un examen, plutôt qu'à une relation. Mais en plus, le plus grave : c'est un examen ou une instruction que vous ne pourrez pas surmonter, car cela dépasse vos ressources personnelles. Comme si ces kilos supplémentaires, ou ce bouton, ou ce manque d'ingéniosité, ou ces secrets dont nous avons honte, ne pouvaient pas être compensés par l'ensemble des ressources, des forces et des vertus que vous avez. Savez-vous que vous les avez?  Vous connaissez-vous ? Vous appréciez-vous pour ce que vous êtes ?

Une pression auto-imposée

Sachez que cette pression est auto-imposée. C'est une demande irrationnelle et excessive, car vous ne demandez pas la même chose aux autres. Si vous aimez quelqu'un, peu vous importe qu'il parle la bouche pleine, qu'il ait des boutons, ou même qu'il ait un passé pas très enchanteur. Lorsque vous êtes amoureux de quelqu'un, vous aimez ses défauts ; quand vous aimez quelqu'un, même quand vous aimez juste bien quelqu'un, vous aimez que l'autre se trompe de temps en temps. Les personnes parfaites ? Bah, pour la plupart, les gens parfaits nous dégoûtent !

Et si cette personne en face de vous ne supporte pas vos mauvaises blagues ou que lorsque vous vous fâchez, vous parlez en araméen, alors peut-être que cette personne ne vous aime pas, ne vous apprécie pas, et allez savoir s'il vous aime même tout court. Peut-être que cette personne n'est tout simplement pas faite pour s'entendre avec vous.

Heureusement, nous vivons dans un monde de six milliards d'habitants. Allez-vous me dire que cela mérite que vous vous preniez la tête ?

Oubliez la demi-orange : trouvez-vous, soyez vous-même, et vous aurez un parfum d'orange ... très précieux, et prêt à trouver quelqu'un qui peut presser et goûter, son meilleur jus.

Photos : Shutterstock

PUBLICITÉ

psychologues
Linkedin
Écrit par

Psychologue.net

Laissez un commentaire

PUBLICITÉ

Commentaires 1
  • Reuflo

    D'autant que, par expérience, la seule personne que j'ai rencontré qui semblait être parfaite, s'est révélée être un prédateur de type PN, donc aujourd'hui je confirme qu'être imparfait est juste profondément humain. La perfection n'existe pas, sauf peut être chez les personnes qui veulent nous manipuler. Mais derrière la vitrine, se trouve la boutique. Et là surprise, c'est pas beau à voir !!! Vive l'humain et ses imperfections

derniers articles sur développement personnel