Comment protéger vos enfants des pédophiles ?

Nos enfants sont des cibles privilégiées des prédateurs sexuelles des pédophiles, comment les protéger dans la famille et dans la vie de tous les jours ?

22 MARS 2021 · Lecture : min.

PUBLICITÉ

Comment protéger vos enfants des pédophiles ?

Parlons de sujets importants, de sujet tabous :

Comment protéger vos enfants des pédophiles ou pervers sexuels ?

Depuis quelques années il y a une recrudescence malheureuse d'abus sexuels en tout genres, mais les enfants sont malheureusement des cibles très vulnérables et privilégiées des pervers sexuels.

Comment aider les enfants à se protéger, à ne pas souffrir afin de ne pas avoir de séquelles durables durant des années ?

On sait que malheureusement certaines personnes ont connu cela, et ont eu du mal à vivre leur vie à cause de cela, et que même certains ont appris des choses de la part de pervers sexuels qui était proches d'eux, proche du cadre familial ou faisant peut être même partie de leurs familles, et elles ont compris, oui saisi récemment que ce n'était pas des choses à faire, et où, à reproduire envers leurs enfants alors qu'on leur a fait croire que c'était des attitudes tout à fait normales bien que très déplacé...

On va découvrir 5 méthodes pour aider vos enfants à se protéger :

1/ Entrez dans l'environnement de jeux de vos enfants

Oui entrez dans l'environnement de jeux de votre enfant c'est préparer ses défenses ou sa défensive! Pourquoi ?

Parce que les pédophiles utilisent très souvent les jeux pour faire des choses malsaines. Car les enfants innocents aiment jouer.

Entrez dans l'environnement de jeux de vos enfants, devenez leurs meilleurs amis, même si c'est parfois prenant et contraignant faites-le! pourquoi ? Pour leur sécurité future. Jouer avec eux régulièrement, devenez leurs complices, et dans ces moments de complicités comment les protéger? Introduisez ce genre de phrases: On s'amuse bien n'est-ce pas ? Tu sais si un jour quelqu'un t'apprend un nouveau jeu n'hésite pas à le partager avec papa ou maman directement , n'aie pas peur fais le automatiquement. Comme ça l'enfant se sentira à même de tout partager avec vous tous les nouveaux jeux, ainsi si un pédophile essaie de lui apprendre un jeu déplacé ou gênant , vous le saurez assez vite afin de pouvoir contrecarrer ses plans néfastes.

On le sait ce genre de pervers joue souvent sur la frayeur en disant : ''si tu parles de ce qu'on fait je vais te faire du mal à toi ainsi qu'à tes parents !''

Que peut-on faire en tant que parent pour aider nos enfants à résister face à cela, face à lui ?

2/ Surfez sur l'image héroïque qu'ont les enfants de leurs parents

Oui surfez sur l'image héroïque qu'ont vos enfants de vous pour les protéger c'est l'antifrayeur. Pour nos chers enfants papa ou maman sont leurs super héros ou héroïne, ils sont super forts et invincibles, ils peuvent tout arrêter, tout vaincre. Nourrissez cette image, dites lui que si un méchant vient lui dire de se taire de ne pas nous en parler, tu dois malgré tout nous en parler car on est assez forts pour t'aider, te sauver et le terrasser et faire face à n'importe quelle méchanceté qu'on peut te faire ou essayer de te faire . Donc n'hésite pas à nous en parler on est là, on a limite une cape pour te protéger toi qu'on aime. Rassurer votre boutchou à votre façon afin qu'il puisse ne pas avoir peur de vous confier des choses terribles ou intimidantes comme celles-là, qu'il y ait eu tentative ou pas encore, en guise de préparation, dans les deux cas il n'est jamais trop tard.

3/ Apprenez à votre enfant à s'affirmer

Faites lui savoir qu'il a droit de ne pas participer à des jeux si il n'a pas envie, il a le droit de dire: ce jeu là n'est pas drôle il ne m'amuse pas! À quelqu'un qui fait des choses bizarres. Ça ne m'intéresse pas, ça ne m'amuse pas! Ce n'est pas drôle, si c'est une blague ce n'est pas une blague drôle. Il faut qu'il s'affirme non verbalement et verbalement aussi par rapport à cela (il a le droit de crier aussi).

4/ Prenez le non comme tremplin

Cela va dans la continuité de l'affirmation. Les enfants aiment bien dire non quand ils sont petits, donc profitez en ! Quand quelqu'un veut faire des choses bizarres avec lui l'enfant doit savoir qu'il peut dire non! Ne fais pas cela je vais le dire jvais en parler ça suffit ! Il faut qu'il l'affirme qu'il soit ferme et qu'il fasse comprendre à cette personne qu'il n'accepte pas ce genre d'agissement. Apprenez lui avec le temps que cela peut être n'importe qui et que plus il devient autonome pour se laver ect... Papa ou Maman ne sont pas ou plus censés avoir accès à certaines parties de leur corps voire à certains moments plus du tout, selon son niveau d'indépendance et d'autonomie.

5/ La fuite utile dans les 4 phases

Lorsque l'enfant comprend qu'il est menacé un réflexe important dans toutes les phases c'est la fuite, voir même crier. Il n'est pas capable de tenir physiquement face à des pervers, la fuite doit être un réflexe, tout en faisant comprendre selon les cas à l'agresseur qu'il va en parler à un adulte. Voici les 5 points pour commencer rappelezbien sûr à l'enfant qu'il peut librement vous en parler si ce genre de choses arrive.

Photos : Shutterstock

Basé sur l’épisode 5 du podcast Changez votre vie à tout jamais publié le 11 Septembre 2020 

PUBLICITÉ

Écrit par

Anthony Reeves

Voir profil

Bibliographie

Laissez un commentaire

PUBLICITÉ

derniers articles sur développement personnel