COVID-19: AVIS DE TEMPÊTE, FORCE 11 À 12 (BEAUFORT)

<strong>Article révisé</strong> par le

Article révisé par le Comité Psychologue.net

Lors d'une violente tempête (de force juste inférieure à celle d'un ouragan ou d'un cyclone), un voilier devient ingouvernable. Inutile donc de rester à la barre du navire par ce sale temps.

26 MARS 2020 · Lecture : min.
COVID-19: AVIS DE TEMPÊTE, FORCE 11 À 12 (BEAUFORT)

Nous sommes proches de l'ouragan, quasiment dans l'œil du cyclone (force 12).

Lors d'une violente tempête (de force juste inférieure à celle d'un ouragan ou d'un cyclone), un voilier devient ingouvernable.

Inutile donc de rester à la barre du navire par ce sale temps. Bloquons la barre. Supprimons toute la voilure et fermons les écoutilles, ne laissons pas entrer une goutte d'eau ! Rentrons dans notre cabine bien calfeutrée ! Et ACCEPTONS DE NE PLUS PILOTER.

En attendant que le gros temps se passe…

Notre pays, la France, a choisi parmi d'autres options, la stratégie du confinement.Dans cette situation, nous sommes dans cette même position que le pilote sans marge de gouverner.

Faisons pour un temps le dos rond. PRENONS CE TEMPS POUR NOUS ARRÊTER ! Restons confinés dans notre cabine, ballotés par les éléments, et parons avant tout à l'urgence : tambouille et rangement régulier de tout ce qui valdingue… essayons d'arrimer le maximum de choses !

N'omettons quand même pas d'examiner la météo pour nous tenir au courant des évolutions. Et veillons en permanence le canal 16, pour continuer de recevoir les appels de routine, de sécurité ou d'urgence, ainsi que les messages de détresse…. N'oublions pas les autres…

Une fois tout cela bien en place, autorisons-nous et obligeons-nous la rêverie, l'évasion, le plaisir, le contact avec les autres sinistrés. C'est vital !Car il est nécessaire de garder nos forces et notre esprit pour pouvoir remonter sur le pont le moment venu et reprendre la barre dès que la météo le permettra à nouveau… Alors ce ne sera pas encore le calme plat, mais plus non plus la tempête, juste un coup de vent nécessitant force et lucidité pour reprendre la gouverne de sa vie.

Pour le moment et les jours qui viennent, nous sommes tous dans le même bateau… RESTONS-LÀ, DANS NOTRE CABINE, car sur le pont, notre seule option, c'est de nous faire emporter par la vague pandémique !

Post scriptum : Avis aux lecteurs… pour rêver un peu… Sir Francis Chichester, The lonely sea and the sky. En français, Le ciel et la mer, souvenirs de ma vie.

Canal 16 : n’hésitez pas à me contacter et retrouvez-moi sur le site pour une téléconsultation

Écrit par

BOUKHOBZA Amélie

Voir profil
Laissez un commentaire
Le nom sera publié mais pas l'e-mail

derniers articles sur stress