Être adulte à tout prix !

<strong>Article révisé</strong> par le

Article révisé par le Comité Psychologue.net

Il y a ceux qui ont peur de vieillir et ceux qui veulent vite devenir des adultes. L'important n'est-il pas d'être en accord avec ses choix de vie et d'être tolérant envers ceux des autres ?

15 déc. 2016 · Lecture : min.
Être adulte à tout prix !

"Tu verras quand tu seras grand", "tu feras ce que tu veux plus tard mais pour le moment...", "être adulte, c'est aussi avoir des responsabilités", qui n'a jamais entendu ces phrases de la bouche de ses parents et/ ou de ses proches ? Alors devenir adulte c'est quoi finalement ? C'est un âge, des choix, une maturité, des étapes de vie ?

Faut-il arrêter de s'amuser pour grandir ?

On entend souvent dire "arrête de faire la fête et grandis un peu !", comme si devenir adulte, se responsabiliser c'était forcément devenir ennuyeux. Non, on peut être adulte et avoir d'autres préoccupations que celles de nos parents, tels que fonder une famille et possèder un bien immobilier, le schéma typique de nos parents ou grands-parents dont beaucoup de jeunes ne veulent plus. Pourquoi faudrait-il se conformer à ces visions  qui régissent la vie d'adulte ? 

Mais alors comment inventer une nouvelle façon de vieillir si on ne veut pas de ça ? On parle ici de briser un schéma traditionnel, et ça ne se fera pas sans bruits. On entend déjà râler ceux qui manquent d'ouverture d'esprit et de tolérance. Eux les conservateurs! Ceux-ci même qui défendent qu'il faut avoir des enfants, une maison et un travail pour réussir sa vie. Trimer en permanence pour éviter de s'enfermer dans une mentalité d'adolescent, voilà ce qui pour eux un projet de vie . À vous de vous faire votre propre opinion sur le sujet, mais l'adulte devrait être maître de lui, de ses émotions, et combiner force de conviction, rigueur, enthousiasme et tolérance. 

Mais pourquoi diable voulons-nous devenir adulte si cela signifie remplacer le plaisir par la réalité, l'utopie par le raisonnable, la fête par le devoir et la liberté par l'ennui ? Non, être adulte n'a rien à voir avec tout ça, ce n'est qu'un malentendu auquel certains voudraient nous faire croire. Être adulte c'est grandir, et donc évoluer, et ne pas se figer. C'est pourquoi vous verrez des adultes de 8 ans, des adolescents de 35 ans et des vieillards de 26 ans. Un adulte épanoui, c'est un enfant qui a réussi et qui est heureux, avec la seule différence qu'il se préoccupe dorénavant des autres. Avec l'âge, on se sent responsable d'autrui, on découvre que le vrai plaisir, c'est de donner, de compatir, et c'est un véritable bonheur d'aimer.

shutterstock-272544824.jpg

Être adulte, c'est d'abord choisir

On aura beau vous dire tout ce que l'on veut sur le fait d'être un adulte, être adulte, c'est d'abord être libre de ses choix. Choisir un métier qui nous plaît, choisir les personnes qui nous entourent, choisir nos hobbies, et plus encore. Être adulte c’est pouvoir se dire : en faisant ce choix-là, je renonce à quoi ? La vie est faite de choix, et ce sont ces choix qui vous définissent. On est donc libre de ses propres choix à l'âge adulte, mais on est aussi libre de renoncer. Reconnaître que l'on s'est trompé et emprunter un autre chemin c'est du domaine du possible, mais revenir en arrière non! Et c'est bien pour ça que cela s'appelle un choix.

Être adulte, c'est se réaliser personnellement. C'est se développer pleinement et librement, sans que quiconque ne vous dicte un modèle. Pourquoi avez-vous choisi cette vie ? Est-ce vraiment vos propres choix ou bien ceux qui vous ont été inculqués ? Avez-vous déjà réellement réfléchi aux choix de vie que vous faites inconsciemment ? Bien sûr que nos choix de vie sont liés au modèle que l'on a reçu de notre famille . Mais ce qu'il ne faut pas faire, c'est comparer. Ce serait une erreur stupide et grossière, que vous regretterez plus tard en ayant fait les choses par rapport aux autres, et non par rapport à ce que vous vouliez vraiment.

L'autonomie de pensée, c'est se sentir libre de faire autrement que sa famille : c’est trouver sa propre façon de penser, sa manière d'organiser son temps, c’est le choix de ses valeurs, de ses amis, la possibilité de se projeter dans l'avenir et réfléchir à l'état de vie que l'on souhaite (mariage, enfant, célibat, etc.).

shutterstock-458116549.jpg

Devenir parent ou se marier pour devenir adulte ?

Faut-il alors se marier pour se responsabiliser ? Le mariage est un engagement et parce que c'est un engagement qui comprend des responsabilités, c'est une affaire d'adultes. En réalité, le mariage est surtout une manière d'officialiser une union, de montrer que l'on est heureux aux côtés de la personne, avec laquelle on souhaite vivre .

Pour certains, devenir adulte revient aussi à passer par la case enfant. Je dois avoir des enfants pour ne plus être cet enfant que je perçois en moi. Certains n'arrivent toujours pas à se voir réellement comme des adultes, même en ayant accumulé des expériences, car certaines choses les replaceraient dans une position d'enfant, comme par exemple dans la relation avec leurs parents. La position dans laquelle ils se sentent le plus adulte est donc la paternité ou la maternité. Pourquoi ce ressenti ? Être un père, une mère, c'est transmettre à ses enfants, et dans cette transmission avec eux, on se sent plus adulte que jamais. Être adulte revient donc pour eux à avoir un projet de vie et de famille.

Être parent signifie avoir sa propre famille. C'est avoir un sentiment de fierté par rapport à cette réussite, montrer aux autres qu'on est capable de construire quelque chose de stable, parfois pour prouver à ses parents, à ses amis, mais aussi pour se le prouver à soi-même. Évidemment, ceux qui pensent que le succès revient au fait de se marier et d'avoir des enfants s'exposent à de sérieux problèmes par la suite si le divorce survient. Quel sentiment d'échec  peut-on alors ressentir ? Cet exemple de la famille unie nous écrase alors, et on ressent une douleur toute particulière. Mais ce n'est pas aussi ça qu’être adulte, et prendre des risques ?

Assumer ses responsabilités

Aux yeux de la loi qui régi la plupart des nations , nous sommes tous majeurs dès 18 ans, et donc libres. Et être libre, c'est aussi en assumer les conséquences, qu'elles soient bonnes ou mauvaises. Des conséquences qu'on préfèrerait parfois éviter, pour de multiples raisons comme l'argent, la peur, le stress, etc. On peut avoir des milliers d'envies, mais certaines envies restent inenvisageables pour le moment. L'important étant de trouver un équilibre entre sa liberté et les contraintes que cela implique pour avoir une liberté assumée et des responsabilités assurées. Pas toujours simple de se contenir quand on est un jeune adulte non ? Oui être adulte, c'est apprendre à ne pas céder à ses impulsions. On commence à expérimenter des choses, et puis on se rend compte que les conséquences sont parfois plus compliquées qu'on ne le croyait. Cela demande du temps pour trouver son équilibre, savoir ce qui nous convient ou ce que nous recherchons vraiment.

shutterstock-429689848.jpg

Grandir, est-ce abandonner son enfant intérieur ?

Qui dit devenir adulte, dit devenir mature. Mais c'est quoi cette maturité dont tout le monde parle ? Quand on grandit, on n'éprouve plus les mêmes joies : vous vous rappelez quand vous sautiez dans des flaques et que cela vous faisait rire ? Ou quand vous pouviez jouer des heures aux legos / poupées / playmobils ? Grandir c'est se trouver d'autres joies et avoir de la nostalgie pour toutes ces choses qui nous rattachent à notre enfance. Cela ne veut pas dire que vous devez laisser l'enfant que vous étiez dans l'oubli. L'enfant d'hier peut aussi vous aider à vous construire, à trouver ce que vous aimez, à découvrir de nouvelles passions. Ce qui vous plaisait enfant peut se retrouver dans de nombreuses choses d'aujourd'hui. 

Être adulte, ce n'est pas vieillir

Oui, nous sommes responsables de ce que nous allons devenir et de ce que nous devenons déjà en vieillissant chaque jour. Mais ce n'est pas en vieillissant que nous devenons adultes. N'avez-vous jamais dit à quelqu'un "quand je serai grand, je ne ferai pas comme toi" ? Déjà, vous aviez une vision de  de ce que vous ne voulez pas être plus tard. Vous trouviez que ces modes de vie, ces choix de vie ne vous ressemblaient pas. C'est aussi ça être adulte, affirmer ses choix, être différent même si ça ne plaît pas, et ne pas faire forcément comme tout le monde juste parce que tout le monde le fait.

Quelle vision avoir alors de ces célibataires endurci(e)s ? Que penser de ces adultes qui ne veulent pas avoir d'enfants pour x raisons , notamment parce qu’ils ne pourront pas les élever convenablement ? D'une génération qui devient lente à se marier ? Être adulte, c'est aussi faire tous ces choix pour soi, car aujourd'hui nous avons plein de choses que les générations précédentes n'avaient pas. 

Se mettre en couple pour de mauvaises raisons, pour rassurer ses amis et ses parents, rester avec son partenaire par convention, se sacrifier pour l'autre, toutes ces décisions valent-elle le coup, ou sont-elles là simplement pour se prouver qu'on a pas eu tort ? Cessons donc de voir ces nouveaux choix comme des pas en arrière pour se dire tout simplement que d'autres choix sont envisageables, et que chacun a le droit de faire ses propres choix tout au long de sa vie et en changer si ça lui chante.

N'hésitez pas à commenter cet article pour donner votre propre opinion de la vie d'adulte, et sur ce que cela signifie pour vous.

Photos : Shutterstock

psychologues
Écrit par

Psychologue.net

Laissez un commentaire
Le nom sera publié mais pas l'e-mail
Commentaires 1
  • Virginie

    Pour moi devenir adulte, c'est être libre de ses propres choix et de les assumer pleinement, par sa propre volonté, sa propre pensée, son envie personnelle; et non en suivant les autres ! Certains auront besoin de plus de temps, et d'autres non. Personnellement, je me suis sentie mère, puis femme après la naissance de mon fils, et seulement depuis 2 ans, adulte ! De grands changements ces 6 dernières années!