Faire le deuil du refoulé de nos aïeux

Devenir un Etre-sujet en acceptant de ré-enterrer nos morts qui conditionnent notre réalité psychique à leur juste place.

12 MARS 2021 · Lecture : min.

PUBLICITÉ

Faire le deuil du refoulé de nos aïeux

Nous avons tous une histoire. Nous sommes nés d'une histoire et de plusieurs histoires qui nous déterminent, nous caractérisent, nous traversent, nous habitent, nous agissent, inconsciemment, tout au long de notre vie : répétitions surprenantes d'événements à travers plusieurs générations, d'accidents souvent aux mêmes dates, souvent aux mêmes âges, d'une même pathologie touchant certains individus dans une lignée, itération d'un style relationnel unissant père et fils, ou mère et fille ou grand-mère, mère et fille, identification à une tante décédée…

Nos parents et nos grands-parents ont noué notre ad-venir. Pour faire émerger notre Etre-Sujet, pour devenir un Sujet Parlant, nous devons faire le deuil du refoulé de nos aïeux... ou bien nous resterons malades, mettant en acte la "mal à dit" -e.

Accessible à tous, l'analyse transgénérationnelle permet de dénouer ces fils du temps qui nous déterminent, tissant notre vie vers une destinée écrite d'avance…

L'analyse transgénérationnelle, l'exploration des profondeurs de notre famille, à travers secrets, non-dits, nous permet de prendre conscience de ces forces qui nous agissent, nous permet de nous libérer de ce destin tissé à notre insu, de découvrir nos propres projections, nos identifications, le rôle que nous devons jouer dans cette lignée.

Il s'agit de marquer une distance, de comprendre ces répétitions pour mieux les annuler ou tout au moins pour mieux composer avec elles, afin de casser la chaîne pour nous-mêmes et nos descendants. Devenir libre de son avenir, de ses choix affectifs, relationnels.

Le chemin est long mais cette maturation, cette individuation, cette quête de nous - même constitue l'Essence de notre vie.

Nous avons à ré-écrire notre propre lettre, chère à Lacan, qui effectivement nous a été "volée" par nos ancêtres... cette lettre lettre, notre lettre qui nous permettra de nous nommer en tant que Sujet.

D'après "Lettre et nomination" de Luis Izcovich Dans Figures de la psychanalyse 2010/1 (n° 19), pages 81 à 90 " ..l'inconscient ... le « chapitre censuré de mon histoire". En ce sens, l'inconscient est le témoin du passé et prouve, par le mécanisme du retour dans le présent, les marques de ce qui reste ineffaçables."

Notre inconscient a été codé, chiffré et l'objectif de la cure analytique est bien le "déchiffrement". Transformer ces souffrances passées en énergie libératrice. Ouvrir ses possibles créateurs. Faire jaillir la force de Vie.

EXISTER en tant que SUJET.

Photos : Shutterstock

PUBLICITÉ

Écrit par

Mme Dominique Armandine GRAF - LAPEYRE

Voir profil

Bibliographie

  • Lettre et nomination" de Luis Izcovich, Dans Figures de la psychanalyse 2010/1 (n° 19), pages 81 à 90

Laissez un commentaire

PUBLICITÉ

derniers articles sur psychanalyse