Face à la dimension perverse

<strong>Article révisé</strong> par le

Article révisé par le Comité Psychologue.net

Le monde a changé, au sens que la société a évolué vers un rapport à la Loi qui a changé… Des liens sociaux qui se sont délités dans tous les domaines laissent place à des béances...

1 JUIL. 2019 · Lecture : min.
Face à la dimension perverse

Le monde a changé…. Au sens que la société a évolué vers un rapport à la Loi qui a changé… des liens sociaux qui se sont délités dans tous les domaines laissant place à des béances d'autorité ….terrain de jeu favori pour la perversion….

Alors est-ce qu'il y a de plus en plus de pervers parmi nous ? Je serais tentée de dire « oui »…. Je ne rentrerai pas ici dans des détails de définitions entre le pervers narcissique, le manipulateur, etc… je parlerai donc de dimension perverse en général, pour en reconnaître les traits principaux…. En surtout en souhaitant apporter quelques éclairages…. Bonne lecture en complément des vidéos !

Quel est ce personnage pervers, manipulateur ?

  • Quelle est sa problématique de fond : le narcissisme et la Loi

Le narcissisme est souvent vu d'une façon péjorative, comme une sorte d'égocentrisme. Or le narcissisme est nécessaire pour avoir un ancrage de nous-mêmes ! C'est une condition sine quo non pour affronter le monde et la vie…. En psychologie, il n'y a pas de connotation négative… il s'agit de l'amour de soi… le problème c'est quand il y a défaillance. Et là on parle de personnalité narcissique.

Du coup, quand il y a une problématique narcissique, qu'est-ce qui se passe ? On a à faire à un égocentrisme démesuré, un sentiment de supériorité, une recherche excessive d'admiration et une insensibilité aux sentiments et aux besoins des autres : une personnalité très centrée sur elle-même et que elle seule compte !!! voilà en quelques mots la problématique narcissique !

La Loi est un concept politique à la base. Elle renvoie à une autorité supérieure à nous, qui donne des limites à respecter pour garantir la vie en groupe, en société. En psychologie, elle est d'abord incarnée par le Père évidemment, et toutes les figures d'autorité (directeur, figures politiques, juridiques, gardiens de la paix, mais aussi instituteur, médecin, responsables, etc….)

  • Le pervers est donc un personnage qui présente souvent une personnalité narcissique donc qui a un égocentrisme débordant, un sentiment de supériorité, une recherche d'admiration en permanence et qui n'est pas sensible à l'autre….
  • De plus, il ne reconnaît pas la Loi établie et cherchera à imposer la sienne, par tous les moyens et notamment en cherchant à discréditer les règles établies, à contourner le système mais souvent en instrumentalisant son entourage car il œuvre à visage couvert (voir paragraphe suivant)….
  • C'est comme en fait une sorte de toute puissance….

C'est souvent un personnage intelligent d'où l'importance pour lui de se confronter à des personnes intelligentes autour de lui car cela redore son narcissisme « tout puissant »….

  • Comment il agit :

1) Le pervers crée un « miroir aux alouettes » : il a souvent une attitude séductrice, « lisse », soignée, et il porte des masques au gré de situations (même ses proches peuvent souvent ignorer sa vraie nature). En fait, il cherche à coller à ce qu'on attend de lui pour mieux attirer les potentielles victimes dans ses filets… or c'est un personnage « fictif », il montre à voir un personnage qu'il n'est pas…. Il cherche à duper….

C'est comme s'il tissait une toile pour attirer « ses victimes » et mieux les manipuler. Quant il a une « proie » il peut réaliser un véritable « conditionnement » pour mettre sous emprise sa victime qui n'a pas conscience de ce qui se joue…. D'ailleurs, certaines personnes peuvent même dans un système de défense du pervers, comme un « syndrome de Stockholm ».

Il peut jouer sur plusieurs tableaux dans la relation : des affirmations, des menaces, des messages contradictoires et autres sous entendus suffisamment flous pour que l'on se sente soit totalement noyé, désarmé, démuni face à ses mensonges. Il peut être agréable et le lendemain le contraire …. Il surfe sur tous les tableaux ! et en permanence… car le pervers est patient, il se délecte à l'idée de trouver les failles de sa ou ses victimes….

Concrètement : il a une problématique narcissique et va chercher à « casser » le narcissisme de l'autre surtout si l'autre est une menace pour lui…. Par exemple : si vous êtes dans une situation avec un pervers et que vous représentez une menace pour lui car vous n'êtes pas dupes, il va chercher à vous casser, à vous nuire etc.

2) Son arme secrète : chercher la ou les faille(s) chez l'autre et appuyer dessus ! C'est là qu'est son plaisir (on parle de jouissance en psycho)… et plus il trouve les failles et appuie dessus, plus il « tient » ses victimes, en fait plus il abime la personnalité de sa victime, il fragilise sa victime, plus il se sent « tout puissant ».

Tout peut être pour le pervers une faille : par exemple, un sentiment d'illégitimité, un stigmate physique, etc… tout peut l'être !

Exemple :

Il va chercher par exemple à ce que vous vous mettiez en colère… que vous perdiez vos moyens, que vous soyez disqualifié par un groupe surtout s'il sent chez vous une « menace »…

3) Une de ses armes fétiches : la parole, le discours.

Il excelle ! et il fuit les actes qui pourraient le compromettre… et le discours séduit la plupart du temps…

4) Il va chercher à isoler ses « victimes » pour mieux les manipuler. Dans un groupe, il cherchera à casser la cohésion du groupe car c'est dangereux pour lui. On dit qu'il « clive » (mécanisme à l'œuvre : le clivage), pour séparer les différentes personnes, pour qu'elles n'aient plus de liens et de confiance entre elles…

5) Systématiquement mais pas forcément de façon directe et franche (il va chercher à instrumentaliser son entourage pour ne pas dire que c'est lui à l'origine), il va mettre à mal la loi, en faisant en sorte de transgresser une règle, un règlement, etc.

  • Les 30 critères du « manipulateur » selon Nazare-Aga

Isabelle NAZARE-AGA a élaboré les 30 caractéristiques du manipulateur sur une période de sept ans et la liste en a été publiée pour la première fois en 1997 dans son livre « Les manipulateurs sont parmi nous » aux Éditions de l'Homme. Cette liste s'applique autant aux femmes qu'aux hommes. Lisez-les en pensant à la personne que vous soupçonnez. Si vous obtenez au moins 14 critères sur 30, la personne à laquelle vous pensez est une manipulatrice. Sachez que la plupart ont plus de 20 points sur 30.

Je vous laisse ses références : http://isabellenazare-aga.com

  1. Culpabilise les autres au nom du lien familial, de l'amitié, de l'amour, de la conscience professionnelle
  2. Reporte sa responsabilité sur les autres, ou se démet des siennes
  3. Ne communique pas clairement ses demandes, ses besoins, ses sentiments et opinions
  4. Répond très souvent de façon floue
  5. Change ses opinions, ses comportements, ses sentiments selon les personnes ou les situations
  6. Invoque des raisons logiques pour déguiser ses demandes
  7. Fait croire aux autres qu'ils doivent être parfaits, qu'ils ne doivent jamais changer d'avis, qu'ils doivent tout savoir et répondre immédiatement aux demandes et questions
  8. Met en doute les qualités, la compétence, la personnalité des autres : il critique sans en avoir l'air, dévalorise et juge
  9. Fait faire ses messages par autrui
  10. Sème la zizanie et crée la suspicion, divise pour mieux régner
  11. Sait se placer en victime pour qu'on le plaigne
  12. Ignore les demandes même s'il dit s'en occuper
  13. Utilise les principes moraux des autres pour assouvir ses besoins
  14. Menace de façon déguisée, ou pratique un chantage ouvert
  15. Change carrément de sujet au cours d'une conversation
  16. Évite ou s'échappe de l'entretien, de la réunion
  17. Mise sur l'ignorance des autres et fait croire en sa supériorité
  18. Ment
  19. Prêche le faux pour savoir le vrai
  20. Est égocentrique
  21. Peut être jaloux
  22. Ne supporte pas la critique et nie les évidences
  23. Ne tient pas compte des droits, des besoins et des désirs des autres
  24. Utilise souvent le dernier moment pour ordonner ou faire agir autrui
  25. Son discours paraît logique ou cohérent alors que ses attitudes répondent au schéma opposé
  26. Flatte pour vous plaire, fait des cadeaux, se met soudain aux petits soins pour vous
  27. Produit un sentiment de malaise ou de non-liberté
  28. Est parfaitement efficace pour atteindre ses propres buts mais aux dépens d'autrui
  29. Nous fait faire des choses que nous n'aurions probablement pas faites de notre propre gré
  30. Fait constamment l'objet des conversations, même lorsqu'il n'est pas là

Quelques clés face à ce personnage pervers, manipulateur…

  • Déjà écouter son instinct, sa petite voix intérieure

Je me souviens d'un prof de psycho juste top, Monsieur MAURILLE, prêtre psychanalyste, qui ressemblait à un père Noël sorti tout droit de ses hauteurs montagnardes, barbe blanche, yeux bleus malicieux qui nous avait dit en plein amphi : « si vous ne parvenez pas à identifier une pathologie ou un fonctionnement, écoutez ce que cela vous fait en vous, comment une personnalité que vous rencontrez résonne en vous et vous saurez… »… c'est un peu de cela dont il s'agit.

Le pervers peut vous donner comme un sentiment de nœud à l'intérieur de vous, comme une sensation de ne pas vous sentir à l'aise dans la relation, sur le qui-vive, vous vous sentez en tension à l'intérieur de vous, vous pouvez même ressentir de la colère et vous sentir comme dans l'impossibilité d'agir etc… bref, lisez en vous ce que cela vous fait…. Et à chaque fois que vous en rencontrez un ou une, votre corps réagira de la même façon, comme un radar, comme une alerte… faites-vous confiance … c'est que vous êtes certainement près d'un personnage pervers !

  • Métaphore de la pieuvre

Imaginez votre pervers comme une pieuvre, qui a des tentacules…Chaque tentacule entretient sa force et sa musculature car elle s'appuie sur des rochers… les rochers, c'est vous (et d'autres potentielles victimes ! le pervers n'a pas froid aux yeux… plusieurs victimes ne l'effraient en aucune manière) ! Donc l'idée est de vous éloigner de la pieuvre, sans la quitter des yeux et surtout pas lui tourner le dos… et de ne plus donner prises à ses tentacules.

Une tentacule qui n'entretient plus sa musculature et sa force, se sclérose…. Donc éloignez vous du pervers…. Tout en le gardant dans votre champ de vision… observez-le, regardez comment il agit avec l'entourage, ce qu'il dit, ce qu'il fait, même ses mimiques, ses attitudes…. Ce qu'il ne dit pas et qui se « voit » (mimiques de visage, d'attitudes).

Mais restez vigilant ! un pervers peut changer d'attitude et donc se montrer sous un angle plus agréable, attentionné etc… ce qui peut être surprenant ... c'est qu'il prépare une suite pour lui !!! Méfiez-vous .. un pervers est patient… il a le temps pour chercher les failles, mettre à mal le système etc…. car son plaisir (/sa jouissance) et son narcissisme tout puissant en dépendent.

Sentir qu'il a une emprise sur les personnes est une chose fondamentale pour le pervers !

Attention : S'il se sent en difficulté, ou que vous échappez à son emprise, le pervers n'est pas sans ressource et va essayer de nouvelles façons de vous atteindre : il va créer de nouvelles tentacules là où vous ne vous y attendez pas forcément…. Soyez vigilant !

Exemples :

  • Il a essayé par exemple de vous nuire/manipuler sur un projet professionnel où vous étiez impliqué et n'y est pas arrivé, il va donc essayer une autre voie… par exemple vous disqualifier sur une décision de service, ou vous impliquer malgré vous dans un mail etc.
  • Il a essayé d'appuyer sur une de vos failles et n'y est pas parvenu, il va donc en chercher une autre…. Et comme tout le monde sur cette planète a des failles, inévitablement, il va en trouver…. Donc protégez-vous ! ne donnez rien comme informations personnelles par exemple !

Une pieuvre qui a ses tentacules qui se sclérosent, agonise dans un coin…. Et n'est plus nuisible.

  • Vous n'êtes pas dupe de son miroir aux alouettes

Ce qui est important c'est de lui faire comprendre plus dans votre comportement que dans vos mots que vous n'êtes pas dupe ! Que vous savez qu'il n'est pas ce qu'il dit être… qu'il triche, ment etc…. Car rappelez-vous, le pervers aime se mesurer à l'intelligence de l'autre… donc là vous lui ouvrez la porte à sa perversion et vous risquez gros… ce n'est pas important de se mesurer à son intelligence… l'important c'est de le mettre hors d'état de nuire !

Exemples :

  • lui montrer que vous n'êtes pas dupe c'est par exemple ne pas sourire à ses blagues, c'est mettre une personne incontournable et responsable en copie d'un mail où vous sentez que le pervers veut vous piéger… quelque part, vous lui imposez la vraie Loi…
  • un bon livre : L'adversaire de Emmanuel Carrère sur l'histoire de JC ROMAN ou alors un film avec Jean DUJARDIN : Contre-Enquête (là c'est juste une superbe illustration).
  • Ne pas rester seul

Comme je vous le disais, le pervers va systématiquement chercher le huis-clos avec vous, l'exclusivité d'une relation … tout cela pour justement mieux vous manipuler voire mieux vous isoler d'un groupe….. donc évitez ou fuyez la relation duelle avec le pervers… Le pervers va chercher à vous confiner dans des endroits où on ne peut pas l'entendre, où il va vous piéger etc…. sortez de là ! et surtout communiquez !

Exemples :

  • s'il vous confie quelque chose vous pouvez très bien lui rétorquer « vous comprenez bien que je ne peux pas rester seul détenteur de cette information ».

Dans un groupe, le pervers va chercher à détruire l'harmonie et les alliances… il va cliver sans cesse les relations pour non seulement semer la zizanie mais aussi mieux isoler les personnes, les fragiliser et user de sa perversion…. Donc vous voyez là l'intérêt d'être unis, de préserver les alliances et les échanges entre vous, de ne pas rester seul ou seule avec un discours dont vous sentez que c'est ambivalent ou qu'il peut vous nuire.

Exemples :

  • mettez en copie d'un mail son responsable à lui, ou un responsable en lien avec le contenu du mail… en lui stipulant que vous vous interrogez, par exemple, de cette décision alors que vous vous avez appris autrement de par un règlement intérieur etc… en utilisant des preuves à l'appui, etc. vous voyez l'idée ?
  • Rappelez la Loi plus forte et au-dessus de la sienne

Un pervers veut imposer sa loi donc il va mettre systématiquement à mal un règlement intérieur, les lois de la société clairement établies, il va vous pousser à transgresser des limites etc…. mais sans forcément s'impliquer lui… car le but est de vous disqualifier alors qu'il en est l'instigateur….. donc il est important de lui rappeler qu'il y a une Loi au-dessus de la sienne et que c'est celle que vous entendez… que vous ne reconnaissez pas la sienne.

Le pervers ne peut se résoudre à accepter l'ordre établi…tôt ou tard, il mettra à mal les Lois, etc…. du système dans lequel vous évoluez (c'est tout aussi valable au sein de la famille par exemple)… mais il ne le fera pas ouvertement en soi… il instrumentalisera une personne ou plusieurs pour mettre son plan en œuvre…. Et peut-être même qu'il essaiera de vous instrumentaliser vous… d'une façon assez subtile ou qui ne se voit pas en première instance…. donc c'est là où il est important pour vous de rappeler l'ordre établi, le règelement intérieur, la loi etc.

Exemples :

  • N'hésitez pas à écrire noir sur blanc ce qu'il vous a dit ou dit de faire etc… et comme vous avez été très fort, vous mettez en copie votre témoin voire même une personne référente du problème par exemple ou un autre responsable etc.
  • La Clarté et la transparence : Il est important de mettre de la lumière dans l'obscurité, la nébulosité que le pervers veut imposer. Car il est comme une anguille mouillée, il fuit les preuves qui pourraient mettre en lumière ses agissements.

Exemples :

  • N'hésitez pas à dire ou reformuler clairement ce qui se passe : « donc tu es en train de me dire que tu veux que je fasse cela alors que le règlement dit de ne pas le faire ? » etc… en jouant sur un côté « naïf » et lui montrant par là même que vous n'êtes pas dupes.
  • Il va chercher à ce que vous agissiez dans l'urgence pour que vous n'ayez pas le bénéfice de la réflexion.

Nous avons tous les temps des choses et surtout de la réflexion quand nous avons une décision à prendre… comme je vous disais, la seule urgence entendable, c'est celle de la Vie… quand votre Vie est en jeu.

Donc prenez le temps nécessaire pour réfléchir, peser le pour et le contre quand vous devez prendre une décision…. Et surtout ne restez pas seule avec une décision qui implique un pervers.

La patience…. La persévérance… l'idée que chaque jour vous mettez une goutte d'eau pure dans le verre d'eau boueuse du pervers…. A la longue, l'eau du verre s'éclaircit…. Inexorablement.

Photos : Shutterstock

Écrit par

Carole ZOZAYA, Psychologue Clinicienne

Voir profil
Laissez un commentaire
Le nom sera publié mais pas l'e-mail

derniers articles sur trouble de la personnalité