Gérer le débordement émotionnel

<strong>Article révisé</strong> par le

Article révisé par le Comité Psychologue.net

Vos émotions ont pris le pouvoir sur vous ? Apprenez à être plus serein/e et à vous sentir en sécurité.

6 juin 2019 · Lecture : min.
Gérer le débordement émotionnel

Vous vous sentez de plus en plus souvent envahi/e, submergé/e ou encore dépassé/e par vos émotions ? Boule à l'estomac, plus de voix, sueurs, nausées, difficultés respiratoires ou encore battements de coeur irréguliers.... tout ça vous sonne familier ? Si vous souffrez de vos émotions et êtes généralement capable de vous rendre compte de l'importance exagérée de votre vécu émotionnel, alors il est temps d'apprendre à vous maîtriser émotionnellement pour votre propre bien-être.

Des émotions qui submergent

Bien que les émotions soient utiles et naturelles, mieux les gérer vous permet d'atteindre un équilibre et d'être plus serein/e au quotidien. Un sentiment de bien-être que nous n'atteignons pas tous aussi rapidement...

Il nous arrive en effet de ressentir des émotions alors qu'elles ne sont pas nécessaires, c'est-à-dire quand la réaction émotionnelle est disproportionnée par rapport à la situation, qu'elle vous mène à des comportements inadaptés ou vous fait perdre complètement vos moyens alors qu'ils devraient être décuplés.

L’hyperémotif/hypersensible a plus de difficultés à trouver un équilibre émotionnel. Les hypersensibles/ hyperémotifs ressentent cette amplification des émotions, ajoutée à des difficultés de mentalisation ou encore des dysfonctionnements interpersonnels. Ce sont des dysfonctionnements en matière de style d’attachement, de régulation émotionnelle, de schémas ou de mentalisation, qui entrainent l’hypersensibilité émotionnelle.

Des croyances et des émotions qui se confirment

Vous devez prendre en compte que plus vous pensez qu'une chose est vraie, plus votre attention sera orientée sur cet aspect de la réalité, et vos impressions viendront confirmer ces croyances. C'est tout le jeu du cerveau. Et comme vos émotions sont une réaction de votre corps face à vos pensées, plus vous gardez vos croyances, plus l'émotion se manifeste en vous.

Les émotions, un risque pour la santé

Lorsque l'on est en bonne santé psychologique, nous éprouvons ces émotions naturelles de temps en temps et elles s'évacuent par l'action.  Au contraire, si vous vous sentez souvent fragile sur le plan émotionnel, ou que vous vous énervez très souvent, il est temps d'apprendre à mieux gérer vos émotions car ce sont elles qui vous dirigent et vous habitent. Se faire habiter par ses émotions va vous amener à les nier, les réprimer ce qui entraîne à long terme une expression de ces émotions via le corps.

Lese émotions coincées à l'intérieur de nous cherchent une solution et une expression. C'est le propre de la nature des expressions, elles doivent se ressentir et s'exprimer, si vous ne le faites pas, elles ressortiront d'une manière ou d'une autre.

On appelle cela la somatisation, votre corps réagit à ces émotions, et vous êtes alors sujet à des maladies, problèmes de santé comme des angines, des ulcères à l'estomac, des problèmes pulmonaires, des risques cardio-vasculaires, des problèmes de vessie, etc. Ainsi, apprendre à mieux gérer vos déclenchements émotionnels intempestifs vous permez d'éviter que cela ne devienne chronique et nuise à votre santé. 

Se maîtriser émotionnellement

En réalité, nous ne gérons pas nos émotions mais nos pensées, ce qui revient au même car nos pensées sont à la racine de nos émotions, elles les déclenchent. Si nous ne pouvons pas contrôler ce qui est extérieur à nous, les situations, nous pouvons les empêcher de créer un certain type de réaction en nous. C'est-à-dire modifier notre manière d'y faire face.

Pour contrôler votre mécanisme de défense émotionnelle :

  • apprenez à écouter votre corps et vos émotions : quand vous ressentez cette émotion de trop-plein qui vous envahit, il faut empêcher sa progression. Il faut donc reconnaître ce moment où nos émotions nous débordent et où la situation commence à échapper à notre contrôle.  Cela nous évite de dire des choses que nous regrettons, comme de faire souffrir les autres.
  • apprenez à reconnaître les symptômes quand vous êtes sur le point d'avoir un débordement émotionnel. Comment ce malaise se crée ? Les symptômes peuvent être des bouffées de chaleur, des tremblements, de la transpiration, un rythme cardiaque qui s'élève, etc. Identifiez-les et nommez-les.
  • apprenez à déterminer les situations durant lesquelles ces symptômes se déclenchent. Vous allez encore enclencher le mécanisme de rationalisation et éviter les dérapages composés de réactions automatiques et spontanées. 
  • apprenez à mettre en place un autre mécanisme que celui qui est inné, et qui est responsable de la protection de nos émotions. Comment ? Trouvez le moyen de vous apaiser et de retrouver votre calme en décrochant votre attention de la chose à l'origine du dérapage émotionnel.

L'aide psychologique indispensable

Vous avez besoin d'une aide psychologique pour mieux gérer vos émotions et faire un travail en profondeur ?

  • La thérapie interpersonnelle vous permettra de prendre en charge la dimension interpersonnelle très souvent liée à des émotions débordantes : cela revient à mentaliser ses émotions, ses intentions et celles d'autrui ;
  • La thérapie cognitivo-comportementale est efficace car elle aide le patient à rationaliser ce qu'il vit, le patient va alors mettre son vécu à distance pour ne pas se laisser submerger par l'émotion. Ici ce sont les représentations mentales qui sont travaillées, l'interprétation de la situation ainsi que le contexte. 

"Les choses ne changent pas, c'est nous qui changeons." - Henri David Thoreau

Photos : Shutterstock

psychologues
Écrit par

Psychologue.net

Laissez un commentaire
Le nom sera publié mais pas l'e-mail