La fibromyalgie et ses implications psychologiques

La fibromyalgie a été reconnue comme une maladie par l'Organisation mondiale de la santé (OMS) en 1992.

16 JUIN 2020 · Lecture : min.
La fibromyalgie et ses implications psychologiques

Qu'est-ce que la fibromyalgie ?

C'est une maladie qui se manifeste par des douleurs musculaires généralisées dans le système musculo-squelettique et d'origine inconnue.

Ses symptômes communs sont :

  • Douleur dans tout le corps ou dans des zones localisées, sous forme de points de suture, de brûlure, de raideur, de picotements, etc.
  • Fatigue et épuisement : perte de force physique, sensation d'épuisement et de fatigue quelle que soit l'activité pratiquée.
  • Trouble du sommeil : Le sommeil est léger, pas reposant et les personnes dorment généralement peu d'heures.
  • Problèmes cognitifs : manque de concentration et perte de mémoire.

«Avant, j'étais celle qui poussait toujours les autres à sortir, maintenant je me sens éteinte. J'ai honte parce que j'ai l'impression d'être inutile. »

Cause ou effet

  • L'anxiété produit une tension musculaire et une sensibilité accrue ou une diminution de la tolérance à la douleur. Mais c'est aussi la douleur qui peut générer la réponse d'anxiété chez la personne.
  • Les symptômes de la dépression sont souvent étroitement liés à la durée de la maladie et à l'intensité de la douleur.
  • Le tempérament rigide et les modes de comportement acquis génèrent du stress et des tensions musculaires. La personnalité perfectionniste est généralement un dénominateur commun chez les personnes atteintes de fibromyalgie.
  • Les émotions concernant leur intense expérience subjective ainsi que la difficulté à les découvrir, à les reconnaître et à les exprimer intensifient la douleur.

Les 18 points de douleur

La douleur est localisable grâce à un examen physique selon 18 points principaux du corps autour du cou, de la colonne vertébrale, des lombaires, des hanches, des coudes et des genoux, mais il n'y a toujours pas de tests objectifs pour confirmer le diagnostic.

Controverse

Les personnes souffrant de cette maladie font souvent de multiples visites chez des spécialistes et subissent un pèlerinage de tests objectifs complémentaires (analytiques, radiographies, etc.) où les résultats sont généralement normaux. Cependant, la douleur persiste malgré l'absence de signes visibles d'inflammation ou de rougeur.

"J'ai subi des tests pendant des années et ils n'ont pas trouvé ce que j'avais. Ils m'ont tout fait mais rien n'a fonctionné, et ils ont continué sans savoir d'où cela venait jusqu'à ce que je reçoive un diagnostic de fibromyalgie. »

Ainsi, même aujourd'hui, il existe une grande controverse concernant son diagnostic et son traitement.

Approche psychosomatique

Le passage de l'approche biomédicale à l'approche biopsychosociale permet de comprendre les symptômes avec une vision globale et relationnelle de la personne, où l'esprit et le corps sont en permanence liés, mais aussi l'environnement et les circonstances qui l'entourent.

La prise en compte des émotions, des éventuels conflits interpersonnels et relationnels, des modes d'adaptation, de la capacité à résoudre les conflits et des mécanismes d'adaptation de la personne est essentielle pour comprendre le processus de santé-maladie.

À partir de cette approche, il est essentiel de déterminer les facteurs de stress psychologiques qui intensifient et aggravent la sensibilité et la douleur. De nombreuses études confirment la nette implication psychologique chez les personnes diagnostiquées de fibromyalgie, donc l'importance de réaliser des traitements psychologiques destinés aux personnes atteintes de ce syndrome.

Traitement psychologique

Le traitement est généralement personnalisé, visant une gestion émotionnelle, cognitive, comportementale et sociale. Cependant, le traitement des symptômes physiques est également conseillé. Par conséquent, l'importance d'une approche multidisciplinaire où un médecin, un physiothérapeute, un psychologue et un ergothérapeute travaillent ensemble pour retrouver la qualité de vie de la personne souffrant de cette maladie.

La fibromyalgie implique une grande usure physique et émotionnelle, obligeant la personne qui en souffre à consommer de nombreuses ressources, à la fois en temps, en argent et en efforts. Généralement, la personne supporte une perte significative de qualité de vie et une détérioration des activités quotidiennes qu'elle a à effectuées entraînant des conséquences importantes dans les relations familiales, sociales et professionnelles.

L'objectif du traitement devrait être de soulager la souffrance physique et émotionnelle, en aidant la personne à: 

  • Comprendre la maladie ;
  • Faire de l'exercice physique modéré et régulier ;
  • Suivre les directives pharmacologiques ;
  • Avoir une routine dans les techniques de relaxation ;
  • Aller régulièrement à une consultation de psychothérapie ;
  • Apprendre à doser et à adapter son activité quotidienne.

Photos : Shutterstock

psychologues
Linkedin
Écrit par

Psychologue.net

Laissez un commentaire
Le nom sera publié mais pas l'e-mail

derniers articles sur développement personnel