Psychologue.net
Psychologue.net
Sur Google Play Sur la App Store

La peur de la mort, de la réflexion à la phobie

<strong>Article révisé</strong> par le

Article révisé par le Comité Psychologue.net

Est-il normal d'avoir peur de la mort ? À partir de quel moment la peur de la mort devient anormale ?

5 oct. 2016 · Lecture : min.
La peur de la mort, de la réflexion à la phobie

Vivre, aimer, partager, nous tentons chaque jour de vivre tout simplement notre vie comme nous l'entendons sans nous soucier de la grande faucheuse. Mais notre destin n'est-il pas de mourir inévitablement ? Alors en partant de ce constat, pourquoi s'en soucier si on ne peut rien faire contre cette fatalité ? Peut-on s'habituer à cette idée si celle-ci est notre destin ? Pourquoi certains s'en préoccupent tandis que d'autres l'occultent ? Nous répondons à toutes ces questions que vous vous posez consciemment ou inconsciemment.

Que celui qui n'a jamais assisté à un enterrement me jette la première pierre... au cours de notre vie, nous devrons passer plusieurs fois par cette expérience triste, douloureuse et parfois pleine de rancœurs. C'est le cœur lourd que nous acceptons inexorablement de laisser partir ceux que nous aimons, car nous n'avons aucune influence sur le destin.

De l'enfance...

Ce n'est qu'à l'âge de 2-3 ans qu'un enfant peut réaliser qu'une personne de son entourage est morte. Bien qu'il ne comprenne pas vraiment ce qu'est la mort, il croira que la personne est partie dans un autre monde, ou qu'elle reviendra sûrement. Pour les petits, mourir c'est vivre d'une autre manière. C'est pour cela qu'il n'est pas rare que les enfants ne pleurent pas mais soient curieux. Il est bien de pouvoir parler ouvertement de la mort pour qu'ils ne gardent pas en eux de nombreuses questions ou un mal-être pour ne pas déranger ses parents. Dès le plus jeune âge, il faut les rendre aptes à assumer cette confrontation avec la mort.

C'est en voyant mourir les autres que nous comprenons qu'un jour ce sera notre tour. Être un homme, c'est avoir conscience de sa mortelle condition. Comment apprendre à accepter la mort avec sérénité ? Mourir, ça s'apprend ?

À l'âge adulte

Les peurs incontrôlées de la mort trouvent souvent leur source dans des conflits psychiques jamais résolus. Une thérapie est alors à envisager pour comprendre ce qui se joue dans cette peur de mourir.

Personne ne sait ce qu'il y a après la mort, s'il existe un après... Chacun a sa propre conception de la mort, imagine ce qu'il peut y avoir après pour se rassurer. On imagine souvent une survie de l'âme, comme la réincarnation en homme ou animal. Parfois, la mort peut aussi être une libération pour certains, un remède à la vie quand nous n'avons plus la force de continuer. Que dire aussi à propos de la façon dont sera traité notre cadavre ? Dans un cercueil, brûlé, nous choisissons un peu notre mort. Mourir, c'est ne plus être, plus de moi, et qui se souviendra de nous ? Et souvent nous souhaitons mourir rapidement pour ne pas avoir à souffrir ou à endurer l'agonie de penser à l'inévitable. Qui ne préférait pas une crise cardiaque à un cancer ?

hop.jpg

Mais vivre éternellement, serait-ce mieux ? L'ennui serait sûrement au rendez-vous. C'est aussi car nous savons ce sera notre tour que nous détenons cette énergie de vivre, d'aimer, de créer et de continuer à combattre ces obstacles. Nous avons besoin de la mort pour vivre pleinement notre vie. Nous ne croyons cependant jamais vraiment que nous allons mourir, notre inconscient nous persuade de notre immortalité. Le seul acte qui nous en rapproche est l'écriture de son testament. Nous voyons tour à tour des parents, des amis mourir, mais notre inconscient a cette capacité à nous persuader que nous ne mourrons pas.

Chez un individu lambda, la mort et la naissance sont associées, et cette union pousse à la création ou à la procréation. Quelles sont les raisons qui poussent une personne à avoir une grande peur de la mort ? Une histoire personnelle comme des mauvais traitements, des deuils précoces, un abandon sont autant de raisons qui poussent des personnes à être phobique de la mort. Ces deux forces, la mort et la naissance, disjonctent alors, et la mort tient une grande place dans leur vie.

Dépasser la phobie de la mort

Une thérapie comportementale peut venir à bout d'une peur de la mort. Ce type de phobie peut se changer en mal de vivre avec des crises d'angoisse chroniques ou un stress aigu. Mais bonne nouvelle, la peur de la mort est une peur qui se traite, et vous n'êtes pas le seul si vous en souffrez. Apprivoiser la mort vous permettra de mieux profiter de votre vie. On ne rumine pas le passé et on ne s'angoisse pas pour l'avenir, pour laisser une place au présent.

ent.jpg

Pourquoi vivre alors dans la peur de perdre ? La mort est redoutable car elle nous sépare définitivement des personnes que nous aimons, et des remords peuvent surgir. La culpabilité est d'ailleurs une composante de la mort. Cette culpabilité est un bon avertissement de notre conscience pour mieux nous comporter et vivre dans l'amour.

Il faut savoir remercier pour ces personnes qui nous aiment, nous entourent, sans chercher à tout prix à les garder. Nous sommes aussi ces personnes que nous aimons et que nous avons aimées. Après un deuil, on se rend compte que l'on garde en nous tout le bien que nous a fait la personne. S'opposer à la mort, c'est au contraire aller à l'opposé du mouvement intrinsèque de la vie. Il nous faut tous accepter l'inacceptable, nous sommes venus au monde pour le quitter un jour. Vivre pleinement, c'est nécessairement perdre et accueillir cette vérité avec lucidité. Nous ne possédons rien.

Photos : Shutterstock

psychologues
Écrit par

Psychologue.net

Laissez un commentaire
Le nom sera publié mais pas l'e-mail
Commentaires 3
  • 123456654321

    la mort est la seule chose que l’humanité n'a pu la battre donc chaque individu sur cette terre doit l'accepte pour son bonheur et sa continuité et aussi pour ses proches. La vie a un sens opposé;vivre et mourir c'est la capacité divine et le destin pour chaque personne . pour moi qui rend la mort difficile c'est de voir ton père , ta mère ou quelque très intime mourir pour une raison particulier sana lui rien faire c' est trop dur et insupportable ce sentiments de la faiblesse de l'homme devant la mort est inégale

  • Osiris Caesar

    On se demande souvent ce qu'il peut bien advenir après la mort mais rarement ce qu'il peut bien advenir avant la conception.

  • Pégé

    Une très belle réflexion, que chacun d`entre-nous devrait lire, méditer, et même partager, et je retiens principalement cette phrase pleine de vérité ¨ Nous avons besoin de la mort pour vivre pleinement notre vie ¨.