Psychologue.net
Psychologue.net
Sur Google Play Sur la App Store

La violence psychologique envers les femmes

<strong>Article révisé</strong> par le

Article révisé par le Comité Psychologue.net

La violence psychologique a de graves conséquences sur les femmes, elle les empêche de chercher une issue de secours et les expose à une grande impuissance.

22 juil. 2019 · Lecture : min.
La violence psychologique envers les femmes

La violence psychologique est confrontée à un problème supplémentaire par rapport à la violence physique : elle ne se voit pas forcément et il est difficile d'en venir à bout. Toutefois, il faut se rappeler que la violence psychologique précède souvent la violence physique car la violence psychologique accompagne presque toujours la violence physique, et la violence psychologique cause autant de dommages sur les femmes. Des dommages qui empêchent la femme de chercher une sortie de secours et la plongent dans une grande impuissance.

Il peut être parfois difficile d’identifier les comportements et les stratégies de manipulation utilisés par l’agresseur de manière fréquente et constante, en voici ici une description.

Contrôle de votre image

Il vous dit comment vous devez vous habiller, si vous sortez d’une façon qu’il n’aime pas, il vous en veut, il vous force à changer de vêtements. Il y a des vêtements que vous ne portez plus parce que vous savez qu’il n’aime pas que vous sortiez comme ça et que vous allez avoir des problèmes pour ça.

Ça vous force à changer des aspects de votre corps : grossir, maigrir, faire des retouches esthétiques, tout ça pour vous apprécier, ou vous empêcher de plaire aux autres. Dans certains cas, il peut vous forcer à vous abandonner physiquement au point de ne pas vous reconnaître.

Contrôle de votre sexualité et fertilité

Il vous oblige à avoir des relations sexuelles même si vous ne le voulez pas quand et comme il le veut, il vous prend pour une "chose" ou vous ignore, vous insulte ou a des attitudes violentes. Il se fiche de votre satisfaction sexuelle. Il peut vous forcer à procréer ou à avorter, contrôlant votre droit d’être mère. Il contrôle votre temps d’exercer la maternité quand il le juge bon et ce de manière unilatérale, sans compter sur vous pour rien. Vous vous sentez comme un jouet sexuel ou de reproduction entre ses mains.

Contrôle de votre relation avec les autres

Il se fâche si vous passez plus de temps avec vos amis ou votre famille qu’il ne le juge nécessaire. Il vous interdit de les voir ou les dénigre, il vous fait voir qu’ils ne vous aiment plus ou ne vous apprécient plus, qu’ils vous ont oublié. Surtout si vous interagissez avec un ami, un collègue ou toute personne du sexe opposé.

Contrôle de votre façon d’être, vos pensées et vos émotions

Si vous êtes en public, vous avez peur de dire ce que vous pensez au cas où vous auriez des retombées de la part de votre partenaire. Il prend des décisions importantes sans tenir compte de votre opinion.

Vous avez arrêté de raconter vos problèmes de couple à votre entourage parce que vous savez que s’il l’apprenait, il serait fâché. Vous avez besoin de son approbation pour tout ce que vous faites, et vous pensez même que vous ne pouvez pas être vous-même quand vous êtes avec votre partenaire. Vous ne pouvez pas exprimer vos opinions, vos goûts, ou encore rire ou pleurer librement.

Contrôle de vos activités

Vous faites des choses que vous n’aimez pas ou avec lesquelles vous n’êtes  pas d’accord pour éviter une dispute. Il organise votre temps libre. Vous sentez que pendant vos loisirs, vous passez votre temps à l’informer de vos horaires, ce ce que vous faites, et il contrôle votre téléphone et vos réseaux sociaux. Quand vous souhaitez être vous-même, vous pensez que ça le dérange et vous arrêtez alors de faire les choses que vous voulez faire.

Contrôle de la relation par la peur et l’inégalité

Quand vous faites quelque chose pour votre partenaire, vous avez le sentiment que c’est votre devoir. La façon dont il vous parle a changé et s’est transformée en impératif. Il vous traite comme si c’était votre père/ta mère au lieu de votre partenaire. Vous avez peur de lui.

Contrôle de votre estime

Il enlève de l’importance à vos réalisations personnelles ou professionnelles. Il vous rappelle mille fois les erreurs que vous avez faites. Vous remarquez que quand une même chose est faite par quelqu’un d’autre il l’estime plus positivement que si c'était vous qui l'aviez réalisé. Il vous fait douter de vos capacités.

Contrôle de votre humeur et chantage émotionnel

Quand vous avez un problème, il le minimise avec des commentaires du genre : "ce n’est rien", "tu te plains pour rien", etc. Quand il y a eu une dispute, dans la plupart des cas, vous cédez même si vous avez raison parce que vous pourriez passer des jours sans parler et à vous faire la tête. Si vous avez un problème en dehors du couple, vous vous sentez responsable. Vous vous sentez coupable lorsque vous êtes malade. Il croit savoir ce que vous ressentez tout le temps. Il utilise souvent le chantage émotionnel pour atteindre ses objectifs.

Photos : Shutterstock

psychologues
Écrit par

Psychologue.net

Laissez un commentaire
Le nom sera publié mais pas l'e-mail