L'adolescence est une période difficile. Le coaching de vie doit en tenir compte.

<strong>Article révisé</strong> par le

Article révisé par le Comité Psychologue.net

L'adolescence est une période difficile au cours de laquelle l'adolescent doit construire sa propre vision du monde. Un coaching de vie peut être un accompagnement approprié.

24 FÉVR. 2020 · Lecture : min.
L'adolescence est une période difficile. Le coaching de vie doit en tenir compte.

Dans nos sociétés occidentales, depuis la fin du 19ème siècle, l'adolescence est considérée comme le passage entre l'enfance et l'âge adulte. En ce sens, elle constitue une rupture avec l'enfance, et une mise à distance des parents. On pourrait comparer cette période à la mue du papillon qui sort de sa chrysalide, mais cela serait peut-être trop idéaliste. En effet, la crise d'adolescence n'est pas toujours un long fleuve tranquille, ni pour l'adolescent, ni pour son entourage familial.

A l'adolescence, l'individu subit 4 types de transformations :

  • physiologiques (puberté)
  • psychologiques (sa lecture du monde environnant n'est plus la même)
  • affectives (éloignement par rapport à ses parents et importance donnée aux amitiés)
  • sociales (l'insertion au sein des groupes sociaux n'est plus celle de l'enfant, et pas encore celle de l'adulte).

Margaret Mead considère elle, que « l'adolescence est un fait de société ». En effet, ce phénomène consistant à désigner les individus de 12 à 25 ans comme un groupe social à part entière, n'existait pas avant la fin du 19ème siècle, et n'existe toujours pas dans les îles SAMOA par exemple. On note que l'on a toujours observé des rites de passage pour marquer la rupture entre le statut d'enfant et le statut de jeune adulte. Dans son livre « L'enfant noir » l'auteur Camara Laye décrit ces rites de passage (la circoncision) qu'il vit très douloureusement. De nos jours, dans nos sociétés occidentales, il y a de moins en moins de rites de passage.

La crise d'adolescence, quant à elle, est une période dont la durée varie selon les cas. Elle peut être explosive ou apaisée pour les adolescents qui parviennent à en comprendre la richesse. Cela n'est pas simple car, pendant cette période, l'adolescent perd ses repères, son corps change, et une remise en question s'impose à lui. Frédéric Hudson a travaillé sur les cycles de vie que nous rencontrons tous au cours de notre existence (avec 4 phases : le lancement, le déclin, le marasme, et enfin le renouveau avant de reboucler sur un nouveau lancement). L'adolescence peut être comparée à la phase du marasme (ou cocooning) durant laquelle on se sent seul, avec aucun sens du futur. C'est une période pendant laquelle on est invité à revoir sa vision du monde, ses valeurs, ses besoins (dans le cadre d'un accompagnement de type coaching par exemple).

L'adolescent doit, pendant cette crise, restructurer son Moi, et sortir de ses tendances narcissiques. Il doit apprendre à adapter ses pulsions et pensées au monde réel. Or, le principe de réalité n'est pas forcément celui que préfèrent les adolescents, car ils vivent l'instant présent. En abandonnant progressivement son narcissisme, l'adolescent rompt avec sa vision enfantine du monde pour construire sa propre vision du monde. Ce passage peut se faire en douceur, difficilement, ou encore ne pas avoir lieu, et laisser la place à de véritables « Peter Pan » ou « adolescents attardés ».

Écrit par

Nathalie Giudicelli

Voir profil
Laissez un commentaire
Le nom sera publié mais pas l'e-mail

derniers articles sur affirmation de soi