L'amour est-il plus qu'un sentiment ?

L'amour est un sentiment qui a été longuement développé à travers les arts. Pourtant, il s'agit de bien plus qu'une passion, c'est un état d'être qui peut dicter notre conduite quotidienne.

10 FÉVR. 2017 · Lecture : min.

PUBLICITÉ

L'amour est-il plus qu'un sentiment ?

Il existe de nombreuses formes d'amour : l'amour du couple, l'amour familial ou filial, amical, l'amour-propre... Mais, en définitive, l'amour n'est-il pas plus qu'un simple sentiment ? N'est-ce pas plus profond qu'une unique réaction chimique ?

Littéralement, le mot "sentiment" signifie "ce qui se sent" mais le sens psychologique ajoute une dimension affective qui le distingue de la sensation. Le sentiments sont donc tout simplement des signes que quelque chose se passe dans notre corps ou dans notre esprit. Par exemple, si nous nous brûlons, la brûlure stimulera les ramifications nerveuses, donnant un signal de douleur au cerveau, c'est-à-dire que le feu causera une sensation de douleur, accompagnée d'un sentiment de peur, de frayeur, d'angoisse. Il en va de même lorsque l'on a une blessure émotionnelle : notre cerveau répond avec une sensation de douleur, et un sentiment de rejet, d'abandon. Bref une blessure narcissique.

Qu'est-ce que l'amour ?

L'amour est un sentiment complexe, développé longuement à travers les arts. La poésie, les romans, le cinéma, ont définit un paradigme autour de l'amour : il s'agirait d'un grand feu, une passion tempétueuse qui consumerait l'être humain. D'ailleurs, lorsque l'on demande autour de nous ce qu'est l'amour, on nous répond souvent que c'est un feu, des papillons dans le ventre, le coeur qui bat plus vite, un désir immense. C'est un sentiment qui nous rend plus créatif, nous illumine, nous pousse à tout faire pour la personne aimée.

Pourtant, au quotidien, l'on s'aperçoit que beaucoup de personnes se sont construit une carapace pour ne pas être blessées par les obstacles de la vie, carapace qui empêche aussi de ressentir pleinement des sentiments positifs comme l'amour, et de les renvoyer.

shutterstock-373041097.jpg

En réalité, l'amour est composé de plusieurs choses, comme le respect, la cohésion, la prise en compte des besoins de l'autre, la reconnaissance, l'estime, le désir sexuel (dans certains cas), etc. Dès lors, on peut dire de l'amour que c'est un état d'être, c'est-à-dire qu'on peut choisir de ne pas le ressentir uniquement comme un simple sentiment, mais de l'utiliser pour dicter moralement nos actions.

Ainsi, nous pouvons apprendre à ne pas uniquement sentir l'amour que nous avons pour les autres, mais aussi agir de manière aimante et généreuse. C'est ce qui va prouver notre amour, va montrer que tous nos "je t'aime" valent réellement quelque chose, et nous fera nous sentir plus en phase avec nous et les autres. Et pour être capable d'être une personne aimante, il faut apprendre à faire un travail sur soi.

Apprendre à vivre de manière aimante

Le développement personnel nous apprend à renforcer notre spiritualité, nos compétences, mais , curieusement, ne nous indique pas le chemin pour être plus aimant ou plus courageux. Pourtant, apprendre à mieux aimer et redistribuer cet amour, c'est aussi apprendre à dépasser nos propres obstacles, les barrages du passé, nos comportements limitants, bref, ce qui bloque l'amour que nous pourrions donner et recevoir. Le travail sur soi aide aussi à cultiver les qualités qui feront de nous des personnes plus ouvertes et généreuses.

L'amour, donc, ce n'est pas uniquement un sentiment, une histoire de chimie et de connexion, c'est aussi ce que nous faisons de cette connexion, comment nous la mettons en valeur ou non. Dans toute relation, qu'elle soit de couple, familiale, amicale ou filiale, le sentiment d'amour doit pouvoir se développer et être partagé afin de ne pas déséquilibrer les relations. Grâce à un travail sur soi, on peut apprendre à mieux ressentir cet amour et à le partager, à prendre en compte les désirs et besoins des autres pour que chaque membre se sente important, se sente porté et grandi.

shutterstock-565068502.jpg

L'amour, c'est aussi le niveau d'importance que l'on assigne à quelque chose : aimer, c'est donc donner de l'importance à quelque chose ou quelqu'un. Ainsi, plus l'on aime quelqu'un, plus ses besoins nous sembleront importants, et plus nous chercheront à les satisfaire.

C'est à ce moment là que l'amour de soi entre en scène : il permet de créer une relation équilibrée en faisant tout pour répondre aux problèmes des autres, mais sans que cela ne nous porte préjudice à soi-même, sans que cela n'écrase notre propre personne. L'amour de soi, c'est celui qui permet de se voir comme membre à part entière d'une relation, avec ses envies et besoins, c'est celui qui permet de se prendre en compte et de ne pas se placer comme personnage secondaire d'une relation.

Apprendre à aimer et à recevoir l'amour, c'est donc apprendre à se sentir mieux avec les autres et avec soi au quotidien. L'amour est une valeur qui est bien meilleure partagée : lorsqu'on décide de s'ouvrir plus à l'amour, aux autres et à soi, on peut ainsi apprendre à le propager, que ce soit pas un sourire, une attention particulière, un moment, ou des mots doux.

Photos : Shutterstock

PUBLICITÉ

psychologues
Linkedin
Écrit par

Psychologue.net

Laissez un commentaire

PUBLICITÉ

1 Commentaires
  • kotoba-no-geijustu

    cet article m'a beaucoup aidé

derniers articles sur thérapie couple