Psychologue.net
Psychologue.net
Sur Google Play Sur la App Store

Le burn-out au travail

Le burn-out ou épuisement professionnel est de plus en plus fréquent. Face au stress et à la pression, beaucoup d'entre nous doivent faire face à ce syndrome.

20 oct. 2015 Santé - Lecture : min.

psychologues

Horaires à rallonge, surmenage, stress et manque de reconnaissance peuvent conduire à l'épuisement professionnel. Le burn-out est un syndrome complexe qui peut toucher chacun d'entre nous.

Qu'est-ce que le burn-out ?

Le burn-out est à lo'origine lié au monde du travail, c'est ce qui le distingue de la dépression, ce terme a été employé pour la première fois en 1975 par Freudenberger. L'épuisement professionnel n'est pas une maladie mentale mais un syndrome d'épuisement à la fois physique, mental et émotionnel avec l’impression pour la personne d’être débordée, d’avoir une charge mentale continue et d’être constamment sous tension sans pour autant que la personne en ait conscience.

L'Organisation Mondiale de la Santé définit le burn-out comme « un sentiment de fatigue intense, de perte de contrôle et d'incapacité à aboutir à des résultats concrets au travail ».

En France, plus de 3 millions de personnes présenteraient un risque élevé de burn-out selon le cabinet Technologia. En faites-vous partie ? Faites notre test pour le savoir :

Plusieurs situations à risques qui peuvent conduire à un burn-out :

  • Une charge de travail trop importante ;
  • Un manque de reconnaissance ;
  • Un manque de communication.

De plus, certains changements dans l'entreprise peuvent fragiliser les équipes, c'est par exemple le cas :

  • D'un changement brutal de management ;
  • D'une situation imprévue ;
  • D'un harcèlement.

Le burn-out est dû à un stress permanent qui a fini par épuiser la personne.

Les victimes de burn-out ont généralement perdu du poids et présentent des troubles du sommeil ou de l'humeur, des crises de panique ou de larmes. Elles peuvent également présenter des maux de ventre, des douleurs ou une grande fatigue.

shutterstock-649682803.jpg

Comprendre l'évolution du burn-out

Le burn-out est difficile à diagnostiquer car les symptômes varient d'une personne à l'autre. Cependant, les experts s'accordent à dire qu'il existe quatre grandes phases dans la maladie :

  • Une phase d'alarme ;
  • Une phase de résistance ;
  • Une phase de rupture ;
  • Une phase d'épuisement.

La victime de burn-out change au fil des phases et c'est bien souvent l'entourage qui perçoit le problème en premier. Le burn-out apparaît en général chez les personnes qui sont très impliquées dans leur entreprise et qui ont des responsabilités.

Chacun d'entre nous peut être touché par un burn-out, toutes les catégories socio-professionnelles sont concernées même si on observe que les agriculteurs-exploitants sont les plus touchés, viennent ensuite les artisans, commerçants, chefs d'entreprises et les cadres.

Le burn-out à l’origine est lié au monde du travail mais aujourd’hui il dépasse le cadre de la sphère strictement professionnelle. En effet le burn out est également avéré chez des personnes ayant certes un travail prenant mais auquel s’ajoute la prise en charge de la famille, l’organisation de celle-ci. Cela touche en priorité les femmes mais l’accroissement des divorces amènent les hommes aussi vers ce type de risque.

Surmonter un burn-out

Une fois le diagnostic posé, la victime de burn-out est en arrêt maladie pour une période plus ou moins longue. Le but étant de se reposer et de faire le point sur ce qui s'est passé. Un travail avec un professionnel permet d'initier un changement et de préparer à la reprise du travail.

L'important étant de ne pas reprendre le travail dans les mêmes conditions qu'au moment du départ en arrêt maladie.

Photos : Shutterstock

2 J'aime

Laissez un commentaire

Le nom sera publié mais pas l'e-mail

INFORMATION BASIQUE SUR LA PROTECTION DES DONNÉES
Responsable: Verticales Intercom, S.L.
Finalités:
a) Envoi de la demande au client annonceur.
b) Activités de publicité et prospection commerciale pour divers médias et canaux de communication de produits et services propres.
c) Activités de publicité et prospection commerciale pour divers médias et canaux de communication de produits et services de tiers de différents secteurs d’activité, pouvant impliquer la cession de données personnelles aux dits tiers.
d) Segmentation et élaboration de profils pour des finalités de publicité et prospection commerciale.
e) Gestion des services et applications qu’offrent le Site aux Utilisateurs.
Légitimation: Consentement de l’intéressé(e).
Destinataires: Il est prévu de céder les données aux clients annonceurs pour mener à bien la demande d’information sur les services annoncés.
Droits: Vous avez le droit d’accéder, rectifier et éliminer les données ou de vous opposer au traitement des mêmes ou à l’une des finalités, ainsi que d’autres droits, comme il est expliqué dans l’information additionnelle.
Information additionnelle: Vous pouvez consulter l’information additionnelle et détaillée sur la Protection des Données sur psychologue.net/proteccion_datos

Commentaires (3)

À lire aussi