Les conséquences du confinement liées au COVID-19

Quelles sont les conséquences du confinement liées au COVID-19 (coronavirus actuel) ? Voici quelques informations.

5 MAI 2020 · Lecture : min.

PUBLICITÉ

Les conséquences du confinement liées au COVID-19

Le confinement a été mis en place ces derniers temps pour freiner le COVID-19 ou COrona VIrus Disease (la maladie du virus corona) trouvée en 2019.

Le confinement est un acte que tout un chacun peut mettre en place afin de stopper la propagation d'un virus, de manière générale. Aujourd'hui, pour le dire autrement, "en restant chez soi on sauve des vies".

Nous faisons effectivement face aujourd'hui à une crise sanitaire d'envergure internationale, pour ne pas dire mondiale. Cette crise nous touche donc sur plusieurs plans : sociétal, psychologique, social et financier.

1/ La crise sur le plan sociétal

Le virus du COVID-19 a afflué de manière exponentielle jusqu'à présent, et le confinement a été une des décisions prises par le gouvernement pour le contrer.

A l'échelle de la société, le confinement est pour tous : riche ou pauvre, grand ou petit, populaire ou non. Cette crise met la société entière sur un pied d'égalité.

Pour certains, il s'agira d'un confinement plus partiel que d'autres : les autorisations de sortie permettent en effet de sortir sous certaines conditions.

Des mouvements de soutien de plusieurs types se sont mis en place, et nombreux d'entre eux sont, pour ne pas dire tous, bénévoles. Ce dévouement de la part des citoyens est ainsi solidaire, car nous luttons tous contre cet ennemi pourtant invisible de nos yeux humains.

Aussi, la société française, à travers la crise sanitaire nous rappelle sa devise nationale avec l'égalité - due au confinement, la solidarité ou fraternité - à travers le bénévolat. Mais qu'en est-il de la liberté ? Qu'en est-il de ce premier point si important ?

Nous ne sommes certes pas en cage, et pouvons aller faire nos courses ou sortir pour un petit temps. Mais les conditions de ces sorties sont sous contrainte, ce qui peut être vécu très difficilement par certains.

2/ La crise sur le plan psychologique

De par son caractère inédit et subit, la crise sanitaire du Covid-19 a été au départ inattendue. Elle le reste encore aujourd'hui car certains n'ont pas eu l'expérience des anciens ayant vécu le contexte de guerre. Toutefois le confinement s'allongeant peu à peu, la plupart d'entre nous s'adapte. Il faut en fait quelques semaines à l'être humain pour s'adapter à une situation nouvelle.

Dans certains cas, cette adaptation se fait difficilement et crée une situation anxiogène et difficilement supportable. En fait, l'anxiété et l'angoisse sont normales. Pour rapidement se sortir de l'inextricable, accepter cette angoisse est un des premiers pas à faire.

Accepter l'angoisse ne veut pas dire accepter d'être angoissé au long cours mais plutôt accepter l'angoisse qui est générée par cette situation qui est anxiogène.

Une fois l'angoisse acceptée, la donne est changée : nous pouvons enfin nous pencher sur le "comment la surmonter ?"

Cette crise nous permet de nous adapter et cela veut dire trouver d'autres choses qui nous permettent de traverser cette situation. Ainsi de l'angoisse naît la créativité. Propre à chacun, certains choisiront de se concentrer sur le ménage, les activités manuelles - bricolage, jardinage, broderie etc - ou les activités plus intellectuelles - le travail, les formations qui affluent de toutes part, les lectures et les écrits. D'autres encore se concentreront plus sur des activités de détente - le visionnage de séries télévisées ou de films, les jeux vidéos ou de société, ou encore avec des activités physiques ou de bien-être - sport, danse, yoga, méditation.

Chacun trouve ce qui lui fait du bien et ce qui lui permettra d'avancer.

Le temps paraît distendu ou bien au contraire plus accéléré, ce qui peut aussi générer une adaptation du sommeil.

Il est important également de penser l'après confinement. Lorsque les vannes seront ouvertes, comment revenir à cette vie plus active, sociale et habituelle ? Les projets sont de cette manière aussi une source non négligeable parmi la créativité. Certains envisagent déjà de retrouver leurs proches et de fêter la fin du confinement et le retour des contacts visuels en présentiel.

3/ La crise sur le plan social

Avec le confinement, certains d'entre nous se retrouvent littéralement confinés avec les membres de leur maisonnée. Cela veut dire que certains qu vivaient déjà seuls sont isolés de leurs proches et que d'autres sont entassés dans un petit logement à huit. Cela peut créer des tensions parmi les proches qui sont ensemble.

Communiquer est donc primordial : oui à distance mais sur plusieurs modes. Les messages par sms, les messages vocaux disponibles sur certaines applications, les appels téléphoniques et appels en visio sont sur-consommés en cette période. Le monde social est en pause - pour ceux qui ne peuvent travailler en présentiel, mais ce n'est pas pour autant que les contacts sont absents.

Certains re créent d'ailleurs des contacts avec des personnes qui étaient perdues de vue hors confinement.

L'être humain est donc plein de ressources et arrive à se re-socialiser en utilisant les moyens de communication actuels.

Seulement, tout le monde n'a pas de connexion internet en étant dans un village reculé ou de moyens qui puissent le permettre.

4/ La crise sur le plan financier

Au niveau économique, la situation est critique. La moitié de la population est au chômage ou au chômage partiel du fait du Covid-19.

En effet, pour les non soignants ou personnes qui ne sont pas en première ligne, le travail est impossible ou réalisé depuis le domicile en télétravail.

Pour ceux qui ne travaillent plus de manière temporaire - jusqu'à nouvel ordre, les finances commencent à être impactées ou du moins pourraient l'être dans l'avenir.

Le dé-confinement se fait attendre pour les commerces qui se voient fermés en raison de ces finances. La situation économique de l'État en pâtit donc, mais est sacrifiée au profit des vies que l'on sauve par le confinement.

Enfin, nous partageons tous cette crise sanitaire mais pas forcément sur tous les plans. Là où le côté psychologique et social en impactent beaucoup, seul le côté financier en impactent d'autres.

En restant confinés, nous participons à cette crise mais nous ne sommes pas contraints de la subir mais de faire avec. Développer différentes choses nous permettra de tenir dans la durée le long de cette crise sanitaire.

Photos : Shutterstock

PUBLICITÉ

Écrit par

Sabrina Caron-Merzouk

Voir profil
Laissez un commentaire

PUBLICITÉ

derniers articles sur anxiété