Le mutisme sélectif chez l'adulte : causes, symptômes et traitement

Le mutisme sélectif est un trouble anxieux grave dans lequel une personne ne peut pas parler dans certaines situations sociales.

17 JUIN 2020 · Lecture : min.
Le mutisme sélectif chez l'adulte : causes, symptômes et traitement

Le mutisme sélectif est un trouble anxieux dans lequel la personne qui en souffre ne parle pas dans certaines situations sociales. Ce trouble est généralement plus fréquent chez les enfants, mais il affecte également les adultes.

Un individu atteint de mutisme sélectif comprend bien ce que les autres disent et est capable de parler parfaitement, mais dans certaines circonstances, il lui est impossible de communiquer.

Quiconque souffre de mutisme sélectif parle librement avec certaines personnes, telles que sa famille proche et ses amis, mais quand il est avec d'autres, il est tellement paniqué et effrayé qu'il se sent paralysé, gelant le discours.

Parce qu'ils ne comprennent pas bien les raisons qui les empêchent d'avoir une conversation avec des personnes spécifiques, l'adulte atteint d'un mutisme sélectif présente généralement un niveau d'anxiété très élevé.

Les causes du mutisme sélectif

Les experts considèrent le mutisme sélectif comme une sorte de phobie dans laquelle l'individu a d'énormes difficultés à interagir avec d'autres personnes dans certains contextes sociaux. En règle générale, le trouble provient de l'enfance. Certains événements quotidiens, comme un changement d'école, l'activent et deviennent un modèle. Les causes du mutisme sélectif chez l'adulte ne sont pas entièrement claires, mais ceux qui en souffrent ont tendance à souffrir d'anxiété. Ce sont aussi souvent des personnes plus insécures.

Selon les chercheurs, il n'y a aucune preuve que des abus ou un traumatisme déclenche le trouble. Lorsque le mutisme se manifeste comme un symptôme de stress post-traumatique, le schéma est très différent, car la personne cesse soudainement de parler dans des contextes où elle n'avait auparavant aucune difficulté.

Une autre erreur courante est de confondre la timidité avec le mutisme sélectif. Les personnes timides ont un peu de mal à parler au début, mais au fil du temps, elles participent aux conversations. Ceux qui souffrent de mutisme sélectif ont une incapacité permanente de parler à certaines personnes et dans certaines situations.

La condition chez l'adulte a été peu étudiée et il y a une réelle déficience des services d'aide car elle passe souvent inaperçue. Alison Wintgens, conseillère nationale pour le mutisme sélectif au Royal College of Speech and Language Therapists du Royaume-Uni.

Les symptômes du mutisme sélectif

Les symptômes les plus fréquents observés chez les adultes atteints de mutisme sélectif sont :

  • Augmentation de l'anxiété, de la tension musculaire et de la fréquence cardiaque lorsque vous côtoyez certaines personnes ;
  • Mal-être et nervosité à l'idée de devoir être au même endroit que certaines personnes ;
  • Impossibilité de parler dans certaines situations et avec certaines personnes ;
  • Sentiment de soulagement lorsque vous vous éloignez de ce qui cause cette peur ;
  • Symptômes physiques : douleurs à l'estomac, vertiges, essoufflement, diarrhée, maux de tête.

Traitement

Le mutisme sélectif affecte toutes les sphères de la vie de la victime en raison des difficultés de maintenir des liens sociaux. De plus, les personnes atteintes de mutisme social sont souvent mal comprises et considérées comme étranges, manipulatrices, distantes ou indifférentes.

Avec un traitement approprié, les adultes peuvent surmonter un mutisme sélectif. Cependant, ces personnes peuvent continuer à subir les conséquences psychologiques de passer des années sans normalement interagir avec les autres ou être incapables de développer leur potentiel scolaire ou professionnel.

Les traitements psychologiques qui présentent les meilleurs résultats pour le mutisme sélectif sont :

  • Thérapie systémique : axée sur la compréhension et la modification de la dynamique de divers types de relations (travail, famille, amitié, etc.). Elle se caractérise par la recherche de solutions pratiques aux problèmes.
  • Thérapie cognitivo-comportementale : le psychologue propose des directives spécifiques qui réduisent progressivement le niveau d'inconfort que la personne éprouve lorsqu'elle doit parler à certaines personnes. Ce type de thérapie est basé sur l'idée que nos pensées sont les causes de nos comportements. Ainsi, lors de leur modification, la situation qui nous affecte cessera de le faire.

Photos : Shutterstock

PUBLICITÉ

psychologues
Écrit par

Psychologue.net

Notre comité d'experts, composé de psychologues, psychothérapeutes et psychopraticiens agréés, s'engage à fournir des informations et des ressources précises et fiables. Toutes les informations sont étayées par des preuves scientifiques et contrastées pour garantir la qualité de leur contenu.
Consultez nos meilleurs spécialistes en anxiété
Laissez un commentaire

PUBLICITÉ

Commentaires 4
  • Timmy

    ☺️ très ravi d'entendre ça. Je me reconnu parceque j'ai du mal à interagir quand je suis en compagnie des jeunes de ma génération, je deviens nerveux d'un coup, je parle pas jusqu'à cequ'on me pose une question ou qu'on s'adresse à moi. C'est pareil dans mon quartier et à maison, j'ai du mal à m'exprimer avec mon frère qui est juste mon voisin, et avec ses locataires c'est juste bonjour bonsoir. Ils sont pourtant une belle famille , très sociable. Pareil avec mon frère, je reste chez moi toute la journée, j'ai peur d'affronter les gens. J'ai eu une enface et une adolescence très instable et c'est le fruit de ça. J'en souffre énormément...

  • Dirac00

    Incroyable je tombe sur sa en cherchant autre chose, sa me correspond vraiment mais c’est drôles tout en le sachant je n’avais jamais percuté, je trouve sa très drôle c’est très intéressant, peut être vais-je réussir maintenant a régler ce problème !! xD Merci namaste

  • Dan Apollinaire Dramou

    Ma fille âgée de 18 ans ne parle pas à la maison depuis 2015. Que faire pour qu'elle puisse parler

  • Lolo

    Et si le mutisme était une envie, une façon de lutter contre sa douleur? se concentrer pour vivre avec elle comme un compagnon qui vous suivra pour le restant de vos jours? Si le mutisme était un choix? Je suis un homme démoli qui a perdu il y a 5 ans la seule femme qu’il aimait. Je veux vivre seul et étendre la garde sur ma fille de 8 ans.. je veux juste être bien sous anesthésie. On me répète à qui veut l’entendre que je ne vais pas bien, que ce n’est pas normal, que je vais me reconstruire….je suis tout à fait construit et ce mot n’est pas un appel au secours mais un camouflet à destination de tous ceux qui me veulent du bien, paraît il parce que la tristesse serait une maladie. Parce qu’aimer sans retour serait du masochisme…j’en ai tellement assez d’entendre ces conneries fondées sur le bonheur à tout prix, l’amour de soi égoïste. Alors j’aimerais avoir le courage de me taire, de ne plus penser et voir la solitude comme un bienfait.

derniers articles sur anxiété

PUBLICITÉ