Le sommeil, pilier de notre santé

<strong>Article révisé</strong> par le

Article révisé par le Comité Psychologue.net

Il est bon de se rappeler que pour bien dormir, il existe quelques préalables…

28 OCT. 2019 · Lecture : min.
Le sommeil, pilier de notre santé

À l’heure où nous renouons avec l’heure d’hiver, rappelons-nous que le sommeil, est un des piliers de notre bonne santé.  Selon les personnes, le temps de sommeil nécessaire varie de 6 à 9 heures. L’excès ou le manque de sommeil ou les insomnies à répétition peuvent cependant avoir de sérieuses conséquences sur la santé….

Les troubles du sommeil peuvent :

  • Fragiliser le système immunitaire
  • Causer le diabète
  • Causer des troubles de la nutrition (augmente la sensation de faim)
  • Abîmer la mémoire et la concentratio
  • Baisser le niveau de mélatonine dans votre corps et fragiliser ainsi le système endocrinien (hormonal)
  • Créer du stress 
  • Provoquer des maladies cardiaques
  • Jouer sur la digestion (constipation notamment)
  • Favoriser la dépression, etc.

Ainsi donc, s’occuper de son sommeil est une priorité absolue pour se préserver de maladies ou rester en bonne santé.

Une bonne hygiène de vie commence par un bon sommeil et ce, avant même, de décider quelle doit être sa stratégie alimentaire ou l’activité physique que l’on souhaite exercer.

Nous sommes encore nombreux à mal dormir et s’intéresser à quelques solutions devient opportun à l’entrée de l’hiver. Se rappeler que pour bien dormir, il existe quelques préalables…

1/ Préparer sa chambre à coucher 

Le sommeil, est précieux, donc l’endroit où l’on dort aussi… Etre dans le noir total de manière à supprimer toutes les sources possibles de lumière.. De même, retirer tous les appareils électroniques de la chambre. Les petites lumières ou les ondes qu’ils émettent souvent ne dérangeront plus, et le champ magnétique où l’on dort sera réduit.

Abaisser la température de sa chambre, autour de 18/20 °on dort mieux. On peut même garder la fenêtre ouverte…mais attention au froid et à la lumière du matin.

2/ Soigner son lit

Pour bien profiter des bras de Morphée, il est bon de réserver son lit au seul sommeil. Lit bien fait avec de quoi se couvrir pour être au chaud et emmitouflé (surtout si on baisse la température). Si besoin avoir à proximité un petit flacon d’huile essentielle de lavande et un mouchoir pour y laisser quelques gouttes, et ce pour favoriser l’endormissement

3/ Créer des « rites de la nuit »

Un sommeil de qualité repose sur une bonne hygiène de nuit, par exemple :

  • S’endormir toujours à la même heure, de préférence avant minuit (les heures avant minuit comptent double). 
  • Avoir une activité reposante le soir : la lecture, la méditation, un massage de votre conjoint (ou un auto massage dans le sens des aiguilles d’une montre de son ventre –siège des émotions, l’écoute d’une musique douce…).
  • Démarrer son endormissement par quelques profondes respirations ventrales en suivant le déplacement de l’air dans son corps ; on peut également rajouter une couleur pour le déplacement de l’air.

3/ Fuir les écrans

Les écrans ont un effet désastreux sur le sommeil, ont un impact sur la physiologie et la psychologie d’un individu. [la lumière bleue est en cause], mais aussi la stimulation du cerveau sans moment d’interruption suffisant.

Mieux vaut prendre un bain chaud avec un bon livre avant de dormir que de regarder la TV ou son portable juste avant de dormir. Si vous devez penser à Pourquoi ne pas penser plutôt aux gens qu’on aime, ou a de joyeux souvenirs,? On n’en dormira que mieux. 

4/ Adopter une alimentation adaptée

Pour bien dormir, il faut bien digérer, et donc manger simple et plus léger le soir : légumes, certaines céréales, poissons, laitages légers, fruits par exemple… éviter la viande car le travail de digestion est plus important encore

Le problème est que, compte tenu de nos horaires professionnels parfois décalés…. C’est le soir que l’on peut s’accorder un bon moment tranquille, seul ou en famille… et on privilégie le repas, avec des aliments parfois difficiles à digérer… Dans ce cas dîner au moins deux heures avant de se mettre au lit.

Attention aussi aux sucres ou aliments rapidement toxiques comme l’alcool, le café… qui nuisent au sommeil.

5/ S’exposer au maximum à la lumière dans la journée

Notamment au cœur de l’hiver (ce n’est pas pour rien que les Scandinaves pratiquent la luminothérapie pour surseoir à la lumière carencée en hiver). Faire du sport! 

L’exposition à la lumière permet de créer de la mélatonine (qui sera synthétisée pendant la nuit), l’hormone qui joue entres autres choses sur le sommeil.      

Enfin respecter sa propre horloge biologique à savoir des cycles de 90 minutes de sommeil, et ce, pour trouver le sommeil au meilleur moment :

Notre Horloge

  • endormissement (on baille les idées se brouillent…)
  • sommeil lent léger (on entend, on comprend sans pouvoir agir…) | 90 mn
  • sommeil lent profond (on n’entend plus rien…)   
  • sommeil paradoxal (on rêve) | environ 20 minutes
  • quelques minutes de latence, on se réveille ou on prend un nouveau cycle.

Photos : Shutterstock

Écrit par

LAGORCE Catherine

Voir profil
Laissez un commentaire
Le nom sera publié mais pas l'e-mail

Derniers articles sur Actualités