Psychologue.net
Psychologue.net
Sur Google Play Sur la App Store

Le sport : un bien-être physique et moral - Témoignage

<strong>Article révisé</strong> par le

Article révisé par le Comité Psychologue.net

Étroitement lié avec la psychologie, le sport est synonyme de bien-être. Mathé nous livre son témoignage, celui d'une soixantenaire pour qui le sport est très important.

18 nov. 2014 · Lecture : min.
Le sport : un bien-être physique et moral - Témoignage

Mathé court plusieurs fois par semaines, en plus de faire de la natation et du vélo. Le sport a une grande place dans sa vie, et l'aide à se sentir bien physiquement comme psychologiquement. Témoignage d'une sportive soixantenaire qui se prépare d'ores et déjà pour son futur marathon...

Le sport que j'aime le plus est la course à pied, car on peut la pratiquer de manière spontanée, sans contraintes d'horaires ou de disponibilité des uns ou des autres. De plus, c'est un sport d'extérieur, au plus près de la nature. Et c'est aussi un sport peu coûteux : au début, il demande juste une bonne paire de chaussures ! On améliore après si besoin.

Pour autant, si l'on débute dans la pratique d'un sport, et notamment dans la course à pied, mieux vaut faire un bilan avec son médecin si l'on a eu des soucis de santé.

J'en suis venue à ce sport un peu par hasard, mais aussi par défi de l'inconnu et par lassitude des contraintes horaires des autres sports que je pratiquais, qui étaient assez incompatibles avec mon travail : je n'arrivais jamais à faire quelque chose de régulier.

Pratiquer ce sport m'aide à me sentir bien en accord avec la nature, bien à l'écoute de mon corps et de ma tête. Il me permet de maintenir ma forme physique et de mieux gérer les situations de stress et relativiser les tracas quotidiens. La course à pied vide bien la tête et donne beaucoup d'énergie, particulièrement parce qu'on apprend à se surpasser. Être régulier dans l'effort est un travail autant qu'une motivation. C'est toujours dur au début, et on se trouve toujours de bonnes raisons de ne pas avoir le temps ! Et pourtant, au fur et à mesure, le sport devient aussi indispensable pour le corps que pour la tête.

Pour moi, la course à pied est aussi un moyen agréable de découvrir facilement une nouvelle région, en courant sur les chemins de randonnée. En étant proche de la nature, on apprend aussi à la respecter.

running-woman.jpg

Malgré tout, avant une compétition, je ne me sens pas très tranquille de me mesurer aux autres et de ne pas bien gérer ma course, mais je suis en même temps un peu excitée par le défi qui m'attend!

Pour moi, la pratique d'un sport est importante car elle me permet de garder une bonne forme physique pour les années à venir, d'entretenir mon moral et de toujours m'étonner en me surpassant. C'est très motivant !

En ce qui me concerne, j'alterne la course à pied, la natation et le vélo car je trouve cela complémentaire : non seulement ça fait travailler des muscles différents, mais ça évite aussi toute routine ou lassitude.

En sport, je fais participer la famille ! J'essaie d'entraîner petits et grands à courir ou faire un autre sport pour rester en forme et leur montrer qu'il n'y a pas d'âge pour bouger et se sentir mieux.

D'ailleurs, je me suis inscrite au marathon de New-York pour l'année prochaine ! C'est un grand défi, pour lequel il faut s'entraîner avec méthode et sérieux, prendre des conseils avisés, participer à des courses et rester humble devant ses capacités. Mais surtout, je le ferai avec une amie qui vit au Canada, du mieux que je pourrais ! Je sais que toute ma famille sera là pour m'encourager.

Photos : Wikimediacommons
psychologues
Écrit par

Louise-Alison Mulatier

Laissez un commentaire
Le nom sera publié mais pas l'e-mail