L'endométriose, une maladie complexe

<strong>Article révisé</strong> par le

Article révisé par le Comité Psychologue.net

Une femme sur dix est touchée par l'endométriose, souvent diagnostiuqée avec cinq années de retard en moyenne...

15 JUIL. 2019 · Lecture : min.
L'endométriose, une maladie complexe

L'endométriose n'est pas unique mais plusieurs car cette maladie ne se développe pas de la même façon d'une femme à une autre. C'est ce qui fait sa complexité car elle se montre sous différentes formes à divers endroits et dans différentes proportions. 

Le diagnostic

Tissu qui tapisse l'utérus, l'endomètre s'épaissit lors du cycle en vue d'une potentielle grossesse, et s'il n'y a pas fécondation, il se désagrège et saigne. C'est ce qu'on appelle les règles. Chez les femmes souffrant d'endométriose, des cellules vont remonter et migrer via les trompes, ce qui provoque alors des lésions, des kystes ovariens ou encore des adhérences dans les organes colonisés. À savoir que cette colonisation peut aussi s'étendre aux appareils urinaire, pulmonaire et digestif.

Potentiellement toutes les femmes réglées peuvent souffrir d'endométriose. La majorité des femmes souffrant d'endométriose se plaignent de douleurs gynécologiques violentes depuis leur puberté. Aujourd'hui encore l'endométriose est généralement diagnostiquée avec 5 ans de retard et souvent par hasard. Un temps durant lequel l'endométriose a eu le temps de causer des dommages sur différents organes. 

Le diagnostic est fait par le médecin, gynécologue ou généraliste. Le professionnel prescrira alors différents examens qu'il jugera nécessaire pour diagnostiquer l'endométriose, et notamment : une échographie / IRM / hystérographie / échographie endorectale / coloscopie virtuelle / uroscanner, etc.

Quels sont les symptômes ?

La douleur reste le principal symptôme. La douleur due aux règles douloureuses, pendant les rapports sexuels, une défécation douloureuse, une difficulté à uriner, des douleurs lombaires, abdominales, des douleurs pelviennes ou lombaires jusque dans la jambe ou encore des douleurs pelviennes fréquentes.

Ces douleurs ne passent pas avec du paracétamol, ce sont des douleurs dites invalidantes qui entraînent une incapacité totale ou partielle durant plusieurs jours, et dans certains cas nécessitent des antalgiques puissants et même morphiques.

Voici une liste des principaux troubles et douleurs associés à l'endométriose :

  • des règles douloureuses et des saignements ;
  • l'infertilité ;
  • des troubles digestifs ;
  • des troubles urinaires ;
  • une fatigue chronique ;
  • des douleurs pelviennes et lombaires ;
  • douleurs lors des rapports sexuels (dyspareunie).

Les traitements face à l'endométriose

S'il n'existe pas de traitements définitifs pour lutter contre l'endométriose, un suivi médical à vie est nécessaire et d'autres traitements sont possibles pour apaiser la douleur :

  • un traitement hormonal : empêcher la survenue des règles permet à certaines femmes de ne plus souffrir grâce à la prise de la pilule ou la pose d'un stérilet ;
  • une cure de ménopause artificielle : des oestrogènes sont réintroduits sous contrôle médical, cela permet d'éviter une privation trop brutale pour l'organisme ;
  • un traitement chirurgical : ce traitement peut être envisagé en collaboration avec une équipe médicale en lien avec les antécédents de la patiente, de son quotidien et de son désir de grossesse.

Et la thérapie dans tout ça ?

Dans le cadre de l'endométriose, un besoin de soins sur le long terme existe clairement. D'ailleurs un programme d'éducation thérapeutique a vu le jour en 2016. L'objectif de cette démarche auprès des patientes et de leurs proches est de les aider à gérer leur maladie et leur traitement au mieux pour qu'elles deviennent toujours plus autonomes. L'objectif est donc clairement une meilleure qualité de vie

Cet accompagnement se traduit par des entretiens individuels et des ateliers de groupe, en fonction des besoins de la patiente. La thérapie n'est donc pas à négliger si vous souffrez d'endométriose et que vous souhaitez améliorer votre quotidien.

Photos : Shutterstock

psychologues
Linkedin
Écrit par

Psychologue.net

Laissez un commentaire
Le nom sera publié mais pas l'e-mail

derniers articles sur santé