Psychologue.net
Psychologue.net
Sur Google Play Sur la App Store

Les 5 choses à ne pas dire à quelqu'un qui souffre de dépression

<strong>Article révisé</strong> par le

Article révisé par le Comité Psychologue.net

En étant confronté à une personne déprimée, on peut avoir envie de lui prodiguer des conseils. Pourtant, souvent, ces petites phrases ne font qu'accentuer le mal-être.

22 mars 2017 · Lecture : min.
Les 5 choses à ne pas dire à quelqu'un qui souffre de dépression

Souvent, on a tendance à dire à nos proches, à notre famille, à nos amis, comment agir, que penser et que faire lorsqu'ils se sentent tristes ou qu'ils ont le cafard. Personne n'aime voir quelqu'un de triste ou la tête basse. De plus, il est peu agréable d'être près de quelqu'un de mélancolique qui transmet sa tristesse et son apathie. Ainsi, avec les meilleurs intentions, nous essayons de donner notre point de vue et ce que nous considérons comme nos meilleures recommandations, mais il se trouve qu'elles sont souvent peu adaptées.

La dépression est le trouble psychologique le plus fréquent, affectant 122 millions de personnes dans le monde. Actuellement, il s'agit de la quatrième cause de souffrance et d'incapacité dans le monde, mais certaines études prédisent qu'en 2020, elle deviendra la deuxième cause de souffrance. Elle atteint surtout les hommes et femmes entre 25 et 44 ans, mais les chiffres augmentent sans cesse chez les adolescents.

Les causes de la dépression dépendent de chaque personne : on sait qu'elle a des origines biologiques (génétique, neurochimique, santé physique), psychologiques (style cognitif, comportement, affrontement de la réalité) et sociales (mal-être avec l'entourage, stress, influences culturelles).

Il est évident que, même si les médicaments anti-dépresseurs sont utiles, ils doivent être accompagnés d'un bon suivi psychologique qui va aider la personne à se défendre, à résoudre ses problèmes, à penser avec clarté, à engager des relations positives, et à surmonter les situations compliquées.

En étant confronté à une personne qui est dans un état dépressif, on peut souvent avoir envie de lui donner des conseils. Pourtant, certaines petites phrases sont inadaptées et ne feront que culpabiliser l'autre.

shutterstock-789016690.jpg

Les phrases inadaptées pour aider quelqu'un en dépression

  • "Je comprends ce qu'il t'arrive, il m'est arrivé des choses pires."

Le premier objectif, lorsqu'on veut aider quelqu'un qui déprime, est de lui offrir un espace où se déverser. Lorsque quelqu'un se sent mal, que ce soit parce qu'il lui est arrivé quelque chose ou parce que c'est sa nature, savoir que d'autres ont vécu pire ne les fait pas se sentir bien et n'allège pas leur douleur. En lui expliquant à quel point notre histoire est pire, on ne permet pas à la personne de parler de sa propre douleur car on centre l'histoire sur soi et non sur l'autre. De plus, cela risque de faire culpabiliser la personne, qui va penser que sa douleur n'est pas légitime. Nous avons tous souffert dans notre vie, mais il faut savoir que les motifs de souffrance, la manière dont on les ressent et les ressources pour les affronter ainsi que les compétences sont différentes pour chacun.

C'est pourquoi il est préférable de dire à la personne qu'on est là pour l'écouter et pour l'aider à trouver la manière de résoudre ce qui la fait souffrir, en comprenant le problème et en analysant les solutions possibles.

  • "Je ne comprends pas pourquoi tu déprimes, on a tous des problèmes, pourquoi tu ne te bats pas ?"

La dépression n'est pas quelque chose qui se choisit ou peut se surmonter comme s'il s'agissait de quelque chose d'agréable. La dépression est une maladie réelle, un trouble psychologique qui a de fortes répercussions sur la vie de la personne qui en souffre. La façon d'appréhender un trouble et la manière dont il affecte tout un chacun diffère pour chaque individu. Dire ce type de phrase ne génère que des pressions et de la frustration chez la personne vers qui elle est dirigée, car si tout dépendait de la volonté de la personne, elle n'aimerait pas se sentir dépressive.

Au contraire, participer avec la personne à la recherche d'une aide en lui faisant prendre conscience de son problème, et que si elle n'a pas les ressources personnelles pour le surmonter, l'aide d'un professionnel peut être utile lui permettra de ne pas se sentir jugée et pourra lui offrir une lueur d'espoir pour sortir de son état actuel.

  • "Demain tu verras les choses d'un autre oeil et ça ira mieux."

Et si ce n'est pas le cas demain ? Personne ne peut avoir la certitude que demain sera un jour meilleur et, évidemment, si la situation ou la manière d'agir de la personne restent les mêmes, il est peut probable qu'elle se sente mieux d'un coup de baguette magique. C'est pour cela qu'il est important de ne pas faire de fausses promesses. En outre, cela ne peut que générer de la frustration et de la culpabilité chez la personne, qui sait très bien que le jour suivant ne sera pas meilleur et que changer sa façon de penser ou sa façon d'agir ne changera rien à la situation.

Il est préférable d'être aux côtés de la personne et de l'aider à réaliser de petits plans qui l'aideront à avoir un peu de joie ou lui apporteront des façons de penser alternatives plus adaptées et positives pour qu'elle affronte la situation depuis une perspective distincte.

shutterstock-562303459.jpg

  • "Je pense que tu exagères, ce n'est pas si grave"

Lorsqu'on est déprimé, il ne s'agit pas d'exagérer ou non. Être déprimé, c'est concevoir le monde, le passé, le présent, et surtout le futur, avec un regard pessimiste et décourageant. Cette manière d'interpréter les expériences, le vécu ou les circonstances ne se choisit pas, il est important d'insister là-dessus : la dépression est une véritable maladie, on ne choisit pas de l'avoir et personne ne se complaît dans cet état. Pour autant, ce n'est pas un manque de volonté de ne pas réussir à sortir de cette maladie.

Il est important de faire preuve d'empathie pour l'autre personne, en lui faisant comprendre que vous êtes là pour elle même si vous ne comprenez pas tout ce qu'elle vit, et en lui proposant des solutions pour essayer de voir la situation d'un autre angle. En lui faisant comprendre que ce qu'elle vit est négatif mais que vous êtes là pour l'aider à le surmonter autant que possible, vous lui redonnerez de l'espoir.

  • "Il faut y mettre un peu du tien pour aller mieux"

Si c'était aussi facile, la personne l'aurait fait depuis longtemps. La difficulté pour cette personne, c'est que ce que vous proposez, à cet instant, avec ce problème, n'est tout simplement pas réalisable. Le sentiment d'impuissance que génère cette phrase chez la personne qui souffre est immense et, évidemment, dénote un grand manque de compréhension car cela serait évidemment le plus évident à faire. La personne ne peut tout simplement pas le faire et, même si elle pouvait, elle ne saurait pas par où commencer.

Comme nous l'avons déjà dit, vous pouvez évoquer avec la personne, sans la brusquer, la possibilité de se faire aider par un professionnel pour l'aider à sortir de là.

Photos : Shutterstock

psychologues
Écrit par

Psychologue.net

Laissez un commentaire
Le nom sera publié mais pas l'e-mail
Commentaires 3
  • B2R

    Plus que ce qu'il ne faudrait pas (idéalement) dire à ces êtres chers qui souffrent, que serait-il préférable de prononcer comme mots d'apaisement ?

  • Oliverius

    Merci pour ce très bon article. C'est en effet quelque chose que l'on connaît bien lorsque l'on doit venir en aide à une personne proche atteinte de dépression, et dans ce cas il s'agit d'être très attentif et attentionné envers elle.

  • zonpilouber

    On fait comme si l'on ignorait. C'est la moindre des choses afin de passer un moment pour égayer cette personne, je pense que c'est à peu prés tout ce que l'on puisse faire !!