Les outils de la fasciathérapie et de la pédagogie perceptive

<strong>Article révisé</strong> par le

Article révisé par le Comité Psychologue.net

Les outils : La place du corps dans la thérapie, l'entretien verbal, la gestuelle et la méditation pleine présence.

25 FÉVR. 2019 · Lecture : min.
Les outils de la fasciathérapie et de la pédagogie perceptive

Les outils que j'utilisent lors de la séance en fasciathérapie et en pédagogie perceptive.

La place du corps

Le corps depuis cette approche n'est pas celui vu "de l'extérieur", comme le corps assujetti aux critères esthétiques, de performance, ou simplement mécanique, comme un véhicule qui nous transporte dans notre quotidien...

Ici il s'agit du corps vu du "dedans", celui avec lequel nous pouvons, sous certaines conditions, apprendre à entrer en résonance, de part sa fibre naturellement sensible.

C'est à travers cet apprentissage que la personne entre dans une relation intime avec elle-même, où ses potentialités se révèlent progressivement au contact de ses perceptions.

Nous nommons ce rapport particulier au corps : « Le Corps Sensible".

L'accompagnement manuel en Pédagogie Perceptive est un toucher de relation qui, par ses points d'appui, ses sollicitations cutanées, développe et soutien l'attention de la personne, orientée vers son corps.

Ainsi tous les instrument internes (intention, perception, mémoire, intelligence...) sont mobilisés pour permettre de prendre conscience plus finement de la qualité de relâchement des tensions du corps.

Chaleur, apaisement, présence à soi, sentiment d'exister sont autant d'exemples de témoignages d'expériences amenant à une meilleur confiance en soi, une plus grande stabilité émotionnelle...

Le plus souvent, ces sensations offrent une rencontre de soi renouvelée, enrichie, au cœur de son corps, dans le respect d'un toucher de relation doux et non-intrusif.

C'est souvent l'accompagnement manuel par lequel la personne débute son parcours en Pédagogie Perceptive. Allongée, au repos, cette étape permet à la personne de se percevoir dans l'intimité de son corps, sorti de son anonymat.

shutterstock-360192704.jpg

L'entretien d'explicitation

Chaque expérience, sensation est de nature curieuse, nouvelle, étonnante. Aussi, il convient d'expliciter, de décrire celles-ci afin de pouvoir reconnaître le sens qu'elles contiennent car c'est celui-là qui reste...

C'est cette nouvelle sensation corporelle avec laquelle la personne va enrichir son regard sur elle-même, les autres, ses actions etc.

En Pédagogie Perceptive, le rôle du praticien est d'accueillir le témoignage de la personne avec neutralité, et de l'inviter à décrire avec le plus de finesse possible le contenu de ses sensations :

"Qu'avez vous ressenti lors de cette expérience ?", "De quelle partie du corps s'agissait-il ?",

"Que vous apparaît-il de nouveau ?", "Cela vous évoque-t-il quelque chose ?"...

Progressivement la personne accueil un nouveau point de vue, de nouvelles compétences, par exemple :

  • Soutenir son attention et sa présence pour mieux s'engager dans l'action...
  • Sentir ses élans internes pour se lancer dans de nouveaux projets
  • Etre capable d'observer une situation tout en étant dans l'action
  • Rester stable dans son corps pour maintenir sa confiance en soi
  • Sentir ses contours corporels pour mieux respecter ses limites, et celles des autres...

L'accompagnement Gestuel ou "Gymnastique Sensorielle"

La pédagogie Perceptive est souvent perçue comme une "thérapie de l'action" :

son enjeu est donc de rendre possible des élans, des rythmes, des mouvements jusque-là "gelés", dans les « imperçus » du corps.

La main du praticien vient se placer en relais au geste, rendant ainsi au corps sa liberté de mouvement et son autonomie. La personne retrouve ses orientations, ses amplitudes, et synchronise ses états d'âme à son expression corporelle.

Dans un premier temps la personne est invitée à bouger en lenteur ponctuée de postures, dans le respect d'une forme codifiée élaborée depuis la physiologie du corps, que l'on appelle "Gymnastique Sensorielle". Dans un deuxième temps, elle se laissera guidée par ses propres impulsions internes dans un mouvement libre.

shutterstock-526824301.jpg

La Méditation Pleine Présence

La Méditation Pleine Présence, ou Introspection Sensorielle, est le moment où au cœur de son silence interne la personne prend le temps de percevoir tant ses modulations physiques que psychiques.

Dans cet état, à la fois on s'observe et on laisse son corps se relâcher, pour atteindre un nouvel équilibre.

La personne apprend à accueillir l'émergence de nouvelles pensées, de nouvelles possibilités d'être à soi et au monde afin de nourrir sa vie quotidienne.

Une pratique pour quel public ?

À ceux qui souhaitent :

  • développer la confiance en soi, sa sérénité, sa créativité,
  • se réconcilier avec ses capacités d'apprentissage, de transmission,
  • soulager les tensions corporelles, oppressions, crispations, blocages...
  • se montrer, s'insérer dans un groupe sans être déstabilisé,
  • se préparer à des situations à risque : accouchement, examens, entretiens...
  • rencontrer ses potentialités, enrichir ses actions, entreprendre de nouveaux projets…
  • se sentir vivant, retrouver le gout de soi, un sens à sa vie, un rythme harmonieux, devenir acteur…

...et à tous ceux qui souhaitent faire de leurs vies la réalisation de leurs rêves

les plus audacieux !

Photos : Shutterstock

Écrit par

Bouchy Marie-Agnes

Voir profil
Laissez un commentaire
Le nom sera publié mais pas l'e-mail
1 Commentaires
  • BOUCHY MARIE-AGNES

    Une conférence se donnera à Egly au Centre de l'Arbre de Vie. 106 avenue de Verdun. Le Samedi 2 mars 2019 à 10h45 Fasciathérapie et Pédagogie Perceptive

derniers articles sur confiance en soi