Psychologue.net
Psychologue.net
Sur Google Play Sur la App Store

L'hypnose intégrative en détails

<strong>Article révisé</strong> par le

Article révisé par le Comité Psychologue.net

L'hypnose intégrative est une technique de prise en charge complémentaire au suivi psychologique. Nous vous expliquons tout dans cet article.

19 janv. 2018 · Lecture : min.
L'hypnose intégrative en détails

orsque l'on réalise un suivi psychologique, le praticien peut parfois proposer une séance d'hypnose. Quels en sont les bénéfices ? Comment cela fonctionne ? Nous vous expliquons tout dans cet article.

Peut-être l'avez-vous déjà remarqué, mais nombreux sont les psychologues qui proposent des prises en charge complémentaires : ainsi, en plus d'un suivi thérapeutique, ils réalisent par exemple des séances d'hypnose, de pleine conscience, d'EMDR, de relaxation ou encore de sophrologie. Alors, pourquoi choisir l'hypnose ?

L'hypnose encadrée par un professionnel permet de faire le point sur sa vie et d'atteindre ses objectifs. L'hypnose intégrative, provenant du courant ericksonien, est un outil que de nombreux psychologues utilisent car elle a l'avantage d'être personnalisée. Ainsi, le patient devra aller lui-même à la recherche des solutions. En mettant le patient dans un état mental de bien-être, l'hypnose intégrative va lui permettre d'accélérer son cheminement mental, et ainsi de retrouver plus rapidement les solutions aux barrières qu'il a dans sa vie.

Comment fonctionne l'hypnose ?

Beaucoup d'a prioris, souvent négatifs, entourent la pratique de l'hypnose. Son but est de plonger par la voix le patient dans son inconscient afin qu'il y chemine de lui-même, de façon consciente et inconsciente, et initie lui-même les changements nécessaires pour aller mieux. Il s'agit de faire ressentir un bien-être au patient, afin qu'il recherche en lui-même les moyens d'aller mieux au quotidien.

L'hypnothérapeute utilise notamment les émotions et l'affectif pour effectuer un travail sur les états internes, en vue de la libération des traumatismes. Grâce à cet état de transe, cet état de conscience extraordinaire, le patient va pouvoir explorer ses mondes intérieurs et extérieurs dans le but d'évoluer au mieux.

shutterstock-187807010.jpg

L'hypnose n'est pas passive : c'est une manière active de s'observer, d'observer son intimité et son rapport au monde. Elle permet de se voir en se débarrassant de ce qui nous pollue et nous empêche de voir notre Moi dans toute sa complexité, et surtout de l'accepter comme tel. C'est une compréhension de soi-même juste, appropriée et entière que permet l'hypnose.

Pour reprendre les mots de Gérôme Ettzevoglov, hypnothérapeute :

"L'hypnose se définit par une appréhension atypique de toute information de quelque nature qu'elle soit, contextuelle, sociologique, émotionnelle, physique, biologique, psychologique, neurologique ; elle permet un repositionnement équilibrant" .

On dit de l'hypnose intégrative qu'elle est orientée sur les résultats, et non sur les solutions.

Comment se passe une séance d'hypnose intégrative ?

C'est un type d'hypnose assez simple reposant sur 7 piliers. Grâce à sa malléabilité, l'hypnose intégrative est l'alliée idéale pour de nombreuses interventions thérapeutiques.

  • L'anamnèse : derrière ce nom barbare se cache une réalité simple, qui se fera toujours avant de mettre en place une séance d'hypnose. Il s'agit de récolter des informations sur la problématique du sujet afin de mettre en place un suivi adapté à ses demandes et besoins. Le but n'est pas de chercher les causes du mal-être, mais juste d'écouter ce que le patient a à dire.
  • La résonance : c'est l'utilisation des émotions de la personne permettant de mettre en place un état interne propice aux changements et accélérations.
  • La fable : il ne s'agit pas d'utiliser une histoire comme prétexte à la thérapie, dans laquelle on dissimule des messages visant les objectifs thérapeutiques. Ici, le sujet modèle son langage et son monde sur sa propre subjectivité, il utilise l'affect pour générer de nouvelles pensées.
  • La pseudo régression
  • La propagation
  • La transcendance
  • Les suggestions post-hypnotiques : ces derniers piliers sont ceux qui permettent une accélération du changement chez le patient.

L'hypnose est un moyen de s'ouvrir à de nouvelles communications avec soi-même, c'est un outil thérapeutique puissant pour aider le patient à retrouver l'équilibre et le bien-être perdus. Grâce à l'état de bien-être ressenti pendant la transe, le patient va pouvoir déterrer ses ressources et s'en servir pour trouver les solutions à ce qui le bloque, et ainsi retourner petit à petit sur le chemin de l'équilibre et du mieux-être.

Photos : Shutterstock

psychologues
Écrit par

Psychologue.net

Laissez un commentaire
Le nom sera publié mais pas l'e-mail
Commentaires 1
  • Nathalie FOLLMANN

    En tant que praticienne en hypnose intégrative, je voulais apporter une rectification sur cet article, notamment que l'hypnose intégrative ne provient pas du courant Ericksonnien comme il est écrit. Justement l'hypnose "intégrative" se différence de toutes les autres approches n'appartenant à aucun courant d'hypnose puisqu'elle intègre un ensemble d'approches et techniques incluant également l'hypnose Eriksonnienne. Je rappelle quand même que l'hypnose en soi est simplement un état de détente du corps et de l'esprit. Et que l'hypnose elle même n'est pas la thérapie, mais les outils que le praticien va utiliser en état hypnotique qui seront appropriés pour chaque individu. L'hypnose "intégrative" utilise et combine différentes techniques de approches thérapeutiques. Par exemple, on peut au cours d'une séance d'hypnose intégrer des techniques de libération émotionnelle comme l'EFT, TCM,... Solliciter sous hypnose un état du moi qui pose problème et dialoguer avec lui, ou encore utiliser les mouvements alternatifs pour désensibiliser une expérience traumatisante. Ainsi la personne n'est pas submergée par les émotions et ces techniques permettent de corriger immédiatement l'expérience vécue du passé. .