L’hypnose pour traiter les acouphènes

<strong>Article révisé</strong> par le

Article révisé par le Comité Psychologue.net

Sifflements, bourdonnements, grésillements … De la simple gêne occasionnelle à la douleur permanente, pouvant affecter la qualité de vie, les acouphènes concerneraient près d’un quart de la

25 JUIL. 2016 · Lecture : min.
L’hypnose pour traiter les acouphènes

Une émotion… à l'origine de certains acouphènes

A l'origine des acouphènes, on retrouve généralement un événement marquant ; le début des acouphènes est souvent associé à un fait émotionnellement important : Période de stress, traumatisme psychique, déprime… Les bouleversements de notre vie se traduisent dans le fonctionnement et la physiologie, parfois de façon durable. D'autre part, une fois le phénomène d'acouphène installé, les patients constatent eux-mêmes l'exacerbation de leurs symptômes lorsqu'ils sont stressés.

Les acouphènes peuvent varier en fréquence, en intensité, en tonalité ou devenir bilatéraux en fonction du niveau de tension psychique de la personne.

Des facteurs émotionnels comme la crainte de devenir sourd ou que les acouphènes ne s'aggravent, peuvent augmenter encore la souffrance morale.

Traités dès leur apparition par hypnose, ces acouphènes ont toutes les chances de s'atténuer rapidement. Mais lorsque les symptômes sont apparus depuis plus longtemps, le cerveau a eu tout le temps nécessaire pour repérer puis mémoriser ce bruit produit à l'origine par l'oreille, et devient très capable de le produire lui-même. La prise en charge par hypnose est alors un peu plus longue.

Les acouphènes eux-mêmes générateur de stress

Par leur caractère intrusif et permanent, les acouphènes génèrent un stress important, vécu comme une agression permanente…Pour certains patients, l'acouphénie devient d'ailleurs une préoccupation quasi obsessionnelle.

Les neurosciences ont d'ailleurs permis de mettre en évidence que les zones du cerveau en relation avec le traitement des émotions et la mémorisation sont activées lorsque les personnes entendent leurs acouphènes, prouvant ainsi que la perception des acouphènes génère des émotions et que celles-ci s'enregistrent dans la mémoire. Or, les émotions ainsi suscitées entravent le processus « d'habituation » et donc « d'oubli » e de tolérance de ces sons non souhaités.

shutterstock-728521276.jpg

L' hypnose pour se dissocier de la nuisance

L' hypnose permet aux patients de se dissocier de la perception consciente de leurs acouphènes. Dans certains cas on obtient une suppression totale de la perception elle-même. Plus souvent on permet aux patients de se détacher de leur perception perturbante : Le phénomène d'acouphènes persiste mais n'a plus le même retentissement sur le patient, qui le tolère mieux, voire l'ignore.

  • Hypnose, stress et acouphènes ;
  • L'hypnose procure généralement une grande relaxation, une détente morale et physique qui permet de réduire l'anxiété, la nervosité, les tensions ainsi que la détresse morale et la dépression. Le fonctionnement de l'appareil auditif est un des mécanismes du corps les plus délicats et les plus réactifs. Ses réponses sont proportionnelles à l'état psychique du sujet.

La thérapie débute par un, voire plusieurs entretiens qui permet au thérapeute de comprendre le fonctionnement du patient et de repérer l'origine des acouphènes. Ces échanges me permettent d'établir un bilan qui précisera l'indication de l'hypnose et, le cas échéant, sa contre-indication (psychose, traumatisme physique…etc).

Ces entretiens permettent également de démystifier l'hypnose, de rassurer les personnes inquiètes et de ramener l'hypnose à sa véritable dimension thérapeutique : un outil hyper performant et non une baguette magique !

Photos : Shutterstock

Écrit par

Mireille Cornut

Voir profil
Laissez un commentaire
Le nom sera publié mais pas l'e-mail

derniers articles sur hypnose