L'orgasme, l'affaire de tous ?

<strong>Article révisé</strong> par le

Article révisé par le Comité Psychologue.net

La jouissance n'est pas aussi facile à atteindre pour toutes les femmes, levons le voile sur ce tabou.

8 JANV. 2016 · Lecture : min.
L'orgasme, l'affaire de tous ?

L'absence d'orgasme ou anorgasmie serait le lot de 10% des femmes. En effet, 1 femme sur 3 doit faire face à ce problème au cours de sa vie. Un phénomène sur lequel il est bon de se pencher pour mieux le comprendre et pour aider ceux et celles qui en souffrent.

L'anorgasmie, une affaire de femmes en majorité

L'anorgasmie est le fait de ne pas avoir d'orgasme, que ce soit par stimulation clitoridienne ou par pénétration vaginale. La phase de jouissance suite à une excitation ne se déroulerait donc jamais chez ces femmes bien qu'elles continuent à avoir du désir. Chez l'homme, l'anorgasmie est un problème qui reste extrêmement rare.

L'anorgasmie peut être classée en deux catégories :

  • l'anorgasmie primaire : La femme n'arrive pas à atteindre l'orgasme et ne l'a jamais atteint, que ce soit par la pénétration vaginale ou par la masturbation ;
  • l'anorgasmie secondaire : La femme a déjà connu l'orgasme au cours de sa sexualité.

Mais l'anorgasmie peut aussi être partielle ou totale. On parle d'anorgasmie partielle quand la femme arrive à atteindre l'orgasme soit par stimulation clitoridienne, soit par pénétration. Tandis que pour l'anorgasmie totale, la femme n'arrive pas à atteindre l'orgasme, que ce soit au niveau vaginal ou clitoridien.

À quoi est dûe l'anorgasmie ?

Le fait de ne pas avoir d'orgasme peut être d'ordre comportemental, psychologique ou encore organique. Aussi, de nombreuses raisons peuvent mener à l'absence d'orgasme :

  • la peur du lâcher prise et de l'abandon au plaisir ;
  • le manque de désir envers son partenaire ;
  • des rapports douloureux ;

shutterstock-658061344.jpg

  • un événement traumatisant lors de son enfance (viol, etc.) ;
  • une mauvaise image de son corps et de soi-même ;
  • la brutalité d'un partenaire ;
  • une éducation ayant dévalorisé la sexualité ou un manque d'apprentissage érotique, etc.

La solution contre l'anorgasmie ?

Pour retrouver ou pour connaître la jouissance sexuelle, et si le dysfonctionnement provient d'une cause psychologique, alors vous pouvez faire appel à un sexothérapeute ou psychothérapeute. Dans plus de 80% des cas, l'anorgasmie est liée à des causes psychologiques.

Un professionnel permettra d'y voir plus claire dans votre/vos blocage(s). Une thérapie personnalisée est conseillée pour redécouvrir son corps afin d'arriver à l'orgasme le moment venu. Toutefois, il faut savoir que le problème peut venir du conjoint, une thérapie de couple peut alors vous être indiquée pour instaurer une communication et améliorer votre relation.

Si vous rencontrez ce problème, demandez de l'aide auprès de nos sexologues ou psychothérapeutes.

Photos : Shutterstock

psychologues
Linkedin
Écrit par

Psychologue.net

Laissez un commentaire
Le nom sera publié mais pas l'e-mail

Derniers articles sur Sexualité