Psychologue.net
Psychologue.net
Sur Google Play Sur la App Store

Mettez-vous au sport !

D'après de nombreuses études scientifiques, le sport ferait autant de bien au corps qu'à l'esprit.

16 oct. 2017 Actualités - Lecture : min.

psychologues

Avez-vous déjà entendu dire que le corps était aussi bon pour la tête que pour le corps ? C'est la vérité : en plus de détendre le corps, le sport permet de laisser derrière soi les petits soucis de la journée et libère des neurotransmetteurs qui augmentent le bien-être.

Avez-vous déjà essayé de faire du sport pour la première fois ou après un long arrêt ? En général, on ne retient de ces séances que la douleur du corps et l'esprit qui veut lâcher prise pour oublier la souffrance. Pendant un ou deux jours, on paye cette séance de crampes insupportables. Pourtant, il suffit de quelques séances pour que le sport devienne une réelle source de plaisir, et ce même si la séance est dure et intense. En effet, grâce aux neurotransmetteurs libérés par le cerveau, la douleur lors de la séance de sport est amoindrie, et la sensation de plaisir, et donc de fierté, perdurent bien après l'activité.

Plaisir et bien-être au bout du chemin

Depuis les années 1980, on sait que l'effort dépensé lors du sport fait augmenter le taux d'endorphine, une hormone sécrétée par le cerveau. Elle permet de diminuer la sensation de douleur tout en apportant une sensation de bien-être, qui se poursuit après la séance de sport. Grâce à l'imagerie nommée PETscan, on a pu découvrir que les endorphines étaient libérées en grande quantité chez les sportifs lors de courses d'endurance.

Entraînant un état de bien-être et de plaisir, l'endorphine est un antidépresseur naturel. On a notamment découvert que les personnes qui pratiquaient du sport plusieurs fois par semaine présentaient moins de symptômes dépressifs que celles qui en faisaient une fois par semaine ou moins. À noter que c'est notamment cette libération qui fait que certaines personnes deviennent dépendantes au sport, il faut donc être vigilant lorsque l'on commence à en faire très souvent et que l'on ressent un manque intense à ne pas en faire.

shutterstock-379931626.jpg

En plus de l'endorphine, le cerveau libère aussi de la sérotonine. Associés, ces deux neurotransmetteurs permettent de se sentir apaisé, bien, mais aussi d'avoir une meilleure maîtrise de soi. Le sport permet aussi de réduire le stress, d'apprendre à le gérer, et surtout d'augmenter la confiance en soi. En effet, comment ne pas être fier de soi après une séance particulièrement difficile ?

En plus de ses bienfaits sur l'esprit, le sport permet en outre de réduire les problèmes cardio-vasculaires, d'abaisser le rythme cardiaque au repos et ainsi de maintenir une tension normale, d'améliorer la respiration ou encore d'aider à muscler le corps.

Le sport peut-il réellement m'aider à aller mieux ?

Ce n'est pas un hasard si tant de personnes préconisent de réaliser régulièrement une activité physique : en plus de faire du bien au corps, il est vraiment excellent pour l'esprit. Il ne faut cependant pas penser que, dès la première séance de sport, nous allons nous sentir beaucoup mieux. C'est un travail qui demande quelques séances, de la régularité et de l'implication. Cela dit, il n'est pas nécessaire de vouloir forcément courir un marathon alors que l'on commence le sport. Marcher, prendre l'air, c'est déjà quelque chose. Qu'importe le sport que vous choisirez, vous verrez que cela deviendra vite un moment privilégié, lors duquel vous pourrez vous reconnecter avec vous-même. Si vous aimez sortir et que vous vivez à proximité d'une forêt, d'un parc naturel, d'un lac, n'hésitez pas à prendre du temps pour vous pour sortir et vous vider la tête, car le sport peut aussi être l'occasion de se rapprocher de la nature. Si vous préférez rencontrer du monde et suivre des cours spécifiques, n'hésitez pas à vous renseigner sur les sport proposés par des salles et des associations. Il y en a forcément un qui vous plaira !

shutterstock-448018690.jpg

Chaque jour, nous accumulons des tensions et de l'énergie négative. Le sport, c'est l'occasion de laisser tout cela derrière, de faire place nette. Quelques heures de sport chaque semaine vous aiderons à récupérer une énergie positive, à laisser derrière vous toutes les petites contrariétés qui s'accumulent, pour vous ouvrir au moment présent. De plus, le corps accumule des toxines qui sont normalement éliminées par les urines et les selles, mais le sport permet de donner un coup de pouce pour les éliminer et purifier son corps.

Enfin, il permet de se dépasser, de se lancer de nouveaux défis et de découvrir que, finalement, les seules limites sont celles que nous nous mettons. Avec de l'entraînement, nous pouvons aller bien plus loin que ce que nous le pensions !

Photos : Shutterstock

0 J'aime

Laissez un commentaire

Le nom sera publié mais pas l'e-mail

INFORMATION BASIQUE SUR LA PROTECTION DES DONNÉES
Responsable: Verticales Intercom, S.L.
Finalités:
a) Envoi de la demande au client annonceur.
b) Activités de publicité et prospection commerciale pour divers médias et canaux de communication de produits et services propres.
c) Activités de publicité et prospection commerciale pour divers médias et canaux de communication de produits et services de tiers de différents secteurs d’activité, pouvant impliquer la cession de données personnelles aux dits tiers.
d) Segmentation et élaboration de profils pour des finalités de publicité et prospection commerciale.
e) Gestion des services et applications qu’offrent le Site aux Utilisateurs.
Légitimation: Consentement de l’intéressé(e).
Destinataires: Il est prévu de céder les données aux clients annonceurs pour mener à bien la demande d’information sur les services annoncés.
Droits: Vous avez le droit d’accéder, rectifier et éliminer les données ou de vous opposer au traitement des mêmes ou à l’une des finalités, ainsi que d’autres droits, comme il est expliqué dans l’information additionnelle.
Information additionnelle: Vous pouvez consulter l’information additionnelle et détaillée sur la Protection des Données sur psychologue.net/proteccion_datos

Commentaires (1)

À lire aussi