Mieux se connaître et gérer ses émotions... avec un cheval !

<strong>Article révisé</strong> par le

Article révisé par le Comité Psychologue.net

Le cheval est de plus en plus utilisé comme médiateur en thérapie avec les enfants, les adolescents, les adultes, les familles.

23 août 2019 · Lecture : min.
Mieux se connaître et gérer ses émotions... avec un cheval !

Le cheval est de plus en plus utilisé comme médiateur en thérapie avec les enfants, les adolescents, les adultes, les familles. Il est sensible et réagit à nos émotions et comportements comme un miroir. Il nous permet de mieux nous connaître, de développer nos capacités relationnelles, notre confiance en soi, d'apprendre à gérer et exprimer nos émotions de manière respectueuse pour soi et les autres, et bien d'autres aspects encore !

Aujourd'hui, voici une brève réflexion sur les émotions, et comment le cheval peut nous aider concrètement :

Les émotions

Lorsque nous ressentons une émotion «négative» comme la tristesse, la peur ou la colère, c'est fou le nombre de personnes qui vont de ce pas nous donner des conseils pour nous « sortir de là » !

Pourtant les émotions ne sont pas «positives» ou «négatives», elles s'expriment et se ressentent dans notre corps. Elles ne peuvent pas être conseillées ou raisonnées, c'est contre leur nature.

Les effets du cheval

Ce qui est formidable avec les chevaux, c'est qu'ils détectent nos émotions, et ils y réagissent. Parfois ils sont curieux et tournent la tête vers nous, comme pour en savoir un peu plus. Parfois ils essayent de nous fuir, car notre émotion leur est pénible. Leur réaction nous permet de nous interroger et d'être vrai avec nous-même. Car nous ne pouvons pas approcher le cheval qui souhaite nous fuir - en tout cas pas en étant en sécurité - tant que l'on n'a pas reconnu, accepté et exprimé ce que nous ressentons. Ce n'est qu'à ce moment que le cheval sera en contact avec nous de manière sereine et sans danger. Ce n'est qu'à ce moment que nous nous sentirons apaisés et en contact avec nous-même et nos ressources.

Bien que l'émotion ne soit pas « positive » ou « négative », la manière dont nous l'exprimons peut l'être. Cela peut nous blesser et blesser l'autre, verbalement voir physiquement. Le cheval est un fabuleux allié pour apprendre à exprimer nos émotions d'une manière respectueuse pour soi et pour l'autre, sans danger. Il réagit d'une manière extraordinaire en répondant à notre besoin. Par exemple il peut s'approcher et juste être présent et paisible, ou encore nous bousculer un peu et nous pousser à nous affirmer, mais c'est toujours avec justesse. Il peut nous impressionner de par ses 500 kg et nous permettre de canaliser notre trop plein émotionnel, et nous pouvons trouver la bonne manière de réagir et de l'exprimer, celle qui nous convient.

Contrairement au cheval, nous les humains pouvons facilement donner des conseils hâtifs et en cela nous pouvons parfois faire du tort à une personne, même avec de bonnes intentions. Nous pouvons commencer à penser qu'elle n'est pas « ouverte » à nos bons conseils, qu'elle est bloquée et se complait. C'est très injuste et décourageant. Ecoutons tout simplement, si c'est le bon moment posons des questions pour mieux comprendre, intéressons-nous à ce que la personne ressent, sans jugement et avec bienveillance. Soyons réceptif et sensible, un peu comme le cheval :)

La thérapie accompagnée par le cheval se développe de plus en plus. Il existe plusieurs approches et elle est pratiquée par des thérapeutes ayant des profils très divers. Si vous souhaitez en savoir plus sur mon approche et mon profil, je vous invite à consulter mon site et à aller découvrir plus de photos et vidéos sur la page.

Photos : Shutterstock

Écrit par

Anne-Laure Mordal

Laissez un commentaire
Le nom sera publié mais pas l'e-mail
Commentaires 6
  • Caroline Rüegg

    Merci Anne-Laure pour cet article ! Moi qui ai arrêté l’équitation depuis plusieurs années, ça m’a donné envie de m’y remettre et de retrouver un certain équilibre ;) Caro.

  • Valérie Gros-Dubois

    Notre fille est très attirée par les chevaux, mais pour l'instant nous n'avions pas penser à l'equitherapie. Sur Paris, ce ne doit pas être évident, y compris d'un point de vue financier.. Merci Anne-Laure d'avoir partagé cet article, cela nous ouvre des perspectives et bravo pour ce beau parcours professionnel !

  • Eric

    La médiation animale se développe beaucoup que ce soit avec les jeunes, les personnes âgées et les personnes en difficulté physique et mentale. Et il est vrai qu'avec le cheval, de par sa présence imposante, nos émotions et sensations corporelles sont encore plus sollicitées.

  • Sylvie

    Je confirme, ma fille a été accompagnée par Mme Mordal en équithérapie et elle a énormément progressé dans la gestion de son stress et l'affirmation de soi en peu de temps. C'est une méthode qui efficace avec les jeunes qui sont dans un environnement où ils peuvent concilier plaisir, progression et du coup ressortent avec une satisfaction et une certaine fierté d'avoir pu accomplir ce qu'ils ont accomplit pendant les séances.

  • Jasmine

    Merci pour cet article très intéressant, tant concernant le sujet des émotions que celui de l'accompagnement thérapeutique par le cheval.

  • Amaury

    Tu mérites grandement, Anne-Laure, de te faire connaître auprès d'un large public avec tes excellentes qualités de psychologue, thérapeute et coach en équithérapie. Ainsi qu'auprès des entreprises pour la cohésion de leurs équipes ou travail sur le leadership de leurs managers ! Je te félicite pour cet article ! Photo très sympa qui sort des clichés du monde du cheval : une autre et nouvelle relation, une autre et nouvelle communication !