Psychologue.net
Sur Google Play Sur la App Store

Mon écoute se nourrit de nombreux échanges avec les patients avec qui je communique sur ce que je comprends de leur souffrance

Claire Sainsaine est psychologue et psychothérapeute d'orientation analytique. Après de nombreuses années de travail en pédopsychiatrie, elle a ouvert son cabinet à Saulon-la-Chapelle, où elle reçoit aussi bien des enfants , des adolescents, des adultes, des personnes âgées et des couples.

8 avril 2013 Interviews - Lecture : min.

psychologues
Le cabinet de Claire Sainsaine

Claire Sainsaine est spécialisée en psychologie de l'enfance et de l'adolescence et a débuté son activité professionnelle en milieu associatif, avec des adultes handicapés, et en milieu hospitalier, dans un service de pédopsychiatrie.

Depuis un mois, elle se consacre à temps complet à son activité en tant que psychologue et psychothérapeute en libéral. Elle nous raconte son parcours.

Pouvez-vous nous raconter comment vous êtes passée de l'exercice en milieu hospitalier à l'exercice en libéral ?

J'ai eu mon DESS de Psychologie Clinique et Génétique en 1995, à Tours. Je me suis spécialisée, dans un premier temps, en psychologie de l'enfance et de l'adolescence et, dans un second temps, j'ai voulu acquérir de la pratique avec les adultes. J'ai donc réalisé un long stage en psychiatrie adulte au cours de mes années de maîtrise et de DESS.

Entre 1995 et 2003, j'ai travaillé avec des adultes handicapés, en particulier au sein d’associations. J'ai également travaillé avec des bébés en maison verte et en maison ouverte, tout en ayant une expérience à mi-temps en psychiatrie adulte.

En 2001, j'ai intégré un service de pédopsychiatrie et je me suis consacrée exclusivement au suivi thérapeutique d'enfants et d'adolescents, et cela pendant douze ans. Entre temps, j'ai réussi le concours organisé par la DRASS pour être titularisée à mon poste et je suis devenue titulaire de la fonction hospitalière en service de pédopsychiatrie en 2003.

En 2011, j'ai obtenu de ma DRH 20% de temps pour ouvrir un cabinet en libéral. L'ouverture de mon cabinet en libéral répondait au désir de travailler dans le village de Saulon-la-Chapelle et de ses alentours, que je connais bien. De même, le Président de la communauté de commune du sud dijonnais, Mr Poullot, avait projeté la création d'un Point Médical à Saulon-la-Chapelle, et il m'a proposé de m'y installer, conjointement avec le médecin, la kinésithérapeute, l'infirmière et la dentiste.

J'ai donc commencé à travailler en libéral et l'expérience a bien marché. J'ai, depuis lors, le plaisir de travailler avec des enfants, des adolescents, des adultes, des personnes âgées et des mamans qui viennent avec leurs bébés pour un travail de guidance parentale.

De fait, j’ai définitivement quitté la fonction publique hospitalière il y a tout juste un mois, pour me consacrer exclusivement à ce poste.

Je reçois donc tous les publics ainsi que les couples  et bien entendu également, les mamans avec leurs bébés.

Comment définiriez-vous votre approche ?

Mon approche est d'inspiration psychanalytique. En revanche, je ne propose que des psychothérapies à mes patients ; je reste psychologue psychothérapeute et je n’entreprends pas de psychanalyse. Je réalise aussi des bilans psychologiques et psychométriques.

J'ajoute que je suis reconnue par l'ARS en tant que psychothérapeute avec un nºADELI qui garantit l'autorisation réglementée de pratiquer des psychothérapies.

J'ai moi-même suivi une longue psychanalyse personnelle et mon travail avec les patients est aussi supervisé par un psychanalyste de Dijon. Les thérapies ont lieu en face à face et  j'échange beaucoup avec les patients, adultes, adolescents ou enfants. Avec ces derniers, les échanges sont très dynamiques.

Quant aux bébés, je propose ce que l'on appelle un travail de guidance infantile mère-enfant. On s'adresse à la maman et au bébé, même s'il ne nous répond pas avec la parole. En revanche, le comportement des bébés exprime de nombreuses choses. Les échanges avec les mamans et les bébés permettent de pointer ce qui ne va pas et d'avancer dans leurs difficultés.

En quoi se caractérise votre exercice ?

La première caractéristique fondamentale c'est l'écoute et ma formation psychanalytique me permet d'écouter ce qui se dit mais aussi d'entendre ce qui ne se dit pas, c'est-à-dire la souffrance en creux que nous font partager les patients.

Cette écoute se nourrit aussi de nombreux échanges avec les patients avec qui je communique sur ce que je comprends de leur souffrance et de ce que je ressens de nos échanges.

Organisez-vous et animez-vous des formations, ateliers, groupes de parole, séminaires, etc. ?

Pour l'instant, mon activité libérale me prend beaucoup de temps. J'ai déjà participé à de nombreuses formations auprès des assistantes maternelles par le passé. Mais, actuellement, j'ai beaucoup moins de temps pour me consacrer à des tâches de formation.

De plus, le local dont je dispose actuellement ne me permet pas de réaliser des ateliers pour recevoir un groupe par exemple. En revanche, je peux très bien me déplacer, sur le lieu de travail des personnes concernées, pour animer des formations et des ateliers ou des séances de supervision.

Tout cela mérite d'y réfléchir et les demandes qui me sont faites seront toujours examinées avec soin.

Photo : Claire Sainsaine

0 J'aime

Laissez un commentaire

Le nom sera publié mais pas l'e-mail

INFORMATION BASIQUE SUR LA PROTECTION DES DONNÉES
Responsable: Verticales Intercom, S.L.
Finalités:
a) Envoi de la demande au client annonceur.
b) Activités de publicité et prospection commerciale pour divers médias et canaux de communication de produits et services propres.
c) Activités de publicité et prospection commerciale pour divers médias et canaux de communication de produits et services de tiers de différents secteurs d’activité, pouvant impliquer la cession de données personnelles aux dits tiers.
d) Segmentation et élaboration de profils pour des finalités de publicité et prospection commerciale.
e) Gestion des services et applications qu’offrent le Site aux Utilisateurs.
Légitimation: Consentement de l’intéressé(e).
Destinataires: Il est prévu de céder les données aux clients annonceurs pour mener à bien la demande d’information sur les services annoncés.
Droits: Vous avez le droit d’accéder, rectifier et éliminer les données ou de vous opposer au traitement des mêmes ou à l’une des finalités, ainsi que d’autres droits, comme il est expliqué dans l’information additionnelle.
Information additionnelle: Vous pouvez consulter l’information additionnelle et détaillée sur la Protection des Données sur psychologue.net/proteccion_datos

À lire aussi