Psychologue.net
GRATIS - Sur Google Play GRATIS - Sur la App Store
Installer Installer

Mon parcours professionnel est plutôt varié, sans doute de part une certaine curiosité

Johan Pain est psychologue clinicien et reçoit ses patients dans un cabinet pluridisciplinaire, situé à Paris, dans le 12ème arrondissement. Il propose des consultations psychologiques aux adultes et adolescents et réalise également des accompagnements de projets et des consultations sen clinique et psychopathologie du travail.

17 avril 2013 Interviews - Lecture : min.

psychologues
Johan Pain

C'est à la fois son parcours universitaire et sa curiosité naturelle qui ont permis à Johan Pain d'avoir un parcours professionnel varié et une ouverture importante quant aux approches et outils théoriques et pratiques qu'il utilise lors de ses consultations psychologiques.

Quelles études avez-vous suivi concrètement ?

Après avoir suivi un parcours généraliste en psychologie aux Universités de Nantes et de Rennes II, j'ai choisi d'obtenir une formation complémentaire et professionnelle en Ressources Humaines, à l'Institut de Management de Bretagne-Sud.

Vivement intéressé par les problématiques humaines (dans différents contextes, et notamment en rapport avec le lien social actuel et le travail) ainsi que par les répercussions psychiques, j'ai poursuivi mes études en psychologie dans une perspective clinique, sur des recherches à la fois fondamentales et contemporaines.

Dans le cadre de ma dernière année d'étude en 3ème cycle universitaire, j'ai choisi de venir à Paris pour suivre une formation unique en France, qui m'attirait beaucoup. Celle-ci est, en effet, spécialisée en Psychologie Clinique et Psychopathologie, option "Clinique du Travail". Dispensée à l'Université de Paris Diderot, en partenariat avec le Conservatoire National des Arts et Métiers (laboratoire de Psychodynamique du Travail), cette formation m'a permis d'obtenir mon titre de Psychologue diplômé d'État et d'exercer comme tel par la suite.

Pouvez-vous nous en dire plus concernant votre parcours professionnel ?

Mon parcours professionnel est plutôt varié, sans doute de part une certaine curiosité… J'ai en effet obtenu une première expérience professionnelle assez tôt, à l'Aide Sociale à l'Enfance. Puis j'ai bénéficié d'une expérience pratique autour de la médiation et gestion de conflits, ainsi qu'une expérience dans l'accompagnement en services de médecine et de soins palliatifs, en milieu hospitalier.

Mon travail dans ce milieu de la santé (à Nantes, Rennes, Dinan, Vannes et Paris) était à la fois auprès de patients (aide et suivi psychologiques, amélioration de la prise en charge…), mais aussi auprès des professionnels médicaux et paramédicaux (groupes de parole, soutien psychologique, travail pluridisciplinaire…).

Outre une expérience dans le domaine des Ressources Humaines (recrutement, développement professionnel), et en parallèle d'une activité clinique de terrain, je me suis également investi en tant que Psychologue d'Études dans le domaine de la recherche scientifique, autour de différentes problématiques actuelles, et ce à l'Hôtel-Dieu de Paris en partenariat avec l'Université du Québec (Canada).

La recherche est un milieu également passionnant, aussi bien par le fait de contribuer à l'avancement des connaissances théoriques mais aussi par le contact avec les patients et les retombées concrètes en matière de prise en charge.

Actuellement, j'exerce une partie de mon temps dans une maison d'édition internationale d'outils psychologiques et psychométriques pour les professionnels, et ce comme psychologue conseil et responsable du développement d'outils utilisables à l'aide des dernières technologies.

J'exerce une autre partie de mon temps en cabinet libéral pour des consultations psychologiques et psychothérapeutiques, mais également pour des accompagnements de projets. J'interviens, en outre, pour différentes institutions publiques et privées, dans le cadre de missions extérieures, dont la Mairie de Paris et le Ministère de l'Intérieur.

Pourquoi vous êtes-vous installé en cabinet libéral ?

Mon souhait de m'installer en cabinet libéral est né d'une volonté de proposer des consultations dans un cadre différent du milieu hospitalier et de bénéficier d'une plus grande souplesse au niveau des horaires (plus particulièrement, la possibilité de consulter en soirée, après 19h, et le samedi).

Cette installation en ville est aussi le fruit d'une décision commune avec une de mes proches collègues avec un souhait partagé : celui de s'installer dans un centre de consultations où exercent différents professionnels. En effet, nous partageons l'idée que travailler en équipe est davantage constructif, dynamique et enrichissant, essentiellement en raison de perspectives théoriques différentes et complémentaires, ainsi qu'une approche et une expérience variées. L'objectif commun est le même, c'est-à-dire d'aboutir à une meilleure prise en charge des patients.

Notre recherche de local s'est finalement portée pour un centre dans le 12ème arrondissement, tout proche de la mairie. C'est une situation pratique au niveau des transports, mais l'intérêt pour le lieu réside essentiellement dans le charme d'un ancien appartement familial. Par exemple, la salle d'attente se trouve dans le salon et le secrétariat dans la cuisine (nous avons même conservé le réfrigérateur). Cela confère, me semble-t-il, un caractère plus chaleureux et convivial.

Comment décririez-vous les outils et approches que vous utilisez ?

Mes formations universitaires auprès d'enseignants issus de différents courants de pensée m'ont permis d'obtenir, je pense, une ouverture au niveau des approches théoriques et pratiques.

Bien que ma démarche soit plus orientée vers une écoute analytique, elle s'adapte aux problématiques et attentes des personnes. En effet, l'important est, à mon avis, non pas d'appliquer une seule et même approche à chaque situation, mais de s'adapter à la demande et au contexte singulier des personnes qui viennent demander une aide et/ou un accompagnement. Selon ces mêmes attentes et situations, nous pouvons parfois utiliser certains outils comme l'écrit, le dessin, un test psychologique ou une épreuve projective, etc. Parfois, cela vient créer, de façon inattendue, du sens pour la personne et permet d'explorer certaines choses difficilement repérables ou explicables par elles-mêmes oralement.

Parler de soi n’est pas toujours chose facile… Dans tous les cas, ce qui me semble fondamental, c'est que la personne qui fait la démarche de consulter (ce qui est déjà un premier pas) se sente à l'aise et en confiance avec le praticien. C'est la condition sine qua non pour qu'un lien thérapeutique s'établisse. Parfois, il est donc préférable de consulter plusieurs thérapeutes avant de faire son choix.

Vos champs d'intervention sont donc multiples...

Mes champs d'intervention sont multiples, en effet, comme je l'ai précisé précédemment. Au cabinet, je propose des consultations psychologiques pour adolescents et adultes. Les séances sont en face à face et visent à un travail thérapeutique. Le premier entretien permet de cibler la demande de la personne et le contexte dans lequel elle se trouve. C'est durant cet entretien que nous essayons de voir ensemble les éventuels axes de travail et les modalités concrètes et pratiques des séances.

Par ailleurs, je propose des consultations spécialisées en "Clinique et Psychopathologie du Travail". Plus précisément, il s'agit de séances également à visée thérapeutique, mais plus spécifiquement pour des personnes en difficultés et souffrances dans leur travail (épuisement professionnel, harcèlement, addiction au travail, douleurs et fatigues chroniques, plaintes somatiques, troubles du sommeil en lien avec le travail…). La visée de ces consultations est de favoriser une certaine expression des difficultés rencontrées, de rompre avec un éventuel isolement (assez souvent observé dans ce genre de problématiques), de redonner du sens à son travail et de retrouver une certaine confiance en soi.

Enfin, je propose un accompagnement pour soutenir les personnes dans la définition et la réalisation d'un projet, le plus souvent professionnel. La réflexion autour d'une alternative concrète est également souvent abordée lors des consultations "Souffrances et Travail". D'une manière générale, j'ai pour habitude de travailler en réseau avec d'autres professionnels et des associations, ce qui permet de proposer une éventuelle orientation.

Proposez-vous aussi des formations, ateliers, groupes de parole, séminaires, etc. ?

Pour le moment, je ne propose pas de groupes de parole ou de formations pour les particuliers, mais je consacre une partie de mon temps à coordonner et à mettre en place des projets autour de la pratique en Clinique du travail. Ceci se fait dans un cadre associatif à but non lucratif, et s'adresse aux professionnels.

Par ailleurs, je travaille actuellement avec d'autres collègues pour proposer prochainement aux salariés en souffrances dans leur travail, un nouvel espace d’écoute dédié et des consultations financées par des subventions pour les personnes en difficultés financières.

Enfin, je me lance dans une nouvelle aventure pour co-animer des ateliers pour des personnes ayant le syndrome ASPERGER. L'objectif de ces ateliers est de proposer un accompagnement professionnel et thérapeutique sur des questions concrètes de l'emploi (définir un projet, rédiger et commenter son CV, parler de soi durant un entretien de recrutement, s’entraîner à des situations sociales en entreprise). Au travers de mises en situations ludiques et de jeux de rôles animés par un psychologue clinicien (moi-même) et une consultante RH, notre objectif est d'inviter les participants à valoriser leurs compétences et à parler d'elles-mêmes dans le contexte très particulier que représente, aujourd'hui, le travail. 

Photos : Johan Pain

Laissez un commentaire
Le nom sera publié mais pas l'e-mail

À lire aussi