Psychologue.net
Sur Google Play Sur la App Store

Poème d'amour et TOC

Neil Hilborn, un jeune américain qui souffre de TOC est devenu trending topic après avoir récité un poème d'amour à son ex petite amie.

28 août 2013 Troubles psychologiques - Lecture : min.

psychologues
Neil Hilborn est le jeune homme qui triomphe sur le Net, avec son poème d'amour et de TOC...

"La première fois que je l'ai vue, tout dans ma tête s'est tu,

tous les tics, les images constantes ont disparus.

Quand tu as un trouble obsessionnel compulsif, en réalité, tu n'as aucun moment de silence.

Même lorsque je suis couché, je pense :

Est-ce que j'ai fermé la porte ? Oui

Est-ce que je me suis lavé les mains ? Oui

Est-ce que j'ai fermé la porte ? Oui

Est-ce que je me suis lavé les mains ? Oui

Mais, lorsque je l'ai vue, la seule chose à laquelle je pouvais penser c'était la forme de ses lèvres."

castles-616573-640.jpg

Ainsi commence le poème de Neil Hilborn, un jeune artiste américain qui souffre de troubles obsessionnels compulsifs, présenté lors de la final e du concours "2013 Rustbelt Regional Poetry Slam" et dont la vidéo s'est rapidement transformée en trending topic.

Son texte, intitulé "OCD", les initiales anglaises pour troubles obsessionnels compulsifs,ainsi que sa prestation lorsqu'il l'a récité et mis en scène, lui ont permis de décrire la souffrance causée par cette maladie psychologique.

En mêlant intelligemment humour et drame, Hilborn a "mis en scène" de nombreux tics et obsessions, souffrant lui-même de certains d'entre eux.

Les Troubles Obsessionnels Compulsifs

Les troubles obsessionnels compulsifs se caractérisent, principalement, par l'apparition d'idées ou pensées persistantes et récurrentes, des obsessions, qui provoquent appréhension, inquiétudes et peurs.

Pour réduire l'anxiété dérivée de ces sensations, la personne atteinte de TOC commence à réaliser différentes conduites répétitives, c'est-à-dire des compulsions, comme, par exemple, se laver constamment les mains, vérifier plusieurs fois de suite si elle a fermé portes et fenêtres ou éteint la lumière, ranger les choses qui l'entourent de forme symétrique, répéter certaines phrases deux ou plusieurs fois, etc.

De nombreuses études révèlent que les TOC concernent 2% de la population mondiale et il n'existe pas encore un traitement qui soit complètement efficace.

Malgré tout, il a été démontré que l'utilisation de certains médicaments ainsi que l'application de thérapies du comportement peuvent réduire notablement les symptômes et permettre de mener une vie complètement normale.

Il est également très positif, pour les personnes atteintes de cette maladie, de voir que parler de cette pathologie se normalise, comme l'a démontré l'humoriste Laurent Baffie avec sa pièce de théâtre "TOC TOC", créée en 2005 et encore à l'affiche, en France et dans d'autres pays.

"Je veux tellement qu'elle revienne que...

Je laisse la porte ouverte.

Je laisse la lumière allumée."

Laissez un commentaire
Le nom sera publié mais pas l'e-mail

INFORMATION BASIQUE SUR LA PROTECTION DES DONNÉES
Responsable: Verticales Intercom, S.L.
Finalités:
a) Envoi de la demande au client annonceur.
b) Activités de publicité et prospection commerciale pour divers médias et canaux de communication de produits et services propres.
c) Activités de publicité et prospection commerciale pour divers médias et canaux de communication de produits et services de tiers de différents secteurs d’activité, pouvant impliquer la cession de données personnelles aux dits tiers.
d) Segmentation et élaboration de profils pour des finalités de publicité et prospection commerciale.
e) Gestion des services et applications qu’offrent le Site aux Utilisateurs.
Légitimation: Consentement de l’intéressé(e).
Destinataires: Il est prévu de céder les données aux clients annonceurs pour mener à bien la demande d’information sur les services annoncés.
Droits: Vous avez le droit d’accéder, rectifier et éliminer les données ou de vous opposer au traitement des mêmes ou à l’une des finalités, ainsi que d’autres droits, comme il est expliqué dans l’information additionnelle.
Information additionnelle: Vous pouvez consulter l’information additionnelle et détaillée sur la Protection des Données sur psychologue.net/proteccion_datos

Commentaires (2)

À lire aussi