Poème d'amour et TOC

<strong>Article révisé</strong> par le

Article révisé par le Comité Psychologue.net

Neil Hilborn, un jeune américain qui souffre de TOC est devenu trending topic après avoir récité un poème d'amour à son ex petite amie.

28 AOÛT 2013 · Lecture : min.
Poème d'amour et TOC

"La première fois que je l'ai vue, tout dans ma tête s'est tu,

tous les tics, les images constantes ont disparus.

Quand tu as un trouble obsessionnel compulsif, en réalité, tu n'as aucun moment de silence.

Même lorsque je suis couché, je pense :

Est-ce que j'ai fermé la porte ? Oui

Est-ce que je me suis lavé les mains ? Oui

Est-ce que j'ai fermé la porte ? Oui

Est-ce que je me suis lavé les mains ? Oui

Mais, lorsque je l'ai vue, la seule chose à laquelle je pouvais penser c'était la forme de ses lèvres."

Ainsi commence le poème de Neil Hilborn, un jeune artiste américain qui souffre de troubles obsessionnels compulsifs, présenté lors de la final e du concours "2013 Rustbelt Regional Poetry Slam" et dont la vidéo s'est rapidement transformée en trending topic.

Son texte, intitulé "OCD", les initiales anglaises pour troubles obsessionnels compulsifs,ainsi que sa prestation lorsqu'il l'a récité et mis en scène, lui ont permis de décrire la souffrance causée par cette maladie psychologique.

En mêlant intelligemment humour et drame, Hilborn a "mis en scène" de nombreux tics et obsessions, souffrant lui-même de certains d'entre eux.

Les Troubles Obsessionnels Compulsifs

Les troubles obsessionnels compulsifs se caractérisent, par des rituels, des obsessions et des comportements d’évitement principalement.

Les rituels appelés aussi compulsions sont des comportements que la personne ne peut s’empêcher de réaliser. Ils se rendent souvent compte de l’absurdité de leurs actes. Par exemple, se laver constamment les mains, vérifier plusieurs fois de suite si elle a fermé portes et fenêtres ou éteint la lumière, ranger les choses qui l'entourent de forme symétrique, répéter certaines phrases deux ou plusieurs fois, etc.

Les obsessions vont se traduire par l’apparition d’idées persistantes et récurrentes qui vont causer des troubles collatéraux comme la peur, l’anxiété, le mal être, la honte. Par exemple, « ai-je bien fermé le gaz, la voiture »?

shutterstock-493908823.jpg

Les comportements d’évitement sont des stratégies mises en place par la personne afin d’éviter les situations potentielles anxiogènes pour eux et selon leurs TOCS. Cela peut être de ne jamais aller à l’hôpital car c’est rempli de microbes et « je vais tomber malade »

Ces symptômes sont de réels handicaps car cela peut affecter la sphère relationnelle, affective et professionnelle. Cela entrave également la vie quotidienne.

De nombreuses études révèlent que lesTOC concernent 2% de la population mondiale et apparaissent chez des personnes jeunes (avant l’âge de 25 ans et les enfants représentent 1 /3 des patients). Pour le moment,  il n'existe pas encore un traitement qui soit complètement efficace.

Malgré tout, il a été démontré que l'utilisation de certains médicaments ainsi que l'application de thérapies du comportement peuvent réduire notablement les symptômes et permettre de mener une vie complètement normale

Effectivement, ces troubles ne font pas partie des troubles de la personnalité, qui eux sont inhérents à la personne, les tocs sont des troubles qui peuvent se soigner et être fort diminuées avec une thérapie orientée plutôt cognitivo comportementale. On peut aussi citer la méditation de pleine conscience qui peut s’avérer très efficace pour réduire l’anxiété.

Il est également très positif, pour les personnes atteintes de cette maladie, de voir que parler de cette pathologie se normalise, comme l'a démontré l'humoriste Laurent Baffie avec sa pièce de théâtre "TOC TOC", créée en 2005 et encore à l'affiche, en France et dans d'autres pays.

Photos : Shutterstock

"Je veux tellement qu'elle revienne que...

Je laisse la porte ouverte.

Je laisse la lumière allumée."

psychologues
Linkedin
Écrit par

Psychologue.net

Laissez un commentaire
Le nom sera publié mais pas l'e-mail
2 Commentaires
  • Psychologue.net

    Bonjour margueray, Si vous voulez prendre contact avec l'un des psychologues, psychothérapeutes et/ou psychopraticiens de notre site, vous devez vous rendre sur l'onglet Cabinets du menu de navigation (tout en haut de cette page). Ensuite, sélectionnez votre région, votre département et/ou votre localité ainsi que la spécialité qui vous intéresse (dans votre cas TOC). Vous obtiendrez ainsi une liste de professionnels auxquels vous pourrez demander des informations et avec lesquels vous pourrez prendre rendez-vous en remplissant le formulaire de contact de leur profil. L'équipe de Psychologue.net

  • margueray

    Bonjour, je recherche un très bon psy pour mon fils qui a des TOCS très important. Nous avons vu plusieurs psychologues/psychiatres mais ils ne le reçoivent que tous les 2 mois et ça ne sert à rien. Voir mon fils comme ça me déchire le coeur et je suis impuisante et ne sais plus quoi faire pour l'aider. Ceci est un appel au secours. Merci

derniers articles sur toc