Pourquoi amour ne rime pas avec toujours ?

On a tous fait l'expérience d'un amour que l'on pensait éternel, et qui s'est finalement fini plus tôt que prévu. Mais pourquoi amour ne rime pas avec toujours ?

30 NOV. 2016 · Lecture : min.

PUBLICITÉ

Pourquoi amour ne rime pas avec toujours ?

Pourquoi l'amour ne dure pas toujours ? C'est la dure question à laquelle nous allons tenter de répondre. C'est avec tristesse et non sans humour que mes grands-parents m'ont dit de nombreuses fois qu'aujourd'hui l'amour était de plus en plus compliqué. Avec notre manie de tout vouloir dans l'instant, et tous ces services à domicile qui nous sont proposés.... nous sommes habitués à la facilité. Alors les investissements incertains et qui demandent du temps font évidemment peur et, en plus, il semblerait que cela ne nous manque pas tant que ça. Nous préférons passer de nombreuses années à penser à beaucoup d'autres choses comme les nombreuses destinations à visiter, qu'en réalité nous n'avons pas vraiment le temps de connaître.

On peut le dire : les couples relativement jeunes qui ont passé des années ensemble sont une espèce en danger d'extinction. Les plus jeunes disent qu'avant de rencontrer l'amour d'une vie, il faut avoir vécu d'autres histoires d'amour. Ce que les jeunes ne savent pas, c'est qu'au fur et à mesure que nous vieillissons, nous accumulons des habitudes, et il devient alors plus difficile d'être touché par cupidon.

Lorsque nous vieillissons, nous prenons non seulement des rides, mais nous nous enrichissons de nos expériences et nous perdons en patience. Et s'il nous arrive de faire preuve de plus de patience envers ceux que nous aimons inconditionnellement, comme notre famille, nous la perdons quand il s'agit des amours qui ne sont pas acquis, et qui demandent du temps. Mais dois-je vous rappeler que toute confiance a besoin d'espace et d'amour ?

Une vie plus longue mais d'autres préoccupations

Saut quelques exceptions, si un jeune veut vivre sa vie hors du domicile familial, et faire face aux frais que ce type de dépendance demande, les statistiques montrent qu'un jeune doit travailler beaucoup d'heures. Avec ce manque de temps s'ajoute le manque d'argent : Le tarif horaire reste bas, et avec le prix d'une location, il faut compter l'électricité, le chauffage et les vacances... s'il reste encore de l'argent de côté.

Les préoccupations augmentent aussi avec l'âge, les heures de sommeil diminuent et le peu de temps que nous avons pour nos relations nous le perdons en messages vocaux, sms et autres outils sur notre téléphone. Cela peut fonctionner au sein d'un couple durant un temps, jusqu'à ce qu'un jour les deux personnes se lèvent du lit comme deux inconnus le feraient. Avec la même illusion, avec le même détachement.

shutterstock-338781074.jpg

Nous vivons plus longtemps, mais nous sommes attirants moins de temps. Nous misons alors sur le botox, mais nous ne trouvons pas cette joie que nous recherchions. Celle qui génère des sourires et qui alimente la générosité des autres. Nous nous donnons une image sur les réseaux sociaux et partageons notre quotidien avec les autres, mais si nous étions vraiment sincères envers nous-même, nous devrions reconnaître que ces photos sont comme des mensonges, une partie de nous peut-être, une image améliorée de notre "soi".

Aimer, l'épreuve d'une vie

Finalement l'amour est comme un exercice de survie, il n'est pas si étranger à notre rythme de vie que nous impose notre environnement. L'amour souffre de tous ces nouveaux modes de communication parce qu'un "je t'aime" avec un émoticône ne sera jamais le même qu'avec un bouquet de fleurs et un regard, et une promenade au parc ne sera jamais un dîner par Skype en priant que la vidéo ne se coupe pas.

Nous coupons court à une relation ou nous ne nous investissons pas dans une relation car nous pressentons que l'autre pourrait aussi le faire. Nous faisons nos valises avant même de mettre fin à une relation car nous ne nous sentons pas capable de continuer sur le chemin d'une promesse qui nous semble improbable. Nous sommes conscients, plus que jamais, de la mortalité de l'amour et des conséquences de son échec.

shutterstock-524475160.jpg

Nous ne nous donnons pas la chance d'essayer car nous ne pouvons pas nous permettre que cet espoir de bonheur né d'une relation désirée s'écroule si cela ne marche pas.

Ainsi aujourd'hui aimer est compliqué : les obstacles sont plus grands qu'avant (même si on ne pouvait pas s'embrasser en public, ou qu'on ne pouvait avoir qu'un seul amant pour toute une vie). Mais si nous avons tué un monstre, c'est pour en créer un autre, bien plus puissant et qui a peur. Il est vrai que nous avons évolué dans beaucoup d'aspects, mais il est certain que les temps actuels rendent de plus en plus improbable un amour durable.

Photos : Shutterstock

PUBLICITÉ

psychologues
Linkedin
Écrit par

Psychologue.net

Laissez un commentaire

PUBLICITÉ

derniers articles sur développement personnel