Pourquoi une anxiété latente au sujet des résultats ?

Ca y est : le premier conseil de classe a eu lieu, et au lieu d'être "branché/e/s" sur les joies des fêtes de fin d'année, vous remuez sans cesse une anxiété latente au sujet des résultats.

1 DÉC. 2016 · Lecture : min.

PUBLICITÉ

Pourquoi une anxiété latente au sujet des résultats ?

Car au fond,qu'est-ce qui vous blesse autant dans ce bulletin scolaire ? Les résultats en tant que tels ? Les notes "sous la moyenne" (la moyenne de quoi : d'intelligence, c'est ça) ? Ou les remarques, et tout le cortège de soucis qu'elles risquent d'engendrer : rendez-vous dans l'établissement, "surveillance" accrue des devoirs, cours particuliers, larmes,sanctions, disputes, regard des autres, des "copines" qui ontdes enfants premiers de la classe, de la famille qui, croyant nous aider, nous juge etnous atteint dans notre fonction de "bon parent", et nous fatigue...?

Vous n'avez pas envie de faire une marche arrière,de redevenir cet/te enfant qui peut demander au Père Noël une vie de famille douce, des enfants qui réussissent, de l'harmonie, et plus ce stress, cette inquiétude?

C'est tellement dur de vivre avec la peur ou la colèreau ventre, au sujet de l'avenir de nos enfants. Le monde d'aujourd'hui nous mène versl'inquiétude...si on se laisse happer.

Alors, voici un petit cadeau, tout doux, tout petit, et gratuit, pour vous, dans cet article :

  1. Mettez-vous, à vous parent, oui, une note en tant que parent aimant... "à combien sur 10 ou sur 20 j'aime mon enfant, et
  2. à combien sur 10 (ou sur 20),si l'école n'existait pas, je noterais ma relation avec lui ?"

Voilà... oui je vous vois, il y a une lumière qui brille dans vos yeux, humide, peut-être, ce quelque chose qui vient de se reconnecter.

shutterstock-309067889.jpg

Si la relation à l'Ecole vous fait souffrir, c'est sans doute que vous êtes élastiqué/e (pour reprendre un terme utilisé par la très médiatique Isabelle FILLIOZAT) quelque part dans le passé.

Ne laissez pas des notes abîmer votre lien à votre enfant. Si l'Ecole vous fait mal, c'est quevotre enfant intérieur hurle à travers votre enfant : qu'on ne lui fasse pas de mal, qu'on l'aide à réussir sa vie(d'ailleurs... au fond... quand on y pense, le vrai cadeau de Noël, ça ne serait pas ça : passer de REUSSIR DANS LA VIE à REUSSIR SA VIE?)...

Offrez-vous, à lui, à vous, la permission de vous reconnecter et d'avancer en pleine confiance.

Ah ? Vous souriez ? Je vous mets 10/10 en émotion positive, aujourd'hui, et comme c'est vous qui êtes à l'intérieur de vous, accordez-vous bien plus encore...

Tendresse à vous : on n'a qu'une vie, elle est faite pour retrouver et garder le sourire.

Photos : Shutterstock

PUBLICITÉ

psychologues
Linkedin
Écrit par

Sophie LANIS

Laissez un commentaire

PUBLICITÉ

1 Commentaires
  • mapibi

    Nous évoquerons tous ces problèmes relationnels lors de la journée ados de l'Institut Alfred Adler de Paris. Adolescence ou Adulte-Essence : qu'en dit la psychologie individuelle ? http://institut-alfred-adler-paris.fr/le-blog/journee-du-3-juin-2017

derniers articles sur anxiété