​Pratiquer l'autohypnose

Choisissez tout d'abord un lieu et un moment favorables, puis installez-vous dans un fauteuil confortable, en position assise de préférence ou semi-allongé(e).

20 DÉC. 2019 · Lecture : min.
​Pratiquer l'autohypnose

Se donner un objectif positif

Donnez-vous un objectif précis, par ex : je m'endors tranquillement et j'ai une nuit récupératrice. Parlez-vous en pensée, en vous tutoyant de préférence, en vous disant par ex. « Tu te détends » pour créer une dissociation qui vous donnera l'impression d'être spectateur.trice de vous-même et qui contribue à l'approfondissement de la transe.

Indicateurs de transe

Certains phénomènes dans le corps sont de bons indicateurs de transe, tels que ralentissement de la respiration, bâillements, déglutitions répétées, larmes physiologiques, mouvements oculaires rapides, relâchement musculaire…

Installer des garde-fous

Les garde-fous sont des autosuggestions protectrices qui agiront durant toute l'expérience, comme par ex. de revenir à un état habituel en cas de besoin, ou de n'être que spectateur si un souvenir difficile est revécu. Installez-les ou pas en fonction de vos peurs éventuelles.

Fixer un point

Cela consiste à focaliser toute son attention consciente sur un point au choix, durant plusieurs minutes en observant juste tout ce qui se produit visuellement et à d'autres niveaux (physiquement, mentalement...).

Dès que vous sentirez que les yeux ont envie de se fermer, résistez d'abord quelques instants puis laissez-les se fermer par eux-mêmes.

Laisser la détente s'installer

Ensuite vous pouvez imaginer que la détente s'installe dans votre corps en vous la décrivant mentalement dans toutes les parties de votre corps avec des mots comme agréable, détendu, relâché et des adverbes comme facilement, tranquillement ou profondément.

Approfondir la transe

Une fois que vous avez atteint un état hypnotique, il est important de l'approfondir. Voici pour cela quelques idées (des articles ultérieurs vous en présenteront d'autres) :

  • Laissez venir l'image d'un endroit ou d'un souvenir agréable que vous vous décrivez mentalement en passant par le visuel, l'auditif, les sensations physiques, les ressentis et par les pensées associées à cet endroit.
  • Imaginez-vous descendant un escalier, marche après marche, visualisez les marches, peut-être la rampe, entendez ou ressentez vos pas. Imaginez que plus vous descendez cet escalier, et plus l'état hypnotique s'approfondit.
  • Cela peut aussi être un sentier qui descend et vous amène à la profondeur qui vous va bien : voyez tout ce qu'il y a à voir, entendez tout ce qu'il y a à entendre, et ressentez tout ce qu'il y a à ressentir.

Phase de changement

Vous passerez ensuite à la phase de changement en imaginant que vous ouvrez une porte donnant sur un merveilleux et agréable jardin dans lequel poussent plein de ressources comme la confiance, le calme, la tranquillité.

Mettez-vous à l'écoute de votre imaginaire. Il ne vous restera plus qu'à y cueillir joyeusement toutes les ressources dont vous avez besoin et à en faire un joli bouquet avec lequel vous allez revenir.

Donnez-vous en fin de séance des suggestions qui agiront par la suite, comme d'avoir confiance en vous à partir de maintenant dans telle ou telle situation ou de garder la juste distance émotionnelle par rapport aux évènements extérieurs.

Revenir

Revenez au présent en pleine forme quand c'est le moment en comptant par ex. jusqu'à 5 et en indiquant à votre corps de bouger ou de respirer un peu plus à chaque chiffre, jusqu'à ce que les yeux s'ouvrent au chiffre 5.

Photos : Shutterstock

Écrit par

Adrien Bitan

Voir profil
Laissez un commentaire

derniers articles sur hypnose