Prévenir le burn-out !

<strong>Article révisé</strong> par le

Article révisé par le Comité Psychologue.net

Burn-out ou épuisement professionnel : être à l'écoute de soi et rester près de ses proches sont quelques-unes des clés...

17 oct. 2018 · Lecture : min.
Prévenir le burn-out !

Donner au travail sa juste place est le premier moyen de prévenir l'épuisement professionnel (burn-out). Cela commence par bien séparer dans son esprit la sphère professionnelle de la sphère privée même si elles sont interconnectées.

Être à l'écoute de ses "symptômes physiques et psychologiques liés au stress"  

Premièrement être à l'écoute de ses "symptômes physiques et psychologiques liés au stress" et tenter d'en découvrir les causes. Avec les proches, discuter de ses difficultés au travail pour se sentir soutenu, avec son supérieur hiérarchique ou ses collègues, parler de l'organisation du travail, proposer des changements ou solutions dont chacun peut tirer profit... S'il est besoin revoir ses propres objectifs y compris avec son employeur (pour que la discussion soit positive il est bien que chacun en retire "au moins un intérêt plus un intérêt collectif".

Retrouver du plaisir à faire son travail et prioriser

Le but est de retrouver dans son quotidien des tâches gratifiantes. De même le côté prioritaire des tâches est important : sont-elles toutes d'importance identique... ? Que se passe-t-il si je les classifie ? Et pour ce faire je distingue l'urgent de l'important (l'urgent est du ressort de l'opérationnel, l'important du stratégique -donc normalement j'ai davantage de temps, etc.). Puis-je déléguer quelque chose ? Moi-même est-ce que je suis capable de demander à mes collègues de m'aider ?

sour.jpg

M'arrive-t-il de dire non ? Je peux dire non (et si je n'y arrive pas je commence par un oui mais... pour me laisser le temps de m'adapter à la recherche de solutions). Pour chaque tâche à effectuer, je me demande toujours quel est l'objectif ? (on s'aperçoit souvent qu'on perd l'objectif initial de vue et que finalement, on pouvait reporter l'action).

Savoir se déconnecter

En ce qui concerne les outils de digitalisation (informatique, portable), je m'alloue des moments spécifiques pour consulter mes mails, mon portable et évite d'avoir constamment les outils près de moi (cela me déconcentre et m'empêche de donner le meilleur de moi-même) ; par exemple deux ou trois fois en matinée et idem durant l'après-midi (on s'y habitue très bien et sa productivité est accrue).

Enfin pour ses habitudes de vie on fait également attention : est-ce que je prends des moments dans la journée pour faire autre chose (activité physique et/ou de détente) est-ce que je ne prends pas trop d'excitants...(thé, café, alcool, etc.).

En clair je fais davantage attention à moi, à ce que je suis, à ce que je fais, en tenant compte de l'ensemble de mes environnements !

Photos : Unsplash

Écrit par

LAGORCE Catherine

Laissez un commentaire
Le nom sera publié mais pas l'e-mail