Quand ce que nous aimions commence à nous gêner

<strong>Article révisé</strong> par le

Article révisé par le Comité Psychologue.net

Ces petites manies qui passaient inaperçu au début de la relation commencent à vous gêner ? Découvrez pourquoi !

8 juin 2018 · Lecture : min.
Quand ce que nous aimions commence à nous gêner

Avec le temps qui passe, et lorsque la « lune de miel » est terminée (environ 2-3 ans), le couple sort de sa fusion et de son idéalisation. C’est à ce moment que la réalité reprend ses droits et nous ouvre les yeux. L’autre redevient ce qu’il  a toujours été et que l’on ne voyait pas c’est-à-dire un être humain imparfait, avec ses qualités et ses défauts. Et là, les choses se compliquent car on se retrouve face à des comportements, des situations qui nous plaisaient autrefois mais  plus aujourd’hui. Et s’installe alors la frustration : l’autre ne répond plus à nos attentes comme au début de la relation, il n’est pas exactement cet être idéalisé et, nous en prenons conscience.

Alors que la relation se développe, l'idéalisation du couple est atténuée, laissant place à un scénario de relation différent.

D'après Erich Froom, si nous voulons apprendre à aimer, nous devons procéder de la même façon que si nous voulions apprendre tout autre art, qu'il s'agisse de musique, de peinture, de menuiserie, d'ingénierie ou de médecine.

Et effectivement, l'amour en couple est un art. Une relation saine est basée sur un amour mature, conscient que les différents dans un couple sont inévitables, et que les situations ne sont pas toujours idylliques. L'amour est un processus d'apprentissage personnel et mutuel, c'est pourquoi il doit être prudent, juste et compréhensif. 

L'amour dans le couple

Normalement un couple devrait être constitué de deux adultes matures et débarrassés des traces de l’enfance.

Or, ce n’est jamais le cas car, tout couple réactive des schémas d'enfance. Par exemple, l'un peut  tendre vers un amour infantile, suivant le principe du "je t'aime parce que tu m'aimes", alors que l'autre peut tendre vers un amour mature, "il ou elle m'aime parce que je l'aime".

Les relations basées sur l'amour immature sont souvent celles de personnes qui aiment car elles ont besoin de l'autre. Au contraire, dans les relations matures, où l'amour mûr l'emporte, chaque membre a besoin de l'autre parce qu'il l'aime.

shutterstock-552045823.jpg

Au fil de la relation, nous découvrons l’autre tel qu’il est et non tel que ce que nous avions projeté en lui de meilleur. Alors, bien sûr, tout ne nous plait pas !              

Pourquoi ce que nous aimions chez l'autre a-t-il commencé à nous gêner ?

Au moment de la rencontre amoureuse, on pare l’autre de toutes les qualités. On ne veut voir que ses bons côtés et gommer tout ce qu’il pourrait y avoir de négatif. En réalité, défauts et comportements négatifs ont toujours existés sauf que l’on est passé à côté, toujours dans ce fameux processus d'idéalisation.

L'idéalisation du couple, liée au désir de ne pas créer de conflit, nous fait oublier tous les détails agaçants ou désagréables de l'autre.

Cependant, il faut noter que si tout commence à nous déranger chez l'autre, le trouble vient probablement plutôt de nous que de notre partenaire. Toutes les relations passent par différentes étapes, et les situations négatives nous amènent parfois à penser qu'une relation n'est pas comme on l'attendait.

Le manque de communication, les disputes fréquentes, les problèmes sexuels et/ou affectifs créent un terrain propice pour que les situations que nous aimions auparavant commencent à nous déranger. Afin d'inverser ces situations, nous devons essayer de tendre vers plus d'acceptation et d'intimité avec la personne avec qui nous partageons notre vie. 

shutterstock-456312961.jpg

Plus d'acceptation suppose que l'on est plus disposé à faire les changements nécessaires, à s'adapter l'un à l'autre, à communiquer plus clairement, et donc à résoudre de façon plus saine tout conflit qui pourrait surgir dans la relation

Photos : Shutterstock

psychologues
Écrit par

Psychologue.net

Laissez un commentaire
Le nom sera publié mais pas l'e-mail