Psychologue.net
GRATIS - Sur Google Play GRATIS - Sur la App Store
Installer Installer

Rani Duprat, au service du couple et de la famille

Rani Duprat nous explique son métier de thérapeute familiale et de couple.

23 juin 2015 Interviews - Lecture : min.

psychologues

Rani Duprat est thérapeute familiale et de couple à Paris. Spécialisée en addictologie, elle reçoit également en individuel. Cette professionnelle nous explique son parcours et la façon dont elle conçoit son métier.

Avant de devenir thérapeute

J'ai d'abord été éducatrice spécialisée durant plus de 20 ans. Cela qui m'a permis de rencontrer des personnes de toutes origines et situations. J'ai notamment travaillé avec des femmes isolées, des familles migrantes, des jeunes sans emploi, des personnes ayant des problèmes de toxicomanie, et d'alcoolisme, des familles en difficulté.

J'ai pu constater durant toutes ces années à quel point les individus sont capables, même dans les pires moments de désespoir et de crise, de trouver et mobiliser leur ressources, pourvu qu'ils rencontrent sur le chemin des personnes disposées à les aider, leur parler, les écouter.

J'ai aussi remarqué l'importance de l'entourage dans les prises en charge, qu'il soit familial ou amical, et combien l'isolement et la souffrance psychique sont étroitement liés. Cette longue expérience nourrit aujourd'hui mon approche thérapeutique.

Mes formations

Je me suis focalisée sur l'aspect thérapeutique de la relation d'aide et me suis formée en ce sens :

  • Licence de psychologie à Paris 7 pour l'aspect psychopathologie ;
  • Formation à la thérapie systémique familiale à l'APRTF pour travailler avec des systèmes (groupes familles et institutions) ;
  • Formation à la thérapie brève (counseling) pour un travail d'accompagnement des personnes, centré sur la problématique dans l'ici et maintenant ;
  • DU d'addictologie.

Mon métier

J'exerce depuis plus de 10 ans en institution, dans un centre d'addictologie. J'y reçois des personnes souhaitant sortir de long parcours d'addiction, et je travaille avec leur entourage : je reçois les couples, les familles pour des entretiens familiaux ayant pour objectif de rétablir une communication saine, et de tenter de se regarder autrement.

J'anime quotidiennement des groupes de parole à visée thérapeutique, ayant pour objet de travailler la relation à l'autre et le changement des modalités relationnelles. Je m'appuie sur un travail d'expression et de gestion des émotions, dans l'ici et maintenant.

L'ouverture de mon cabinet a «coulé de source», j'avais le désir de rencontrer d'autres situations, d'élargir mon horizon professionnel, d'être plus autonome aussi et de permettre des prises en charges mieux inscrites dans le quotidien des personnes.

Ma philosophie

J'ai constaté à maintes reprises que le travail thérapeutique individuel est consolidé lorsque l'individu éprouve le changement au sein de sa famille et de son couple. Le travail systémique favorise un effet de prévention dans les familles, permettant à tous les membres de celle-ci de bénéficier du changement des équilibres et des systèmes familiaux.

«L'effet papillon» d'un changement mineur - en apparence - chez une personne en souffrance, peut se répercuter sur les générations futures.

Ce phénomène en créant un «cercle vertueux» ou plutôt une spirale de changement est bénéfique au sein du système familial, et pourquoi pas plus largement au sein de la société.

Je crois aux possibilités de changement pour les individus, quelque soient l'âge et la situation personnelle. Les personnes qui viennent me rencontrer cherchent des solutions à leurs difficultés, et mon rôle est de les aider à trouver en eux même les ressources nécessaires pour provoquer les changements souhaités.

Dans le cadre de la thérapie familiale et de couple j'ai une approche systémique.

L'approche systémique est un modèle de pensée qui considère que le comportement d'un individu n'est compréhensible que si l'on tient compte du contexte qui l'entoure.

Les changements opérés sur le fonctionnement du système – par exemple la famille - favoriseront le changement des personnes, pourront aider à la disparition du symptôme, en étant attentif au déplacement de celui-ci, et la mise en place de nouvelles stratégies individuelles et collectives.

En individuel , je pratique le «counseling» , une forme de thérapie brève centrée sur l'individu, qui met l'accent sur le potentiel de changement des personnes. L'établissement d'une relation fondée sur l'empathie permet un travail sur la réalité actuelle plus que sur le passé. Je travaille avec l'idée que l'environnement peut être utilisé comme facilitateur de ce changement.

logo.jpg

La prise en charge des addictions

Les personnes directement concernées peuvent me consulter au sujet de l'addiction aux drogues, aux médicaments, à l'alcool, et aussi les addictions comportementales quelles qu'elle soient par exemple, le jeu, la pornographie sur internet, les achats compulsifs, etc.

Je les aide d'abord à mettre en pause le comportement concerné, puis à explorer la fonction de cette addiction dans leur vie.

Je peux aussi les recevoir avec leur entourage afin de préparer un accès au soin en résidentiel, condition souvent incontournable dans le cas de l'addiction aux drogues, à l'alcool, aux médicaments.

Je reçois fréquemment des conjoints, parents, fratrie de personnes dépendantes. l'entourage est souvent dans l'incompréhension, perdu, affecté par des émotions douloureuses telles que la peur, la colère, la culpabilité et ne sait plus comment interagir avec la personne dépendante.

Groupes de parole

J'ai en projet un groupe de parole pour les proches de personnes dépendantes, qui se réunirait une fois par mois durant 2 heures, afin de s'entraider et de se soutenir.

Je propose des ateliers interactifs de compréhension et d'explication des processus de l'addiction et des comportements qui en découlent.

Photos : Rani Duprat - Pixabay

Laissez un commentaire
Le nom sera publié mais pas l'e-mail

Commentaires (3)

À lire aussi